AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
On change de nom, on change d'adresse : http://anapneo.forumactif.com/
FORUM EN RECONSTRUCTION

Partagez | 
 

 SUJET COMMUN: Non obligatoire

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Choixpeau

avatar

Patronus : .................
Epouvantard : .................
Sortilèges lancés : 270
Points Gagnés : 0
Est arrivé le : 16/09/2012

MessageSujet: SUJET COMMUN: Non obligatoire   Dim 9 Nov 2014 - 12:08









 

Events Chapitre 4

Réunion de Préfets


Le 9 février. Quelle date affreusement choisie pour une réunion n’est-ce pas ? C’est en tous cas ce que pensent les compères de Serpentard et ça, il n’y a pas besoin de vider leurs têtes pour le deviner. Chaque préfet et préfète allait devoir supporter ses confrères le temps d’une réunion où chacun devra proposer une solution pour améliorer la vie du château. C’est ce que préconisait le directeur oui mais, les préfets sont avant tout des élèves et les élèves se sont livrés une guerre sans fin depuis le début de décembre dernier ! Alors pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?! Préfet ou non, il semblerait que la guerre n’en soit pas à son coup de grâce. De plus, les rumeurs vont bon train dans le château ! En effet, il paraît que la préfète de serpentard prépare un très mauvais coup ! On dit qu’elle s’est entraînée très dur à voler sur un balai dans le simple but d’entrer dans l’équipe et ainsi espérer ramener la coupe de quidditch pour la maison des verts et argents cette année ! On dit aussi qu’elle mijote des choses très étrange et que ça ne signifie rien de bon. Rassurez-vous, des rumeurs sont aussi racontées sur les autres maisons ! On dit du préfet de poufsouffle qu’il commencerait à se faire des cheveux gris à force d’user de magie pour tenir ses cheveux en place ! On dit aussi qu’il n’est pas de « ce bord » et qu’on l’a vu dans les toilettes des garçons avec un autre ! Quant à ce blaireau de serdaigle, on dit aussi que ses notes sont au plus bas parce que sa mère a perdu la tête ! Si bien, qu’elle lui envoie un canard en plastique chaque jour par le biais d’un hibou ! Et sur les deux gryffondors, on dit qu’ils sont si courageux qu’à chaque fois qu’un gryffondor défie un autre élève, ils l’enferment dans un cachot et lui font vivre des horreurs voir des tortures afin qu’il ne recommence jamais ! Mais après tout, ce ne sont que des rumeurs, non ?
La salle de métamorphose était la seule à être libre ce jour-là. C’est pour cela qu’on y fit inviter chacun des préfets ou préfets-en-chef et qu’on y assurerait la tranquillité. Les discutions promettaient d’être très houleuses,  peut-être même qu’on aurait la chance de voir un chat ou deux volaient… Alors que tout le monde sait que les chats, ça ne volent pas ! Quoi qu’il en soit, voici les premiers préfets qui arrivent ! Intéressant…

© Caput Draconis

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caput-draconis.actifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SUJET COMMUN: Non obligatoire   Lun 10 Nov 2014 - 19:10



« April… » Coussin qui vole. « April réveilles-toi y AAAAAAAHHH… ». Ne jamais me réveiller même quand je suis en retard ! Quelle idée de me coller une réunion de préfets alors que j’ai cours de sortilèges juste avant ! Elle aurait dû le savoir que j’allais m’énerve en 2-2, pointer le bout de ma baguette sur elle, la regarder d’un air de troll et me lever pour la faire reculer en vitesse. « Si tu vires pas dans les 3 secondes, je te transforme en véritable pot de colle compris ?!.. DEHORS ! ». Oh elle est parti, quel… BONHEUR ! J’avais vraiment envie de tout mais surement pas de me lever et encore moins de me rendre à un stupide cours pour apprendre des sorts tout aussi stupides avec une réunion encore plus stupide qui m’attendait derrière ! Il n’était pas question pour moi que la maison renonce à son objectif numéro un : être les premiers ! De plus, j’ai appris ce matin que les serdaigles étaient en tête du classement… Cela ne va pas durer. Pour ce qui est des idées, j’étais loin, mais alors loin d’en manquer.
Je me suis finalement mise debout, prête à affronter une longue journée débordante de conneries. Premièrement : la douche ! Étape incontournable de la journée, surtout de la mienne avant d’aller croquer un morceau. Ce que je rêverai de croquer un de ces rouquins un de ces jours ! Quoique non, en vérité, j’ai simplement envie de les tuer mais croquer, tuer, avada kedavriser, prends ça comme tu veux tant que tu comprends que je ne les aime pas ! Comme ce Saint Potter… Il est de notre maison mais j’ai la lourde impression qu’il va aller un beau jour nous poignarder et finir avec les autres bouffons d’or ! Rien d’étonnant quand on sait que son père n’est autre que le très célèbre et « héro de plusieurs générations » j’ai ainsi nommé : Monsieur Harry James Potter ! Potter de la forêt oui !! Un jour, on attachera chacun de ses enfants à un arbre de la forêt interdite et ils nous supplierons de les laisser envie ! Moi je serais pas contre, si toutefois ils voulaient bien arrêter de se foutre de notre tête ! La maison serpentard est souillée par leur faute, je ne peux m’y résoudre !
« Qu’est-ce que tu regardes toi ?! » Il faut toujours qu’il y en est un assez débile pour me fixer au beau milieu de la grande salle pendant que je mange et sirote mon jus de citrouille ! Ce n’est pas conseillé de si bonne heure quand on sait que Dylan n’est même pas encore face à moi. Celui-là, je l’imaginais sûrement avec cette vermine de Campbell ! Elle aussi souille quelque chose dans cette maison qu’est serpentard. Je ne sais pas encore quoi mais en tous cas, sa présence ne m’enchante pas dans la mesure où elle est un peu trop proche de Dylan à mon goût. Peu importe, l’heure était venue pour moi d’aller en cours de sortilèges. Ca tombe bien, j’avais véritablement besoin de me défouler sur quelqu’un…
Le cours étant maintenant fini, je fuyais la foule et les serpentards qui voulaient me poser encore 52 questions à la minute ! J’avais cette fichue réunion et ce n’était pas en mon honneur d’arriver en retard alors, autant s’y rendre immédiatement. Ainsi, je pourrais bien piéger chacune des chaises où nos adorables préfets et préfets-en-chef adverses allaient s’asseoir… Misère, Dylan est encore à la traîne. Un jour, je lui fabriquerai une montre rien que pour lui ! Ou une boussole je ne sais pas trop.. Enfin bref. Le laissant à ses traditionnelles pensées, je me volatise donc dans la salle de métamorphose. Les tables étaient arrangées de façon à ne faire qu’un cercle, de quoi voir chaque tête qui allaient bientôt ruiner mon champs de vision, quelle chance ! … Je m’installe dans un coin sans même m’intéresser au reste ! J’avais deux hâtes : la première était que Dylan me rejoigne bien sur et la seconde, c’est le moment où l’on va s’en aller ! Quoique, je pourrais bien en rajouter une autre ! En effet, je suis impatiente de revoir Orsini et ses bouclettes de centaure centenaire !!! Juste pour le plaisir de le voir ramener chacune de ses idées et de les faire sortir de toute pensée d’un simple coup de baguette magique ! Un jour, je le promet au nom des miens, c’est lui que je ferais partir à coup de baguette !!!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SUJET COMMUN: Non obligatoire   Dim 16 Nov 2014 - 18:00

"Events chapitre 4"
ft les rois du monde
Tu venais d'apprendre, il y a moins de quarante-huit heures que se déroulerait une réunion des préfets. C'était dans ces sombres jours que tu maudissais ton directeur de maison, non en réalité, tu le maudissais tous les jours. C'était à lui que revenait le difficile choix de choisir les deux préfets de sa maison et son jugement s'était arrêté sur toi et April. Puisque l'un ne va pas sans l'autre, tel deux jumeaux collés. Et ce n'était pas pour te déplaire.
Tu avais décidé de faire sauter ta première heure de cours, persuadé que peu de gens remarqueraient ton absence, bien que tu ne fût pas sûr que ce fut le cas. Dix minutes avant le rendez-vous, tu daignas enfin lever tes fesses de ton lit, passant par la case douche, tu pris la direction de la sortie avant de tomber nez à nez avec ta fiancée. Tu lui aurais bien envie de lui dire quelque chose de méchant ou simplement un dégage, mais tu n'avais pas envie de te brouiller la tête de si bon matin. Et puis tu repensas à la dernière fois que tu t'étais retrouvé seul avec elle.

« - Je suppose que tu n'as pas pensé à faire mon petit déjeuner. »

Évidemment que non, pourquoi penserait-elle à toi ? Te doutant que tu serais en retard, tu ne fis même pas un détour par la grande salle et te dirigea tout de suite vers le second étage où se trouvait la salle de métamorphose. Tu n'étais pas bien en retard et tu te doutais que tu ne serais pas le dernier arriver, alors tu ne précipitas pas tes pas dans ses longs couloirs. Le château regorgeait d'une quantité élevée de couloir, parmi lesquels les élèves se réunissaient après les cours pour quelques commérages et depuis le début d'année, il avait entendu un tas de rumeur. En premier lieu, il y avait eu ces histoires de couples, comme à chaque fois, puis celles sur le vol des Potter, où tu n'étais pas vraiment innocent sur ce point et dernièrement, celles sur les différents préfets des maisons. Fort heureusement pour ces jeunes élèves, il n'y en avait pas eu sur toi, ou alors, tu ne les avais pas entendus.
On avait accusé les gryffondors de tortures, bien que tu ne penses pas qu'ils soient capables d'autant d'ingéniosité. On parlait aussi d'Orsini comme un gay, d'un serdaigle dont la mère avait perdu les pédales et même d'April qui préparait un mauvais coup, bien que ce ne soit pas une grande nouveauté, tu ne doutais pas que la réunion allait aussi faire référence à ces bruits de couloir. Sans toquer tu poussas la porte de la salle.

« - Salut les moches. »

Un petit tour des préfets, tu fonças directement vers ta camarade, l'embrassant sur le front et lui adressant un de te plus jolies sourires avant de remarquer la non-présence du préfet en chef.

« - Eh bien, Orsini manquerait-il à ses fonctions ? »

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SUJET COMMUN: Non obligatoire   Dim 16 Nov 2014 - 21:26

Event: Réunion des préfets


"Bah alors mon Italien ! L'on me cache des choses ?"
Levant les yeux de mes parchemins, je levais la tête vers mon ami Roman. Un grand sourire aux lèvres il s'appuyait sur la table d'étude et faisait danser ses yeux. Il avait cette façon tout à fait singulière d'avoir pour chaque occasion un mouvement oculaire qui trahissait ses pensées. Je le regardais donc avec un sourire interrogateur, imaginant déjà les âneries qu'il allait bien pouvoir me dire.
"Avec toi, l'on a mieux fait de tout cacher."
Roman n'allait pas me contredire. Il hocha même la tête avec un sourire mesquin avant que son visage ne devienne le plus sérieux du monde. Il regarda à droite et à gauche comme s'il ne voulait pas que l'on puisse entendre notre conversation et il finit par s'asseoir en face de moi. Il écarta mes parchemins et il finit par se pencher légèrement vers moi.
"Lecomte. Thomas, Lecomte."
Mon sourire s'effaça le temps que mon ami se laisse tomber sur le dossier de sa chaise. Mentir à Roman était une chose impossible aussi, je l'imitais et me penchais vers lui.
"Je vois que tes indiques ont mieux fait leur travail que mes nettoyeurs."
Il me faudrait remédier à tout cela dans les jours à venir. Si Julius Orsini ne peut avoir des secrets, Julius Orsini n'est pas un véritable Orisni. Mais pour l'heure, je devais donner ma version des faits.
"Signor Lecomte est très séduit par ma personne, ce que je peux comprendre. Cependant, il commençait à devenir trop entreprenant. J'ai simplement mi les choses au clair."
"Dans les toilettes ?!"
"Et pourquoi pas ?!"
Roman s'était mis à rire avant de ce lever de sa chaise et de dire qu'il trouvait fous les Italiens. Il me faisait ainsi sourire avant que je ne réalise que j'allais être en retard. La réunion des préfets était pour ainsi dire, dans un jet de citrouille et je n'étais même pas habillé en conséquence.
Rapidement, je rassemblais mes parchemins et pressais le pas en direction de la sortie. Croisant Roman, je lui confiais mes documents ou plutôt je les lui imposais. Je franchissais la grande porte et sortais ma baguette pour changer mon uniforme en une veste à carreau beige, un pantalon beige ainsi qu'un polo jaune pâle que je dissimulais sous ma cape aux insignes de poufsouffle.
J'arrivais ainsi en quelques minutes devant la salle de métamorphose. J'avais été à un cheveu d'obtenir une salle réservée exclusivement aux réunions des préfets, mais la guerre des maisons avait condamner le projet.
Devant la porte, j'inspirais un grand bol d'air et ouvrais la porte d'un coup de baguette magique. J'arrivais à point nommé. Dylan faisait remarquer à ce même moment mon absence.
"Buongiorno a tous. Veuillez excuser mon léger retard, mais je ne manquerais pour rien au monde cette réunion. "
Avant de m'asseoir j'approchais la chaise d'une préfète Serdaigle et je glissais au passage ma main sur l'épaule de ma collègue poufsouffle. Une façon à moi de m'excuser pour l'avoir laissé seule un moment contre tous.
Ayant retiré ma cape, je m'installais confortablement et prenais la parole.
"Je suis heureux de voir que nous avons tous répondu présent. Voilà qui annonce de très bons augures pour la réconciliation de nos maisons respectives."

Julius Orsini
Dictateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SUJET COMMUN: Non obligatoire   Lun 17 Nov 2014 - 0:25



Mes quenottes étaient de sortie pour offrir le plus grand sourire possible dès l’arrivée de Dylan. Ce n’est pas vraiment mon sauveur, tout le monde sait que je suis crains par la plupart des élèves mais, sa simple présence représentait beaucoup pour moi. En revanche, c’était une chance que je porte une robe des plus noires sous ma cape de sorcier ! Quand Orsini a fait son entrée, j’ai tout de suite su que l’on aurait encore une réunion des plus distrayantes ! Si lui ne manquerait pour rien au monde cette réunion, à ses dires, et bien, pour le monde tout entier et surtout nous, pauvres préfets de toutes maisons, il aurait été préférable qu’il y manque ! Bientôt, j’écrirai sur ma robe un splendide slogan en son nom ! Quelque chose comme « Vas voir chez les troll si on y est Orsini » ! Un petit peu en accord avec mes pensées quoi ! Tout le monde le déteste, y compris sa propre maison. Lui et son côté « je fais l’italien beau gosse » et ses manières de prince Albert… Même Potter pourrait devenir mon ami s’il le tue ! Malheureusement pour lui, il avait sans doute oublié de me voir en entrant dans la pièce. Sinon il saurait que je ne peux contenir ma langue très longtemps et qu’il va manger des propos dont il se passerait bien. Monsieur retire sa cape et prend son aise, comme s’il était le maître du monde. Je jette un œil en l’air en pensant bien des choses ou plutôt en imaginant bien des choses qu’il serait admirable de faire pour nous sauver de cet enfer ! Parce que oui, être collé plus de  10 secondes en la même pièce que ce blaireau de première était un enfer ! Ca en a toujours été un ! Et dites-vous bien que je le supporte depuis six ans, six longues années ! Par chance, j’en vivrais au moins une sans qu’il n’intervienne dans la moindre pièce de ce château ! A moins qu’il ne passe directement concierge ce qui, entre nous, lui irait beaucoup mieux et lui ferait largement du bien.
Une nouvelle remarque des plus intéressantes venait frapper nos oreilles. C’en était trop pour moi, je ne pouvais pas me taire plus longtemps. Ma tête suivi de mon corps tout entier glissait un peu plus bas dans ma chaise, aussi peu confortable soit-elle. Je voudrais lui jeter le premier sort qui me passe par la tête mais, malheureusement, la réunion ne pouvait pas partir aussi vite en live ! Restons sérieux un moment : Orsini va encore faire son héro de première.. Non non et encore non merci. « Orsini, pitié ! Tu ne peux pas utiliser des mots simples ? Ou mieux encore : tu ne peux pas tout simplement te taire ? Non pas que ta présence soit inutile mais, même un pigeon de la volière a plus d’intérêts que toi ! » Je fixais le plafond en attendant les prochaines remarques de mes camarades. « Déjà que ça va être long alors si en plus l’autre se la joue prince des sorciers… » Je n’avais sans doute pas besoin de finir ma phrase pour que l’ensemble des préfets me comprennent, y compris le principal intéressé. Je ne lui accorde ni confiance, ni intérêts, ni jalousie. C’est un petit peu comme un bout de bois en pleine nature : il existe, il embête tout le monde mais ne sert à rien, vraiment à rien. C’est à ce moment là que je me dis que finalement, les gryffondors sont moins dérangeants tout à coup. Je suis sûre que lorsqu’un professeur a cours avec lui, il s’écrie déjà milles choses négatives à son sujet ! Maux de tête, ennui et dépression doivent être les effets secondaires de sa présence… Ce qui n’est pas le cas de tout le monde, par chance. Mon regard se tourna vers Dylan. Lui trouvait plus d’intérêts à mes yeux. Beaucoup plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SUJET COMMUN: Non obligatoire   Sam 22 Nov 2014 - 21:35

Event: Réunion des préfets


« Gracie mademoiselle Adams. »
Oui, merci d'avoir parlé. C'était toujours mieux que de rester vautré dans son fauteuil sans rien dire. Je trouvais réellement dommage qu'une personne comme elle s'écrase ainsi entre deux accoudoirs. Elle représentait sa maison, elle en était l'image et se devait d'avoir un minimum de prestance. Un minimum de manière par respect envers sa maison. Ce manque de civisme me rebutait, mais là n'était pas la question du jour.
Mon regard se tournait à ma gauche où ma consœur de Poufsouffle était assise. Je remarquais sur ses genoux qu'elle serrait les poings allant presque jusqu'à planter ses ongles dans ses paumes. Ma réputation avait beau être celle d'un dictateur, tout poufsouffle qui se respectait ne laissait pas une personne d'une maison étrangère critiquer l'un des leur. Discrètement, je posais ma main sur le poignet de mon amie. Je voulais qu'elle évite de se lancer dans une conversation interminable avec April. Cela finirait en duel, comme d'habitude. Je reprenais donc la parole. Personne ne semblait vouloir la prendre de toute façon.
« Avant de commencer, je vous fais savoir qu'un membre du journal du collège passera prendre quelques clichés. Nous voir tous réuni est un évènement que le directeur veut voir immortalisé. »
Une belle photo qui deviendrait le symbole d'un Poudlard faussement uni. J'étais prêt à parier que sous nos sourires de bon préfet cacheraient amertume et hypocrisie.
Je tapotais légèrement la main de ma collègue et posais mes deux mains sur la table. Nous devions commencer maintenant si je voulais avoir le temps de passer au club d'art. Le bal de la saint-valentin n'allait pas se faire tout seul.
« Bene, cominciamo. Je propose que l'on fasse un tour de table pour connaître les problèmes que chacun d'entre nous connait dans sa maison ? »
Julius Orsini
Dictateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SUJET COMMUN: Non obligatoire   Jeu 11 Déc 2014 - 20:26



Event Chapitre 4

L’inconvénient d’être préfète, c’était que je devais montrer l’exemple. Je reconnais que c’est classe d’avoir un minimum de pouvoir sur les autres En plus je pouvais enlever des points aux autres maisons. Ok y avait pas que ça. C’était aussi une fierté de porter l’insigne de préfet. J’aimais me savoir importante, comme n’importe qui je présume. C’était donc tranquillement que je montais les marches jusqu’au deuxième étage. J’allais à la réunion des préfets qui allait se dérouler dans la salle de métamorphe. On avait pas eu le droit à une belle salle, signe que les conflits étaient encore bien présents. En y réfléchissant, on se réussissait pour ça d’ailleurs. Pour essayer d’enterrer la hache de guerre. Mais ça c’était impossible. Enfin pas aujourd’hui en tout cas. J’étais la première à encourager les Poufsouffles quand ils attaquaient les Serpentards. Ben quoi, ils le méritent aussi. J’étais sûre que c’était eux pour le vols des Potter. Rose m’en avait parlé et qui d’autre que la famille des verts pour avoir cette idée là? ... Ouais on est d’accord les serpents ! Mais bon si j’attaquais les hostilités dès les premiers minutes j’avais peur de me retrouver à l’infirmerie ou devoir expliquer pourquoi y a un gros trou dans le sol.

J’arrivai rapidement et ouvris la porte. Je fus surprise de voir qu’April, la préfète de mes amis les verts et argent, était arrivée en première. Heureusement pour moi, elle n’était pas bavarde ce qui m’arrangeait. Je m’installai sur la chaise en face d’elle. Un peu en décalé. J’avais pas envie de recevoir un sortilège par inadvertance. Sait-on jamais. Je ne dus pas attendre longtemps avant que les Serdaigle arrivent. Sans oublier le deuxième Serpentard. Alors que la préfète verte nous avait royalement ignoré, elle offrit un joli sourire à son acolyte. Je ne m’y attarda pas. Mon collègue à moi n’était toujours pas là et on le fit remarquer. Un regard vers la porte quand elle s’ouvrit et mon sourire retrouva sa place sur mon visage. Il fit une entrée digne de lui comme toujours. Je savais que ça allait agacer tout le monde et son discours ne devait rien arranger. Moi il me faisait rire. De tout façon valait mieux le voir comme ça sinon je me serai arrachée les cheveux depuis bien longtemps. Ce mec était un phénomène à lui tout seul. Il a quand même redoublé parce qu’il n’avait pas eu de Optimal dans toutes les matières. Ce mec était juste fou je crois. Mais au moins il mettait de l’animation.

Je hochai la tête en sentant sa main. Je ne lui en voulais pas de tout façon. Alors que la réunion allait débuter, April commençait gentiment les hostilités. Sa réplique me fit tilter. Parce qu’elle se croyait plus importante en plus ça. C’était ce qu’on allait voir.

- Oui tu comprends Julius, elle n’a pas la capacité mentale de comprendre tes phrases. Essaye de te mettre à son niveau je pense que comme ça on aura peut être une réunion où tout le monde comprendra.

J’avais fixé April tout le long de mon petit aparté tout en utilisant le ton le plus méprisant que j’avais en réserve. Tant pis pour la paix, elle avait commencé. Elle n’avait pas qu’à s’en prendre à un Poufsouffle. Loyauté vous vous souvenez. J’étais peut être pas très douée pour suivre le règlement, mais si vous voulez un conseil ne vous en prenez pas à ma maison ou à mes amis. Parce que là préfet ou pas c’est à coup de baguette magique que je vous ferai comprendre le message. Le geste de Julius me fit revenir sur Terre. J’aurai pas du l’ouvrir. Je lui fis une petite grimace d’excuse avant de me calmer. J’étais pas là pour ça de tout façon; Je voulais comme tout le monde que la réunion se finisse rapidement. Je m’adossai contre ma chaise en croisant les bras, attendant que l’un d’entre eux prenne la parole.

© Laxy

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SUJET COMMUN: Non obligatoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
SUJET COMMUN: Non obligatoire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2. Bal masqué - Sujet commun
» SUJET COMMUN // joyeuse Saint-Valentin !
» LE BAL DE LA SAINT-VALENTIN - sujet commun (l'arrivée des invités)
» ‣ SUJET COMMUN : Repas de Début d'année
» SUJET COMMUN — inauguration du Hibou Qui Lit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caput Draconis 2.0 :: 
FLOOD PARTY
 :: 
La Corbeille
 :: Saison 1 :: Events :: 
Réunion de Préfets
-
Sauter vers: