AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Voter aux top-sites, c'est le bien !
Vous gagnez des points pour votre maison et plus vous votez,
plus vous avez de chance de devenir le prochain sorcier du mois.

Envie de RP mais vous ne savez pas avec qui ?
Demandez ICI vous pourrez voir également qui cherche un partenaire de jeu.

La maison Serpentard compte le plus de membres, aussi,
il serait préférable de privilégier les autres maisons pour les inscriptions :3

Partagez | 
 

 SUJET COMMUN: Non obligatoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://caput-draconis.actifforum.com
Le Choixpeau
Patronus : .................
Epouvantard : .................
Sortilèges lancés : 270
Points Gagnés : 0
Est arrivé le : 16/09/2012

MessageSujet: SUJET COMMUN: Non obligatoire  Ven 2 Mai 2014 - 19:23









La découverte aura percer le cœur des enfants Potter: quelqu'un semble fâché contre cette famille devenue légendaire. Tous les professeurs ont invités les préfets de chaque maison à rassembler ses élèves et à les diriger immédiatement dans la grande salle. Aucune absence ne sera excusée, dans la mesure où l'un d'entre eux a peut-être commis une grave erreur disciplinaire. Chacun et chacune suit donc le reste de ses camarades pour s'asseoir à sa table, tout en veillant à boire les paroles du personnel. Le concierge se tient devant la porte et veille à ce que rien ne lui échappe: personne ne sort, tout le monde écoute ce qu'on a à dire et aucun chahut n'a lieu d'être. Un premier enseignant s'avance alors, attendant que le calme soit absolu et ce n'est alors que lorsque tous se sont tournés vers lui qu'il lança d'un ton inquiet:

- Très chers élèves, sachez que nous sommes tous d'accord pour dire que l'on est affligés. Un élève, ou quelqu'un dont on ne connaît pas l'origine, a volé des objets de très grandes valeurs. Ces objets aussi, appartenant à nombreuses générations de la famille Potter, sont présentés dans ce château depuis des décennies. On retrouvera le coupable, soyez sans craintes! Mais en attendant, nous vous demandons de rester vigilants. Ne soyez jamais seul à marcher dans le château. Ne dépassez pas le couvre-feu qui est de 21H30. N'allez pas dans la forêt interdite sous prétexte qu'elle est interdite! N'abusez pas des bonnes choses! Si je vous dis tout cela, c'est parce qu'il est étrange et inquiétant, de voir que malgré un dispositif important dans l'école, personne ne peut expliquer ce nouveau phénomène. Et bien que certains vont trouver le sujet inintéressant, n'est-ce pas monsieur Ainsworth? Vous êtes tous censés savoir que ce qui appartient à l"école n'a pas lieu d'être volé ou endommagé. Pour ceux qui l'ignoreraient, Poudlard a longtemps était la scène d'une guerre sans....

Le discours du professeur se poursuivait, tant dis que les élèves commençaient à chuchoter par-ci, par-là. Chacun réagissant à sa manière, chacun se questionnant à sa manière...

Notes:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caput-draconis.actifforum.com
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
prefet pouffy
Patronus : Colibri
Epouvantard : Brigade d'arrestation des voleurs d'arts.
Objets en possession : Rappel tout / portable
Localisation : Attentif dans une salle de cour
Sortilèges lancés : 415
Points Gagnés : 0
Est arrivé le : 06/03/2014
Cheese :

Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN: Non obligatoire  Ven 2 Mai 2014 - 21:44
"S'il vous plaît! Veuillez à ne pas vous ruer comme un vulgaire troupeau de Gronian . Nous sommes civilisés!"
Rassemblez les tous ont-ils dis. Comment voulez vous rassembler un nombre aussi important d'élève en si peu de temps. Comme si tous se trouvaient gentiment dans la salle commune ou dans leur dortoir. Non, je suis désolé, les poufssouffles étaient n'importe où sauf ici. Il m'avait fallu envoyer un hibou sur le terrain de quiditch où l'équipe s'entraînait, courir à la bibliothèque, puis dans une salle de potions, dans les toilettes des garçons et encore un tout autre tas d'endroit. Grâce au ciel je n'étais pas seul, Myla aussi avait eu de quoi faire.
"Nous avons dit tous les élèves!"
Les yeux se levaient au ciel, mais hors de question qu'un seul poufsouffle ne manque à l'appel. J'avais même été chercher deux malades à l'infirmerie. L'un avait soi-disant une grippe elfique, l'autre, une jeune demoiselle, s'était cassé la jambe en jouant dans les escaliers, je l'avais d'ailleurs porté jusqu'à la table de notre maison.
"Bene."
Nous étions tous là. Je jetais un rapide coup d'oeil à la table et aucune place n'était vide. Je faisais un sourire à Myla, nous avions bien travaillé. Enfin je m'asseyais en face de mon ami Loyd et écoutais notre professeur.

"Très chers élèves, sachez que nous sommes tous d'accord pour dire que l'on est affligés. Un élève, ou quelqu'un dont on ne connaît pas l'origine, a volé des objets de très grandes valeurs. Ces objets aussi, appartenant à nombreuses générations de la famille Potter, sont présentés dans ce château depuis des décennies [...]"

J'ouvrais grand les yeux. Comment ces objets avaient-ils bien pu être volés? Je pensais aussi à ma jolie Lily. Elle était plus que jamais visée par ce manque de principe. Je trouvais cet acte purement méchant et complètement absurde. Moi et Myla aurions plus que jamais l'oeil sur le couvre-feu. Aucun écart ne serait permis. Un professeur qui conseille de ne pas se promener seul dans les couloirs ce n'est pas bon signe. Je passais une main dans mes cheveux pour me recoiffer.
"Non é possible... L'année scolaire commence bien."
Je pensais tout de suite à aller proposer mes services aux professeurs. Je ne pouvais accepter qu'un acte aussi minable ait pu être commis. Nous n'étions pas à Poudlard pour faire de telles choses. De plus l'élève concerné ou les élèves devaient être en sixième ou septième année pour avoir pu berner à ce point les professeurs. Dommage que leur ingéniosité ait servi à cela. Si leur but était de montrer leurs compétences il y avait bien mieux à faire.

_________________

« La peinture est un art, et l’art dans son ensemble n’est pas une création sans but qui
s’écoule dans le vide. C’est une puissance dont le but doit être de développer et
d’améliorer l’âme humaine ».
Wassily Kandinsky.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN: Non obligatoire  Sam 3 Mai 2014 - 11:14
Chapter two – Potter
Sujet commun
Allongée sur le lit, les pieds en l'air, la pièce était vide et elle en profita pour se pencher plus sur la Carte Du Maraudeur. Depuis que James le lui avait légué, elle s'en servait de plus en plus souvent, pas pour quelque chose de très concret, mais elle aimait bien savoir où était ses amis. Elle y trouva un nombre de points trop regroupé pour ne pas se poser de questions, si bien qu'elle n'arrivait même plus à distinguer les noms au-dessus des points. La porte de la chambre s'ouvrit en grand et une rouquine passa la tête. Prise par surprise elle balança sa carte sous son oreiller.

« - Lily, c'est tout le monde dans la grande salle. »

Elle hocha la tête avant de se lancer à la poursuite de sa préfète, elle rigola intérieurement en se demandant ce que les élèves de Poudlard avait bien pu faire pour être convoqué quelques jours après la rentrée. Elle n'attendit pas les préfets et les élèves plus jeunes pour descendre les marches quatre à quatre, ayant trop envie de revoir ses amis. Elle savait que Myla devait s'occuper des jeunes poufsouffles en compagnie de Julius, elle se demanda s'ils avaient besoin de son aide mais en les voyant arriver tous en rang devant la grande salle, elle ne voulut pas les déranger. Si bien qu'au final, elle ne s'occupa que d'elle et rejoignit ses propres amis à sa table. Après son arrivée, la grande salle se remplit à une folle allure et Lily remarqua que le concierge fermait la salle.

« - On est dans un Huis clos ou quoi ? »

Quelques têtes se tournèrent vers elle en haussant les épaules. Mais le silence reprit lorsque l'un des professeurs se mit à parler. Au nom des Potter, elle écarquilla les yeux, les mêmes têtes se retournèrent vers elle en attente d'une réaction. La bouche légèrement entre-ouverte, elle laissa le professeur finir son discours avant de faire éclater sa fureur.

« - Non mais c'est vraiment dégueulasse ! »

Criant assez fort, pour être entendu de tous, elle qui n'aimait pourtant pas être le centre du monde. Il fallait qu'il sache, si le vol était quelque chose qui la répugnait, voler sa famille était encore pire. Superficielle. Voilà le mot qui pourrait venir en tête en la voyant dans un état pareil. Ce n'était que des objets à près tout, oui mais des objets de sa famille, et comme on le dit si bien, on ne touche pas à la famille.
code by Silver Lungs


Dernière édition par Lily L. Potter le Sam 24 Mai 2014 - 11:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN: Non obligatoire  Sam 3 Mai 2014 - 21:37
Dans la salle commune et confortablement assise dans un fauteuil habituellement utilisé par un sixième année à l'allure peu farouche, Alyzée lisait un livre. Elle l'avait emprunté la veille à a bibliothèque afin de se renseigner plus en profondeurs sur différents sortilèges. Vraiment, cette matière la passionnait. Comme elle était littéralement absorbée par les utilités d'un énième sort, elle ne remarqua d'abord pas le raffut qu'il y avait autour d'elle depuis cinq minutes. En fait, elle s'en rendit compte quand un cinquième année lui tapota l'épaule, ce qui eut pour effet de la faire sursauter. Elle le dévisagea rapidement et se détendit en s'en rappelant comme du préfet qui avait accompagné les premières années jusqu'à la salle commune le soir de la cérémonie. Il semblait soucieux mais aussi un peu agacé.

« Tous les élèves doivent se rendre dans la Grande Salle, ordre des professeurs. Et les premières années suivent les préfets de leur maison respective, alors viens. »

Elle comprit immédiatement pourquoi il paraissait agacé, puisqu'à présent, elle l'était elle-même. Pour quelle raison fallait-il interrompre ses activités et se rendre là-bas, et puis, on n'aurait pas pu les prévenir plus tôt ? Toutefois, docile comme elle l'était avec les préfets, elle se leva et rejoignit le groupe d'élèves du même âge qu'elle. Tous bavardaient gaiement, bien qu'Alyzée apparentait plutôt tout ce brouhaha à des piaillements insupportables d'oisillons abandonnés. Drôle de comparaison.

Ils suivirent leurs deux préfets à travers les couloirs et se retrouvèrent vite mêlés à d'autres groupes d'élèves obéissant au même ordre qu'eux. Alyzée remarqua que les portraits aussi semblaient agités et se rendaient visite à la vitesse de l'éclair. Certes, ils avaient l'habitude de discuter des derniers ragots, mais pas avec cette gravité. Quelqu'un de son année eut le malheur de lui marcher sur le pied alors que d'autres élèves poussaient derrière, et elle ne manqua pas de lui faire remarquer.

« Fais attention où tu mets les pieds, c'est pas si compliqué que ça de marcher sans déranger les autres ! »

Arrivés dans la Grande Salle, les élèves allaient s'asseoir à leur table et en observant un peu plus les personnes présentes, Alyzée constata que tout le monde sans exception était là. Même les blessés de l'infirmerie, dont une qu'elle avait vu se faire porter par Julius Orsini. Ça devait vraiment être important. Et effectivement, ça l'était. Un vol ? A Poudlard ? C'était possible ça ? Bien sûr, elle n'ignorait pas tout ce qui s'était déroulé dans l'enceinte du château des années auparavant, mais on aurait pu croire que des mesures auraient été prises pour que de telles choses n'arrivent plus jamais.

Mais Alyzée ne put s'empêcher d'admirer la ou les personnes responsables de ce vol. Il fallait être sacrément doué pour y arriver sans se faire prendre ! Et d'après l'inquiétude qui régnait, c'était le cas. Voilà que les professeurs promettait de retrouver les personnes à blâmer ! Encore heureux, c'était la moindre des choses, surtout quand on est pas fichu d'empêcher ce genre de malheur !

Au milieu des chuchotements excités ou perdus, une exclamation retentit :

« Non mais c'est vraiment dégueulasse ! »

Lily. Ce fut à ce moment-là qu'Alyzée se rendit compte que ce n'était pas un simple vol, mais un vol qui visait les Potter toutes générations. Pauvre Lily. Alyzée l'aimait bien, Lily. Elle était gentille, et elle n'avait rien fait pour mériter ça. Les autres Potter n'ont plus, très certainement, mais Alyzée ne les connaissait pas et elle n'avait pas pour habitude de ressentir de la compassion pour ceux qu'elle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam. Elle était partagée entre son amusement pour la situation et le piquant qui était ajouté à leur quotidien, et la compassion envers les pauvres victimes.
Mais le divertissement prit le dessus, et ce surtout parce qu'elle se savait parfaitement étrangère à cette affaire.

Elle essaya néanmoins de capter le regard de la Gryffondor pour l'encourager. Bah quoi, on peut toujours essayer !
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN: Non obligatoire  Lun 5 Mai 2014 - 21:05


La matinée venait à peine de débuter, mais déjà j'étais plongé dans mes parchemins. Mes cours ne commençaient qu'à 10h et j'en profitais pour en  préparer. Rendre mes cours les moins ennuyant  me prenait beaucoup de temps. Je devais pour cela faire quelques expériences ayant pour but de rendre les yeux de mes élèves aussi pétillants que possibles. Dans mes souvenirs les cours au collège étaient d'un ennui mortel et je voulais changer cela. C'est donc dans mon bureau que je finalisais un cour de quatrième année quand une personne frappa à ma porte. Tout en continuant d'écrire j'ouvrais la porte d'un geste de magie.
« Matthew, nous avons un problème. Tous les enseignants doivent se rendre dans la salle des trophées. »
Je levais automatiquement la tête pour croiser le regard d'un de mes collègues prof qui semblait anxieux.
« Que se passe-t-il ? »
Je me levais de ma chaise et prenais rapidement ma veste à la main avant de sortir. Le professeur m'expliqua sur le trajet ce qu'il était arrivé. Ainsi l'ensemble des trophées portant le nom de Potter avait été volé. J'avais du mal à comprendre le vrai but de cet acte. Voulaient-ils atteindre l'orgueil de la famille Potter? Sans doute, mais il était surprenant qu'un où des élèves aient sacrifié une nuit de sommeil pour faire cela. Sans compter les risques. Sur les lieux nous retrouvions l'ensemble des professeurs qui donnaient tous plus ou moins leurs avis. J'allais moi aussi inspecter les lieux. À première vue la salle des trophées était tout à fait normale hormis les trophées manquants.
« C'est intéressant, j'aimerais bien rencontrer le ou les élèves prodiges qui ont pu faire ça. Les trophées sont plutôt bien protégés, non ?»
J'eus pour réponse quelques haussements d'épaules. Bien sûr qui aurait imaginé un jour qu'un élève ou une tout autre personne veuille volé des trophées de collégiens. Finalement nous condamnions la salle et nous m'étions d'accord d'informer les élèves.
Peu de temps après nous nous retrouvions tous dans la grande salle. Tous les élèves de toutes les maisons se trouvaient sagement assis à leur place. Je saluais même l'implication de certains comme de ce Julius Orsini qui avait porté une élève à la jambe cassée sur son dos. Cela me fit rire quelques instants. J'avais été le premier professeur à venir poser mes fesses autour de la table et après une bonne demi-heure l'un d'entre nous commença son long discours qui semblât durer des heures. Les réactions ne se firent pas attendre notamment par l'une des principales intéressées. Mademoiselle Potter avait bien fait sentir son dégoût face à cet acte.
« Comme vous dites Mademoiselle Potter ! Il semble que certains d'entre nous soient jaloux des exploits de votre famille. »
Je souriais à la jeune demoiselle. J'étais bien heureux de n'avoir pas eu un seul Potter ni autre descendant des élèves de poudlard de la dernière guerre dans ma promotion. Cela nous avait évité ce genre de situation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
prefete serpy
Patronus : Un iguane, je sais, bizarre...
Epouvantard : Sa soeur avec un couteau à la main
Objets en possession : aucun
Localisation : dans les cachots
Sortilèges lancés : 276
Points Gagnés : 41
Est arrivé le : 22/03/2014
Cheese :

Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN: Non obligatoire  Mar 6 Mai 2014 - 21:19

« Adams, veuillez rassembler vos congénères et installez-vous bien sagement à votre table. Tant que j’y pense, vous n’avez pas été à la salle des trophées par hasard ? » « La salle des quoi ?... » « C’est bien ce qu’il me semblait. Dépêchez-vous Adams, je ne voudrais pas vous arracher votre titre de préfète. » Adams par-ci, Adams par-là… J’aime beaucoup le fait d’être apprécié mais tout de même ! Un peu de vacances ne me ferait pas de mal je pense ! Enfin, quand c’est monsieur le directeur de maison qui se veut autoritaire, autant faire ce qu’il demande. On lève ses jolies petites fesses du canapé bien qu’en ronchonnant, soupirant, grognant, on regarde tout le monde et on tente de gagner leur attention : « ok s’il vous plaît écoutez-moi vous tous là… » Bien sur, avec si peu d’autorité et autant de nonchalance, ça ne sert à rien d’être préfète. Fais péter les tympans April, ils vont adorés ! *grand coup de sifflet* « J’ai dis écoutez-moi tous ! .. Bon, tous à la grande salle… MAINTENANT ! Et non Jasmine je ne te tiens pas la main pour y aller, tu es une première année mais pas un bébé ok ?! On bouge sa baguette, on a pas toute la journée, merci ! » Voilà qui était déjà beaucoup mieux. Une main dans les cheveux, je poussais les premières années qui étaient aussi paumés que des poussins violets mêlés aux gnomes de jardin et je surveillais qu’aucun d’eux ne regagne sa dégénérescence pour faire je ne sais quoi. Où est-ce que pouvait bien être passé mon co-équipier, mon amour, mon bébé d’amour, mon prince, mon tout, mon roi, mon bébé chou, l’autre préfet hein ? J’allais tout de même pas gérer ces choses –parce que oui, ce sont des choses- toute seule ! « Susan, si tu veux une beuglante à ton prochain repas je te recommande de continuer à rire comme un gnome déchaîné ! En attendant, bouges-toi ! Et vous aussi d’ailleurs ! Ce n’est pas parce que je me trimballe les premières années que vous devez forcément me compliquer la tâche en traînant ici ! Allez, TOUS A LA GRANDE SALLE ! SINON JE VOUS JURE QUE CE SOIR, AVEC DYLAN, ON VA AERER VOS LITS DANS UN NOUVEAU STYLE COMPRIS ?! » Etre préfète c’est aussi crier de temps en temps. Bon, personnellement, je n’irais pas toucher des lits aussi peu entretenus mais, je suis sûre qu’un petit coup de baguette et hop ! Rafraîchissement gratuit. « Adams elle est toute moche d’abord… » « Davey, tu sais quoi ? SILENCIO ! » Aller hop, ça c’est fait ! Direction la grande salle maintenant. Qu’est-ce qu’ils avaient tous encore une fois à nous dire de si important ? Non parce que franchement, se faire voir par le concierge qui te regarde de la tête aux pieds, c’est vraiment pas agréable. As-tu une idée de ce que ce type a bouffé au dernier repas ? Moi je le sais parce qu’il pue fortement de la bouche tu vois ! Oignons, picole, soupe aux champignons et même du fromage… En même temps, ça se comprend il n’a quasi plus de chicos le gars !

Je fais asseoir tout ce petit monde rapidos, ou plutôt ils se mettent assis d’eux-même parce que je suis pas leur mère et que je dois juste leur servir de guide, je regarde à ma droite et donne un énorme bisou sur la joue de mon tendre et bien heureux Dylan. Ce qu’il est chou celui-là. Qu’importe où que j’aille, je le recroise toujours sur ma route. Sans un mot, aucun, le discours du professeur commençait. Au nom de Potter, un de mes sourcils se arcqua. Qu’est-ce qu’on s’en fichait de leurs conneries ! C’est bien pour ça que la plupart des élèves des verts et argents n’eurent accordé que peu d’importance à la suite de ce monologue. Potter chouigna, d’autres s’en suivirent, moi, je posais mon coude sur la table, ma tête sur ma main et m’efforçais de ne pas pioncer. « Bien fait pour eux… » En voyant Albus me dévisageait, je me suis senti comme une gamine qu’on venait de prendre sur le lieu d’un crime, enfin dans une autre vie parce que là, je m’en moquais bien. « oups… » je rigolais toute seule en voyant que ça l’atteignait. Moi ? Ca me fait bien rire ! Je suis sûre que c’est encore un coup d’un Weasmoche ou truc de ce genre pour se rendre intéressant ou faire croire que monsieur X,Y,Z ou je ne sais qui d’autre est entré dans l’école ! Sérieux, il y a mieux comme trouvailles… Puis ces profs qui défendaient les Potter, c’était… Tout simplement… Inintéressant.

_________________
Shorty get down, good lord
 
 L'histoire se veut courte et terrible: pour quiconque vivra, quiconque mourra. La vérité que personne n'est prêt à entendre, personne ne dira mais vivra.  ❥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN: Non obligatoire  Mer 7 Mai 2014 - 11:27
Chapter two
Drôle d'histoire ces Potter
On astique Ainsworth. »

Il soupire. Tu lui lâches un regard noir qu'il n'aperçoit pas, heureusement pour toi. Derrière son bureau, pied en hauteur, à lire son journal, le prof de potion mais surtout le directeur de serpentard. Il est là pour te surveiller. T'aurais largement préféré le reste de la soirée avec ta meilleure amie et les autres serpentards. Peut-être même Molly, elle est toujours de meilleure compagnie que ce bougre de professeur. Bah, au fond tu l'aimes bien, mais t'aimes pas ses heures de colles. Et dire que t'as même pas fais exprès de faire exploser le chaudron de Kate, ta voisine de Poufsoufle. Non mais c'est vrai, c'est pas de ta faute si son truc était mal foutu, tu ne pouvais pas t'y attendre et puis tant mieux pour elle, hop, juste une visite à l'infirmerie et t'espère bien qu'au passage ils lui referont le portrait. Tu continues à balayer le sol façon moldu, ton professeur te jauge du regard, tu sais qu'il va sortir une réplique méchante parce que putin, il adore ça.

« - Et après, ça se dit préfet. »

Il soupire une seconde fois, tu révérais de lui balancer ce foutu balais sur la tronche mais tu ne fais rien et lui il se dit bien prof non ? Tu le fusilles du regard avant de te remettre au boulot et puis c'est tout de même lui qui a choisis que t'en serais un. Tu ne sais même pas pourquoi, surtout que ta camarade est April Adams, ta grande reine. Ensemble vous formez le duo diabolique, certains murmurent que c'était pour canaliser les serpentards et que même avec plus de pouvoir tu ne pourrais jamais être pire. Et bah ils ont dû se rendre compte que si. Tu souris intérieurement lorsque la porte de la classe s'ouvre en grand. C'est le professeur d'Astronomie, tu lèves les mains pour dire que tu n'as rien fais, mais il ne t'accorde pas un seul regard. Se glissant jusqu'à ton propre prof, ils se chuchotent des messes à l'oreille, tu n'entends que le mot 'Trophée'. C'est quoi cette histoire tordue encore ? Avant que tu n'ais le temps de le questionner, il range ses affaires et se dirige vers la porte suivit par celui d'Astronomie.

« Ah, Dylan, je vous oubliais. Je dois parler avec votre coéquipière. Rangez tout le matériel et tâchez d'être dans la grande salle dans moins de vingts minutes. Si vous loupez le rendez-vous, soyez sans crainte que je vous ferais laver les chaudrons à coup de langue. »

Toujours aussi sympa. Tu te demandes vaguement si l'histoire a un rapport avec ta chère April, puis tu décides de te dépêcher, histoire de la retrouver plus vite. Moins de 10 minutes plus tard, tu marches d'un pas rapide pour retrouver la grande salle où tout un petit groupe de premières années trottinent autour de ta meilleure amie, celle-ci semble un bout de nerf, ce qui te fait bien rire et tu te dis que tu devrais la laisser seule avec ces gosses plus souvent.

« - Bon les mômes, vous baissez un peu le ton si vous ne voulez pas finir à l'infirmerie, désolé princesse, j'étais en colle. »

Elle plante un baiser sur ta joue, qu'est-ce que tu l'aimes cette fille, tu prends sa main et tu l'as conduis loin de tous ces gamins pour vous asseoir auprès des plus vieux serpentards. Lorsque le calme parvint enfin, l'un des professeurs fit l'un de ses légendaires discours. Tu ne comprends que moitié mots du problème, bah quoi c'est juste des objets ? April semble aussi s'ennuyer lorsqu'elle lâche que c'était bien fait pour eux. Et merde, c'est vrai que Potter est dans votre maison.

« - Bah quoi Bubus ? Tu voudrais qu'on fasse une chasse aux trésors ? »
« - Et bien que certains vont trouver le sujet inintéressant, n'est-ce pas monsieur Ainsworth ? »

Sursautant presque à l'annonce de ton nom, tu te retournes vers la table des professeurs, pour une fois que t'as rien fais en plus. À la fin de l'interminable discours, les chuchotements reprirent, c'était quoi le problème en faite ? Pourquoi tout le monde y mettait au tant de coeur ? Pourquoi la jolie Potter trouvait ça dégueulasse ? Et pourquoi le professeur de DCFM s'y mettait lui aussi ?

« - Et en quoi ça nous regarde cette histoire ? C'est à vous de trouver le coupable ! »
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN: Non obligatoire  Jeu 8 Mai 2014 - 18:54




















 ❝ Chapitre deux - Potter ❞
Gala & et les Autres ~




La jeune Galatéha Hopkins, pas plus que les autres préfets et préfets en chefs du château, ne savait pourquoi les Professeurs de Poudlard l'avait invité ainsi que ses confrères, à rassembler tous les élèves et à les conduire à cette heure-ci dans la Grande Salle. Mais, ce qui était sûr, c'est que Galatéha ne pouvait passer outre cela. Si les Professeurs avaient convoqué tout Poudlard c'est que quelque chose de grave avait sûrement du se produit. Gala pâlit soudain à l'idée qu'un autre drame se soit encore produit au sein de l'école. Que pouvait il bien se passer ? Elle avait toutefois bien conscience que plus vite ils seraient tous réunit dans la Grande Salle, plus vite elle aurait des réponses à ses questions.

Elle avait déjà réuni pas mal des élèves de Gryffondor dans leur salle communes, mais elle voulait encore jeter un œil à l'étage, voir si personne ne traitaient encore dans les dortoirs. Celui-ci des garçons était vide, elle allait donc vérifier celui des filles. Elle passa alors sa petite tête rousse par la porte et constater que la jeune Lily Potter s'y trouvait allongé sur son lit.

« Lily, c'est tout le monde dans la grande salle. » Lui dit elle simplement.

Lily Potter était la petite sœur de James Potter, le meilleur ami de Gala. Lily semblait ne pas beaucoup l'apprécier à cause de cela. Peut être avait peur que James tient plus à Gala, qu'à elle ? Ce qui état idiot bien entendu. Gala était la meilleure amie de James, certes, et il m'aimait énormément. Mais Lily était tout pour lui. Elle devrait pourtant le savoir.

Une fois que la plus jeune des Potter est enfin rejoint le groupe, Galatéha annonça à tous les Gryffondor présent, qu'ils leurs faillaient à présent rejoindre la Grande Salle, car ils y étaient tous attendu. Elle essaya de les rassurer un peu en envoyant leurs incompréhensions, puis elle le guida comme une gentille fille jusqu'à la Salle demandé.
Une fois, en bas, les Gryffondor passèrent deux par deux et parfois même trois par trois par la grande porte de la Salle et allèrent installer à l'immense table de leur maison, celle des Gryffondor donc. Galatéha les imita et alla prendre place.
Une fois que le chahut fut enfin dissipé et que toutes l'attention fut porté sur l'un des Professeurs qui c'était avancé, ce dernier prit enfin la paroles :

« Très chers élèves, sachez que nous sommes tous d'accord pour dire que l'on est affligés. Un élève, ou quelqu'un dont on ne connaît pas l'origine, a volé des objets de très grandes valeurs. Ces objets aussi, appartenant à nombreuses générations de la famille Potter, sont présentés dans ce château depuis des décennies. On retrouvera le coupable, soyez sans craintes! [...] »

Le discours se poursuit durant un long moment encore. Mais déjà des murmures se faisait entendre. Gala, elle, resta sans voix. Qui avait bien pu en vouloir à ce point là à la famille Potter ou voler des objets appartenant à leur famille est symbolisant leurs passages à Poudlard, leur passage dans l'histoire et finalement une petite part d'eux même, une trace de leur existence dans notre monde.





© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN: Non obligatoire  Jeu 19 Juin 2014 - 11:56


Event Two : A la chasse aux voleurs !


« McLaggen, on t’attend dans la Grande Salle !» résonna une voix qui se répandit dans tout le couloir. Se retournant en même temps, Eireen envoya voler ses cheveux dans les yeux de son frère qui se mit à pester tout en les écartant. « Lequel ? » demanda-t-elle alors à l’importun qui était venu les déranger – Par Merlin merci car Bruce commençait de nouveau à lui taper sur le système -. A ses côtés, Bruce attendait lui-aussi la réponse de son aîné, s’attendant déjà à ce que se soit sa jumelle qu’on appelle et non lui. Elle avait toujours été plus populaire alors que franchement : elle était bien moins avenante, polie et cultivée que lui. Les lois de la magie lui échapperont toujours. L’élève ne tarda pas à répondre, créant un étonnement général chez les jumeaux qui se regardèrent en haussant les épaules : « Les deux ! Et magnez-vous, c’est urgent ! » Qu’est-ce qu’ils avaient encore fais ? Ils n’avaient même pas encore décidé de la date pour partir en chasse dans la Forêt Interdite pour l’instant.
« Qu’est-ce que t’as encore fichu ? » râla Bruce tout en avançant, les mains dans les poches en soupirant, habitué par les frasques de sa sœur. « Mais rien… enfin pas encore. Et qui te dis que ce n’est pas plutôt toi le fautif, hein ?! Môssieur le Parfait ! » Et c’est ainsi que les deux McLaggen s’en allèrent d’un pas plus ou moins joyeux en direction de la Grande Salle. Ne vous y méprenez pas : ils s’adorent tous les deux mais n’ont pas la même façon de le montrer au reste de l’humanité.

Arrivant devant la Grande Salle, Eireen eut droit à un joli sermon de la part de la préfète de Gryffondor. Bah quoi, elle n’avait pas le droit d’être en dehors de son dortoir à cette heure-ci ?! Sermon qu’elle préféra rapidement oublier pour aller s’asseoir auprès de ses amis sans même se soucier de l’air furibond de la préfète qui la sabrait du regard tandis que le concierge fermait les portes. « On est dans un Huit-clos ou quoi ? » entendit-elle en passant aux côtés de Lily pour s’asseoir non loin, près de Rose, Ruby et William. « Qu’est-ce qui se passe ici ? » demanda-t-elle aux autres en ne s’attendant guère à de réponses tandis que Ruby levait les épaules d’ignorance et que William sortit une boutade digne de lui. Ruby lui indiqua alors de se taire en lui lançant son regard le plus noir alors que le directeur allait prendre la parole.

« Très chers élèves, sachez que nous sommes tous d'accord pour dire que l'on est affligés. Un élève, ou quelqu'un dont on ne connaît pas l'origine, a volé des objets de très grandes valeurs. Ces objets aussi, appartenant à nombreuses générations de la famille Potter, sont présentés dans ce château depuis des décennies. On retrouvera le coupable, soyez sans craintes! Mais en attendant, nous vous demandons de rester vigilants. Ne soyez jamais seul à marcher dans le château. Ne dépassez pas le couvre-feu qui est de 21H30. N'allez pas dans la forêt interdite sous prétexte qu'elle est interdite! N'abusez pas des bonnes choses! Si je vous dis tout cela, c'est parce qu'il est étrange et inquiétant, de voir que malgré un dispositif important dans l'école, personne ne peut expliquer ce nouveau phénomène. Et bien que certains vont trouver le sujet inintéressant, n'est-ce pas monsieur Ainsworth? Vous êtes tous censés savoir que ce qui appartient à l"école n'a pas lieu d'être volé ou endommagé. Pour ceux qui l'ignoreraient, Poudlard a longtemps était la scène d'une guerre sans.... »

Un vol à Poudlard ? Aussi étrange qu’Adams embrassant un strangulot à pleine bouche ! Qui aurait pu réussir à voler l’école qui se targuait d’avoir les meilleurs systèmes de sécurité depuis la grande guerre ?! « Comment ?! » s’écria-t-elle alors que le directeur interdisait une fois encore l’accès à la forêt interdite, faisant retourner quelques regards vers elle qu’elle ignora car elle ne les voyait pas. Par contre, elle remarqua très bien le regard lourd de sens de Ruby. Mais quoi : comment allait-elle pouvoir s’entraîner si elle ne pouvait pas aller dans la Forêt interdite, hein ?! Et blablabla, le discours continua encore et encore à en devenir lassant. Le menton posé dans le creux de sa main, Eireen boudait littéralement alors que William se moquait littéralement d’elle Elle se tourna alors vers Rose qui n’avait pas dit mot depuis le discours. « Ca va, ma grande ? » Après tout, les Potter étaient également des membres de sa famille et ce vol devait l’ébranler au même titre qu’Albus ou Lily. D’ailleurs, elle se risqua un regard vers le jeune homme à l’autre bout de la salle, discrètement. Ce dernier affichait toujours un masque sur son visage bien que la conversation semblait animer du côté de la table des Serpentards. A coup sûr, ses visqueux serpents devaient être dans le coup. Tout çà pour attirer l’attention sur eux. C’était d’un ridicule !  Se penchant sur la table, elle envoya un clin d’œil à Lily avant de lui lancer : « T’inquiète pas, on retrouvera les coupables et on leurs fera payer ! » Ce qui fut accueillit par plusieurs hochements de tête et acceptations de la part des Gryffons présents. Solidaires dans l'adversité. Car après tout, les élèves savaient depuis longtemps qu’ils ne pouvaient pas compter que sur les adultes et les professeurs pour cela. C’était parfois à se demander s’ils les écoutaient et prenaient réellement en considération leurs soucis. Alors des trophées. D’accord, cela touchait à la renommée de l’école mais Eireen avait bien l’intention de monter sa propre agence de détectives privés dans la soirée… Levant la main, elle interpella le professeur Jenkins : " Professeur, sait-on ce qui a disparu et comment ?" La chasse aux informations était ouverte !


.
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN: Non obligatoire  Jeu 26 Juin 2014 - 16:07


Matt Smith bowtie

Chapitre Deuxième : Potter

Pour une fois, ce n'est pas moi.

Télésphore était dans ses appartements, plus précisément en train de ranger par ordre croissant, à trois centimètres de distance exactement, les différents outils qu'il avait utilisé tantôt pour réaliser un jouet mécanique pour chat en forme de souris. Celle-ci n'était d'ailleurs pas encore terminée car il manquait le revêtement duveteux blanc que l'on utilise habituellement pour peluches des enfants. Il finissait de poser méticuleusement son dernier tournevis quand son chat vint se frotter à ses jambes. Le professeur d'histoire de la Magie se baissa et pris Crépu dans ses bras.

Hé bien mon joli, tu as besoins d'un câlin ? dit-il en caressant l'animal.

Il essaya de s'asseoir sur son canapé mais trois coup secs résonnèrent contre la porte d'entrée. Il déposa délicatement Crépu sur le fauteuil, et alla joyeusement ouvrir la porte, il aimait bien avoir de la compagnie.

On doit tous se rendre dans la grande salle, lui déclara une personne qu'il ne put identifier à cause de la vitesse à laquelle celle-ci disparut.

Notre cher ami laissa donc son chat qui sommeillait sur le sofa, et se dirigea vers la salle où se passait le repas, bien que là ce ne soit absolument pas l'heure, à moins que si ? Il n'avait pas de montre, déjà démontée par lui-même et transformée en autre chose. Il passa dans les couloirs où il y avait beaucoup de remue ménage, avec des préfets rassemblant divers élèves et ceux-ci allant à contre sens. Il s'assit directement à sa place habituelle aux côtés de Matthew. Il vit l'un de ses collègue s'avancer sur l'estrade après que tout les élèves soient arrivés, plus ou moins en décalage.

sachez que nous sommes tous d'accord pour dire que l'on est affligés. Un élève, ou quelqu'un dont on ne connaît pas l'origine, a volé des objets de très grandes valeurs. Ces objets aussi, appartenant à nombreuses générations de la famille Potter, sont présentés dans ce château depuis des décennies. On retrouvera le coupable, soyez sans craintes! [...]

Le membre du corps enseignant ayant commencé à parler, continua sur sa lancée dans un interminable discours. Télésphore sentait des regards accusateurs sur sa personne, il vit quelques uns de ses collègues le regarder fixement et plusieurs élèves aussi. Mais non ! Il est vrai que certains objets disparaissent en se présence, comme les montres, horloges, objets alimenté par l'électricité et autres mécaniques, mais que ferait-il donc de coupes et de tout ce fatras ? Non, définitivement, même s'il faisait du somnambulisme, ce n'était pas lui. Et puis d'ailleurs il aimait bien les Potter, ceci est totalement absurde.



Dernière édition par Télésphore Graham le Sam 5 Juil 2014 - 14:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN: Non obligatoire  Ven 27 Juin 2014 - 11:54


Les discussions allaient bon train si bien que la salle principale n'était plus qu'un enchevêtrement de brouhaha. Tous, ou presque, étaient visiblement préoccupés par cette affaire de vol. Même les professeurs se questionnaient entre eux et Matthew avait cru comprendre qu'il se retrouverait peut-être de garde, la nuit, dans les couloirs. Pour une fois, il pourrait se promener de nuit dans le château en toute légalité. Cela lui rappellerait ses escapades nocturnes d’adolescent avec la très jolie Adams qu'il avait bien trop souvent entraînée dans ses bêtises.
Soulevant son verre pour en boire une gorgée il essaya de camoufler un sourire lorsqu'il se rendit compte que son collègue, Télesphore, était devenu le point de fuite d'une partie de la salle. Matthew avait vite pus entrevoir le caractère excentrique de ce professeur. Siégeant juste à côté de lui il connaissait sa manie de trop s'intéresser aux objets mécaniques et il en avait fait les frais. Loin de lui en vouloir cela l'avait plutôt amusé. Matthew avait vite compris que son voisin de table était sans doute le principal suspect, mais il n'y croyait absolument pas. Risquer son poste pour quelques trophées était absurde. D'ailleurs la ou les personnes(s) coupable(s) de ce vol étaient idiots d'avoir ainsi négligé ce facteur. Sauf que bien évidemment il fallait que le ou les coupables(s) proviennent(nt) de Poudlard. Pour Matthew le mystère était d’autant plus grand puisque pour lui aucun élève n'aurait pu commettre seul ou en groupe un tel vol tout comme il pensait impossible qu'un inconnu ait pu s'infiltrer dans le château. À croire que c'était là, l’œuvre d'un fantôme.
En reposant son verre sur la table il fut interpeller par l'une de ses élèves qui contrairement aux autres souhaitait rentrer dans le vif du sujet avec les professeurs. Le plus amusant était de voir toute cette tête se tourner vers Matthew qui à dire vrai ne savait que peu de choses sur l'affaire. Il n'avait été qu'un bref témoin de la scène de crime.
« Mademoiselle MacLagen, le mystère de cette affaire réside dans le déroulement du vol. Il faut être fou pour penser pouvoir passer outre des enchantements tels que ceux présent dans la salle des trophées et surtout il faut être un génie pour y arriver. Et pour ce vol, qui a ma connaissance est le seul qui ait eu lieu dans la salle des trophées, le butin à être fort important puisque la majeure partie voir l'ensemble des trophées remportés par des membres de la famille Potter se sont volatilisés. »
Faisant une petite pose pour laisser le temps à l'assemblée de bien assimiler ces infirmations, Matthew ne put que rajouter un petit quelque chose.
« Je tiens d’ailleurs à vous informer que mes élèves auront dès demain des cours pratiques de défense et que je n'accepterais aucun retard et aucune absence. Tout heure manquée se verra généreusement doublée. Par ailleurs, mes cours de soutien sont maintenus et je vous conseille fortement d'y assister.»
Il fallait suivre les consignes donné par les supérieurs. Ne sachant pas trop à quoi s'attendre il fallait préparer les élèves à tout et Matthew était d'accord. De plus, sauter quelques heures de théorie lui allait parfaitement. Il préférait évaluer ses élèves sur leur comportement en combat plutôt qu'en classe devant un pupitre.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: SUJET COMMUN: Non obligatoire  
Revenir en haut Aller en bas
 
SUJET COMMUN: Non obligatoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment se perdre en 1 leçon [Sujet Commun N°1]
» Sujet-commun : Intrigue 1
» 2. Bal masqué - Sujet commun
» SUJET COMMUN // joyeuse Saint-Valentin !
» LE BAL DE LA SAINT-VALENTIN - sujet commun (l'arrivée des invités)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caput Draconis 2.0 :: 
FLOOD PARTY
 :: 
La Corbeille
 :: Saison 1 :: Events :: 
Potter
-
Sauter vers: