lienlien
Posteur du mois :
Danny M. White
Posteuse du mois :
Opale A. Oddsparkle

Bravo à Danny et Opale pour avoir autant RP, malheureusement le voteur du mois est annulé suite à des soucis techniques.
Venez les féliciter


Voter aux top-sites, c'est le bien !
Vous gagnez des points pour votre maison et plus vous votez,
plus vous avez de chance de devenir le prochain sorcier du mois.

Envie de RP mais vous ne savez pas avec qui ?
Demandez ICI vous pourrez voir également qui cherche un partenaire de jeu.

La maison Serpentard compte le plus de membres, aussi,
il serait préférable de privilégier les autres maisons pour les inscriptions :3

Partagez | 










 

 Auriez-vous un dresseur à me recommander ? C'est pour mes enfants. [PV] [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar
Autres
Patronus : Un Cerf
Epouvantard : Un Détraqueur dévorant l'âme de ses enfants
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 36
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 11/12/2015
Cheese :


Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:
MessageSujet: Auriez-vous un dresseur à me recommander ? C'est pour mes enfants. [PV] [FINI]   Sam 12 Déc - 21:58

Qu'avaient-ils encore bien pu faire ?

On aurait pu croire qu'Harry serait un papa bêtises, fomentant les plans les plus farfelus pour aider ses enfants à sortir du château la nuit et à éviter le concierge, mais non. Sans être un tyran, le Survivant était assez sévère, surtout quand la faute n'était pas justifiée. En effet, il se rappelait avoir fait les pires âneries en compagnie d'Hermione et de Ron mais pour une bonne raison. Voler Rogue était sensé confondre Malefoy à l'époque, aller flâner du côté du saule cogneur devait préparer une guerre. S'il ne se voyait pas comme un sain-La chute des cheveux de Rusard s'était beaucoup accéléré pendant ses années d'études.- l'Auror avait un sens de la justice très aiguisé. S'étant éduqué seul, il avait tâché de ne pas être ce qu'étaient les Dursley, des personnes mal éduquées, égoïstes et colériques. Certes, ses carences continuaient de l'affecter en silence, il doutait énormément, craignait d'en venir aux mêmes situation de maltraitance insidieuse mais essayait de ne rien montrer. Parfois un peu trop gentil quand même de peur de blesser ses gamins, il en était venu à obtenir ce mélange: 3 petits Potter merveilleux mais qui avaient su s'infiltrer dans la brêche, héritant probablement du côté Weasley les gênes farceurs des jumeaux et de sa propre famille toute la témérité possible. Sans oublier la séparation de leurs parents qui avaient certainement dû achever de les perturber.

C'était d'ailleurs pour ça qu'Harry en était aujourd'hui là, sur le seuil du bureau de Télésphore Graham. Convoqué alors qu'il était de repos, l'idée de gâcher sa journée pour entendre des choses pas forcément agréables le mettait de mauvais poil. Le quadragénaire tenait cependant à accomplir son devoir et était arrivé à l'heure prévue, la tête baissée car n'ayant pas envie que tout le monde se retourne pour le regarder. Il faut dire que déjà distant auparavant, Harry s'était davantage renfermé encore sur sa personne depuis une certaine révélation. Il détestait se promener en société hors de son travail qui lui permettait de songer à autre chose. Et maintenant, on l'appelait parce que ses enfants -l'un d'eux, les trois, il n'avait pas eu de détails.- avait fait des bêtises. Pour un homosexuel refoulé, il avait bien travaillé à faire ces gosses trop éveillés à Ginny.

Evidemment, Harry ne regrettait pas d'être père même s'il avait eu extrêmement peur de ne pas être à la hauteur, et surtout de les humilier ou de leur faire du mal sans le vouloir. Mais aujourd'hui, il était en colère contre les chenapans, honteux aussi comme il ne l'avait jamais été pendant son enfance. Ignorant tout de la gravité du problème, le sorcier ne se reconnut pas en frappant à la porte de l'enseignant. Stressé, rempli d'interrogations, le Survivant avait l'air d'un jeune papa qui ne savait rien de la vie. Ce qui en matière de gamins n'était pas faux, au contraire, vu son éducation déastreuse. C'était tellement plus facile d'assumer ses propres bêtises.

-Bonjour Monsieur.

L'autorité des lieux était un homme probablement du même âge que lui, voir quelques années en plus mais il était, à son instar, particulièrement bien conservé. Il faut dire que 43 ans n'était pas vieux, encore moins pour les sorciers et le Survivant avait toujours fait jeune malgré sa terrible vie. Passant une main dans ses cheveux aussi noirs qu'épais et indisciplinés, il attendit d'être invité à s'assoir pour se faire. Son visage ressemblait toujours autant à celui de James Potter paternel, sachant que son propre fils avait coupé avec la tradition, prenant plus de Ginny. Avec sa toge de sorcier particulièrement soignée pour l'occasion-et dans laquelle il ne se sentait pas spécialement à l'aise- le rapprochait d'avantage encore du charmeur des Potters qu'il n'avait jamais su être, ou tout du moins, l'aurait fait s'il n'avait pas cette mine un peu déconfite. Son regard habituellement dur bien que non agressif était indécis aujourd'hui. Regardant par ses fines lunettes dorées n'étant pas sans rappeler la monture de Dumbledore -un hommage discret que le sorcier avait gardé pour lui.- pendant un instant, le Survivant finit par prendre les devants. Un Potter ne reculait pas, il assumait.

-Alors professeur, qu'ont-ils fait cette fois ?

Bon, Harry exagérait, Lily James et Albus n'étaient pas les pires cancres de Poudlard, mais il était bien décidé à montrer de prime abord qu'il n'était pas le genre de père à tout laisser passer. Encore moins à accuser le prof. S'il le fallait, bien qu'il prendrait sûrement toute la soirée à choisir les mots de son sermon, toujours par peur de verser du côté Dursley, les fautifs n'échapperaient pas aux reproches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



MessageSujet: Re: Auriez-vous un dresseur à me recommander ? C'est pour mes enfants. [PV] [FINI]   Mar 15 Déc - 22:43

Auriez-vous un dresseur à me recommander ?
c'est pour mes enfants
Télésphore était à son bureau, en train de terminer de réparer une merveilleuse petite boîte à musique. Boîte surmontée d'un globe en verre contenant une frêle danseuse étoile. La chétive poupée était animée par la magie et exécutait la danse de la fée dragée du ballet de casse-noisette, mais seulement lorsque la clef se trouvant sur le côté de la boîte était remontée. Le professeur d'histoire de la magie était particulièrement fier de son tour de force, allier la minutie de la mécanique et la féerie de la magie était un exploit, en effet il n'y a jamais eu de si fantastique jouet à sa connaissance, à part tous ceux qu'il avait conçut bien entendu. Il posa son œuvre en face de lui et tourna plusieurs fois la clef dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Une agréable mélodie envahit doucement son bureau, réussissant à tirer une ou deux larmes à l'enseignant. Une fois la musique terminée Télé s'essuya le joues d'un revers de manche enfantin et poussa la boîte dans un coin vide, chose très rare, de son bureau déjà bien encombré. Divers crayons, feuilles, devoirs d'élèves étaient posés de-ci, de-là dans un joyeux bazar. Les tiroirs du meuble vomissaient eux aussi cet infernal bric-à-brac. Seul ses outils réchappaient au cataclysme, ils étaient placés sur son bureau bien parallèles les uns par rapport aux autres. L'homme essaya de faire un peu de tri dans ses affaires avant l'arrivée d'Harry Potter, sans grand succès.

Le professeur d'histoire de la magie avait envoyé un missive demandant à voir l'Aurore ainsi que son ex-femme, qui n'avait pu se libérer, à propos de leurs enfants. D'ailleurs en parlant du loup, trois coups se firent entendre contre la porte.

« Entrez ! »

L'homme aux cheveux noirs s'introduisit dans la pièce, un air un peu mal à l'aise sur le visage et une robe de sorcier plutôt seyante.

« Bonjour Monsieur. »
« Bonjour Monsieur Potter. Asseyez-vous je vous en prie. »

Télésphore essayait d'être sérieux, désespérément. Ce n'était pas facile car tous ce à quoi il pensait à l'heure actuelle n'était pas à la jeune Lily Potter, la raison pour laquelle il avait convoqué celui que nous appelions l'élu il fut un temps, mais à son chat qu'il avait vu par la fenêtre se coincer, littéralement, entre deux branches d'arbres. Le minou était peut-être devenu un peu rouillé avec le poids qu'il prenait, il fallait dire que l'enseignant n'y allait pas de main morte avec la nourriture pour félin. Mais revenons à nos moutons.

« Alors professeur, qu'ont-ils fait cette fois ? »
« Hé bien, en réalité je voulais vous parler de vôtre petite dernière. Lily a, semble-t-il, été entrainée par ses camarades de maison dans l'organisation d'une vaste farce dont j'ai été la victime. Le fait est que j'ai dû la punir, tout de même. Et puis, j'ai la vague impression qu'elle ne semble pas aller très bien en ce moment, il y a cinq jour elle s'est battue avec une camarade à propos d'une histoire que... je n'ai pas compris. Je m'inquiétait donc au sujet de votre fille, elle n'est pas dans son état normal. »

Voilà, il avait réussit ! Il ne s'était pas laissé déconcentré par son pauvre petit compagnon battant vainement et ridiculement - presque comme son maître peut faire, il faut le dire - des pattes toujours accroché en haut de son arbre comme une décoration de Noël. Et il avait exposé le problème au père de la plus jeune des Potter, bien qu'il ne soit pas entré dans les détails de cette sordide blague impliquant de viles créatures nommées batraciens.





pour toi:
 
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Autres
Patronus : Un Cerf
Epouvantard : Un Détraqueur dévorant l'âme de ses enfants
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 36
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 11/12/2015
Cheese :


Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:
MessageSujet: Re: Auriez-vous un dresseur à me recommander ? C'est pour mes enfants. [PV] [FINI]   Mer 16 Déc - 14:34

Fronçant un sourcil, Harry écoutait attentivement le professeur, de plus en plus plongé dans ses questionnements tandis que ce dernier énumérait les méfaits de Lily. Qu'elle se soit laissé entraîner par les autres était loin de convenir à l'Auror. Pire, il ne comprenait pas ce type de comportement, ayant toujours été fort et indépendant, après tout, il n'avait pas hésité à onze ans à refuser la main de Malefoy, si populaire que cela lui avait causé bien des ennuis après. Assez rigide dans sa façon de penser, le brun ne saisissait pas que l'on se plaigne d'avoir "peu d'amis", puisque dans son cas, une petite poignée de proches fidèles lui avait largement suivi. Jamais Harry n'avait cherché à être aimé des autres pour des actes ne correspondant normalement pas à son caractère. Bref, même en essayant de toutes ses forces, le jeune papa ne comprenait absolument pas le besoin qu'avaient ses adolescents d'enfants à correspondre à un mouvement de mode de leur groupe. Il se promit d'éclairer les choses avec sa fille en ce sens, pour l'encourager à suivre ses propres valeurs, au lieu d'embêter stupidement un prof. Bon, de ce côté là, lui aussi leur avait donné du fil à retordre mais plus dans l'optique de se faufiler hors du dortoir, pas directement pour faire mal. Harry ne tolérait pas qu'on se moque d'autrui pour quelque raison qui soit: taille, différence, ou statut, ayant trop souffert d'être le bouc émissaire dans sa prime jeunesse.

D'ailleurs, les propos de l'enseignant commençaient à l'inquiéter. Lily, aller mal ? Mais pourquoi ? Le sorcier ne pensa pas du tout à son divorc, bien que sur le coup, il avait convenue que cela avait bouleversé ses enfants, d'ailleurs il s'en voudrait toujours, plus encore depuis qu'il connaissait la raison... Pourtant, c'était il y a 3 ans déjà. Du coup, il songeait plus à des brimades de ses camarades, ce qui expliquerait ses efforts pour "appartenir" à un groupe.

-Vous avez bien fait, et j'espère d'ailleurs que la punition a été sévère. Je suis désolé de mon côté, je ne l'ai pas éduqué ainsi. Nous mettrons les points sur les "i" le moment venu.

Le brun ne demanda guère plus de détails sur l'affaire bien que sa curiosité le piquait. Il espérait juste que ce ne soit pas trop grave mais faisait confiance au ton du prof. Visiblement, Lily n'avait tué personne, il serait encore temps de la reprendre avant que l'ampleur des blagues du genre n'augmente. Le sorcier se promit d'essayer d'être diplomate mais serait surtout ferme, ce genre de comportement ne lui convenait absolument pas.

-Elle ne va pas bien ? Des élèves lui causent des soucis ?

Harry avait toujours craint que son nom de famille crée des problèmes à ses enfants. Il avait même proposé à Ginny de les inscrire sous "Weasley" à l'époque, mais l'administration avait été réfractaire et les inconvénients étaient trop gros. Du coup, le sorcier s'était contenté de préparer au mieux ses enfants en leur rappelant de rester eux-même et de ne pas se comparer à lui ou à leurs grands-parents. De la même façon, le brun avait hésité quant à leurs prénoms connotés mais c'était Ginny qui les avait proposé -contrairement à ce qu'on pourrait pensé- et il avait aimé. Finalement, comme il y avait bien "pire" dans la vie, le Survivant s'était attendu à ce que les choses se passent bien, or ce n'était visiblement pas le cas. Bon, on n'en était pas au niveau catastrophe, cependant, l'idée que Lily souffre à cause de la célébrité de son père le gênait, à moins que ce ne soit une différence ?

Fouillant dans sa tête, l'Auror ne trouva rien sur le coup. Lily n'était ni ronde, ni trop petite, ni trop grande, ni excentrique. C'était à ses yeux une enfant normale, intelligente et agréable bien qu'un peu trop influençable. De ce qu'il s'avait, son adolescente d fille n'était pas non plus... Lesbienne. Du coup, que pourraient lui reprocher ces petits monstres à l'école ? A moins qu'elle souffre pour une autre raison, mais laquelle justifierait un combat avec d'autres camarades ? Dans la tête d'Harry, pour aller réellement mal, il fallait être très isolé, ou promis au combat face au pire Mage Noir de l'époque. Il essayait, mais parfois c'était difficile. Ses critères avaient toujours été décalés, alors même quand il tentait, le brun peinait à saisir les problèmes de coeur, les disputes entre copains, bref, les frustrations de gamin apparemment insignifiante. Même son divorce ne lui semblait pas si terrible étant donné la relation cordiale qu'il y avait entre Ginny et lui. Bien sûr, des rancoeurs traînaient, un reste d'Amour de la part de la rousse qui l'avait considéré comme l'homme de sa vie, du mal-être de la part d'Harry qui évitait son regard... Mais de là, "aller mal" au point de l'exprimer sur autrui ? Non, vraiment, le Survivant était persuadé que c'était quelque chose de grave comme le harcèlement scolaire dont il avait suffisamment souffert pour ne pas en sous-estimer les conséquences.

L'air pensif, le brun tourna la tête vers la fenêtre qui semblait l'appeler à l'évasion. Homme de terrain, le quadragénaire n'aimait pas spécialement être enfermé, il préférait voler sur un balai bien que son travail ne lui permettait pas ce loisir autant que souhaité. Conservant d'excellentes capacités en ce sens, et habitué à "gambader" dans les ruelles à la poursuite de gros vilains, il commençait à se sentir un peu à l'étroit dans ce bureau à tenter d'examiner la psychologie adolescente. Ses yeux, perçants malgré son problème de vue remarquèrent quelque chose qui avait la taille d'un vif d'or vu d'ici. Cette chose perchée sur un arbre semblait... Gigoter ?

-Dites, dans l'arbre, je crois qu'il y a un...

Un quoi au juste ? Ce devait être un petit oiseau ou une bestiole ayant clairement décidé de se loger là. D'aussi loin et pas au courant de l'affaire le brun ne pouvait deviner. Du coup, son intervention lui paraissait encore plus stupide.

-Non rien, laissez tomber.

Finit-il par lâcher, détachant son regard de la fenêtre pour en revenir au bureau. C'était pour sa fille qu'il était là, il pouvait bien se concentrer un minimum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



MessageSujet: Re: Auriez-vous un dresseur à me recommander ? C'est pour mes enfants. [PV] [FINI]   Jeu 24 Déc - 15:59

Auriez-vous un dresseur à me recommander ?
C'est pour mes enfants.
« Elle ne va pas bien ? Des élèves lui causent des soucis ? »
« Ha... je crains de ne pas savoir si des élèves lui causent des soucis, c'est vrai qu'elle me semble parfois seule, mais tout le monde n'est pas toujours entouré, alors ça ne veut rien dire. Mais en arriver à remplir ma salle de classe de batraciens a peut-être été pour elle une façon de se sentir mieux, je n'en sais pas plus. »
« Dites, dans l'arbre, je crois qu'il y a un... Non rien, laissez tomber. »

Télésphore se leva de son fauteuil en velours rouge, un peu élimé et se dirigea vers la fenêtre un regard un peu paniqué. Son chatounet ne s'était toujours pas libéré de sa prison de branche.

« Hmm... en fait c'est mon chaton. Il... heu... je crois que je le gâte beaucoup trop. Il s'est coincé entre deux branches. »

Le professeur avait maintenant l'air coupable d'un gamin ayant fait une quelconque bêtise sur le visage. Il se retourna vers son invité en repensant à la fille de ce dernier.

« Pour en revenir à Lily, elle et ses amis ont donc décidé de remplir ma salle de cours de grenouilles, dont il est de réputation notoire que je... hé bien, dont je suis très effrayé, en fait. »

Il tripotait maintenant le bas de sa veste de complet, qui était en satin vert sapin. Il avait vraiment une attitude d'enfant ayant fait une bêtise, alors qu'il n'avait strictement rien fait de reprochable ces derniers temps, bon à part peut-être le fait qu'il avait démonté une grosse horloge dans les couloirs de l'école, mais qui pouvait bien remarquer la disparition d'une horloge de grand-mère, ou bien la montre d'Andrew, ou bien les réveils des garçons de cinquième année ou encore... bref, beaucoup de choses en fait.

Télésphore se reconcentra sur l'élu, il l'avait imaginé comme étant un homme un peu plus joyeux, beaucoup moins... malheureux, c'était peut-être lié à son divorce après tout, cette affaire si l'on peut appeler comme ça le fait que les journaux se mêlent de ce qui ne les regardent absolument pas, avait accaparé les médias pendant un certains temps. Mais voyez-vous le professeur d'histoire de la magie était un peu comme ces "journalistes", il adorait se mêler de ce qui ne le concernait pas, bien que cela ne soit pas forcément pour son propre plaisir, mais plutôt parce qu'il avait tendance à trop s'inquiéter pour les gens, même ceux qu'il connaissait à peine.

« Et vous... vous allez bien ? Vous me semblez un peu... mélancolique, si je peux me permettre. »





PS:
 
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Autres
Patronus : Un Cerf
Epouvantard : Un Détraqueur dévorant l'âme de ses enfants
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 36
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 11/12/2015
Cheese :


Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:
MessageSujet: Re: Auriez-vous un dresseur à me recommander ? C'est pour mes enfants. [PV] [FINI]   Mer 30 Déc - 22:47

Pragmatique, Harry fronça légèrement les sourcils.

Il avait beau chercher, il ne voyait pas du tout le rapport entre le mot batracien, bêtise et se sentir mieux. Lily s'était stupidement laissée entraîner par ses camarades, voilà tout. Enfin, connaissant sa tendance aux conclusions rapides, Harry se promit tout de même d'aborder la chose avec délicatesse, au cas où si l'adolescente devait s'exprimer. Il avait lui-même souvent été mis au piloris à cause de jugements hâtifs se basant sur des preuves beaucoup trop simples.

-Oh. Euh... Je suppose que nous avons tous des peurs... Surprenantes.

Sortant de ses songeries, le brun essaya maladroitement de "consoler" Télésphore Graham qui ressemblait désormais à un gamin pris en faute. Beaucoup plus tolérant envers autrui que lui-même, il jugeait ces faiblesses tout à fait acceptables, pour ne pas dire mignonnes du moment qu'elles ne se répétaient pas trop.

-Vous savez, je n'ai pas d'affection particulière pour les limaces, dans mon cas.

Avoua même le Survivant, sincèrement dégoûté par ces horribles petits gastéropodes bien que ça n'aille pas jusqu'à la crainte. Quoiqu'il en soit, dévoiler un de ses nombreux secrets, certes, léger demeurait suffisamment rare pour être pris comme un honneur. Il était normalement très jaloux de son petit jardin privé, et, qui sait, un peu paranoïaque aussi. Enfin, la fois où des limaces pernicieuses se glisseraient dans son appartement, il saurait à qui venir tirer les oreilles. N'est-ce pas ? Sans doute que la culpabilité le rendait plus prolixe, à moins que ce ne soit Télésphore lui-même qui lui semblait touchant.

-En tout cas, sachez que Lily sera punie comme il se doit. Je suis encore désolé pour ce mauvais quart d'heure. Croyez-moi. Mais en parlant de mauvais quart d'heure... Hum. Peut-être devrions-nous faire quelque chose... Pour votre chat, je veux dire.

Suggéra l'homme dont les yeux verts s'étaient à nouveau dardés dans l'arbre. Le véritable Harry était de retour. Il avait royalement ignoré les propos de son interlocuteur concernant sa mélancolie pour se concentrer sur le chat. D'un autre côté, l'Auror appréciait les bêtes et n'aimait pas les voir souffrir. Il pensait d'ailleurs de plus en plus à s'offrir un chien. A voir, il avait le temps maintenant grâce à la garde alternée et se sentait souvent seul.

-Auriez-vous un balai par hasard ?

Prenant l'affaire plutôt au sérieux-sans doute ses gênes de héros refaisant surface.- Harry, jugeant l'histoire Lily Potter close, tout du moins, jusqu'à ce que le professeur ajoute un éventuel commentaire, était décidé à sauver le chaton gâté. Au début, il s'était d'ailleurs demandé le rapport entre le fait qu'il soit trop choyé et son problème d'arbre. Puis, en y regardant de plus près, le Survivant s'était aperçu que la boule de poils semblait bien arrondie. Souriant à l'idée, le jeune homme insista d'un regard pour que Télésphore lui réponde. Ils n'allaient quand même pas laisser la bestiole là pendant plus longtemps. Depuis combien de temps siégeait-elle là-haut d'ailleurs ? Le brun avait hâte de le sortir de là, croyant qui plus est, échapper ainsi aux interrogations du professeur qu'il n'avait pas eu le courage d'envoyer paître-d'ailleurs s'il insistait, Harry avait l'intention de mettre sa "mélancolie" sur le dos de sa fille, parce qu'il s'inquiétait pour son avenir. Fallait bien que ça serve à quelque chose les gosses. D'excuse, pour commencer.-. Sans compter que l'idée de monter sur un balai l'enchantait, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



MessageSujet: Re: Auriez-vous un dresseur à me recommander ? C'est pour mes enfants. [PV] [FINI]   Dim 3 Jan - 16:10

Auriez-vous un dresseur à me recommander ?
C'est pour mes enfants.

« Vous savez, je n'ai pas d'affection particulière pour les limaces, dans mon cas. »

« Ha ? c'est vrai qu'elles sont relativement dégoûtantes ces petites choses »

L'homme au costume vert était aux anges, il n'était pas le seul à avoir des peurs complètement stupides, même un ancien héros des plus connu pouvait avoir ses faiblesses, même irrationnelles.

« En tout cas, sachez que Lily sera punie comme il se doit. Je suis encore désolé pour ce mauvais quart d'heure. Croyez-moi. Mais en parlant de mauvais quart d'heure... Hum. Peut-être devrions-nous faire quelque chose... Pour votre chat, je veux dire. »

« Ha oui ! Mon pauvre petit chaton, vous savez il se coince assez souvent dans des endroits improbables, il est vraiment trop gros, ce n'était pas le cas avant mais depuis quelques temps je le suspecte d'aller manger chez d'autres personnes. J'avoue que je lui ai toujours donné un peu trop de nourriture qu'il ne l'est conseillé, mais il n'était pas aussi énorme. »

Le professeur s'en voulais, si son chat allait manger ailleurs c'est qu'il n'était pas vraiment heureux avec lui, il était donc un mauvais maître et il culpabilisait maintenant, d'ailleurs ça lui faisait penser qu'il n'avait jamais regardé si son chaton, qui avait maintenant bien un an passé était une femelle ou un mâle, c'était une ancienne élève qui le lui avait donné, elle n'avait jamais précisé le sexe du chat et il n'avait pas cherché plus loin, son travail et ses hobbies prenaient trop de place dans sa tête pour qu'il se préoccupe réellement de ce genre de détails.

« Auriez-vous un balai par hasard ? »

« Ho heu... pour aller chercher Crépu ? oui je dois avoir ça quelque part, attendez... »

Oui, bien qu'il se fichait un peu du Quidditch -surtout parce qu'il ne comprenait rien au jeu en fait, il avait pourtant essayé bien des fois de saisir le concept et pendant de multiples années, mais rien n'y fait- il possédait un balais quelque part dans ses affaires, enfin dans le placard de son bureau, enfin dans l'indicible bordel, l'énorme foutoir qui occupait le placard de son office. C'est ainsi qu'il ouvrit la porte de ce fameux placard et à l'image même de su bureau - le meuble - il déversa ou plutôt dégueula tout le capharnaüm qu'avait entassé Télésphore et ces prédécesseur depuis un certain temps. Il se baissa dans le tas de choses complètement loufoque se trouvant là jusqu’à atteindre le fond du tout petit réduit et en extraire un vieux balais, qui semblait avoir longtemps séjourné dans le noir. Il le brandit au-dessus de sa tête avec un air victorieux plaqué sur le visage.

« Voilààà ! Bon il est un peu vieux mais il devrait encore fonctionner, il appartenait à un élève qui avait décidé de mettre le bazars dans ma classe à l'aide cet objet lors de ma première année d'enseignement, je lui ai confisqué, et peut-être oublié de le lui rendre... »

L'étrange professeur de l'histoire de la magie tandis le balai volant à Harry assez brusquement. Il repensait à ce gamin, un balais non rendu quand même... bha le gosse ne le lui avait jamais redemandé, alors... si ça se trouve c'était un balais de l'école en fait... Il se reconcentra sur l'élu, ce dernier était très bon au Quidditch dans ses souvenirs alors ça ne devrait pas être un gros problème pour lui de récupérer la grosse boule de poil. D'ailleurs, l'autre homme n'avait pas répondu à sa question précédente, et malgré ses airs, Télésphore n'était pas assez stupide pour croire que c'était simplement un oubli de sa part, celui-qui-avait-survécu semblait assez secret en fin de compte, malheureusement pour le brun, l'enseignant était bien trop curieux pour son propre bien. Enfin il reviendrait à la charge plus tard, car il avait quand même peur que M. Potter refuse d'aller chercher son chat s'il le vexait avec ses questions.



Revenir en haut Aller en bas



avatar
Autres
Patronus : Un Cerf
Epouvantard : Un Détraqueur dévorant l'âme de ses enfants
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 36
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 11/12/2015
Cheese :


Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:
MessageSujet: Re: Auriez-vous un dresseur à me recommander ? C'est pour mes enfants. [PV] [FINI]   Jeu 7 Jan - 2:18

-Ah...

Un vieux balai jamais rendu ? Pas très honnête ça, même si apparemment l'élève ne l'avait jamais demandé. Encore un peu sous le choc d'avoir assisté à l'avalance du placard, le sorcier retrouva un air légèrement normal lorsqu'il eut le balai entre les mains. Il faillit recommander un sortilège de rangement au professeur, voir même lui signaler qu'il existait sûrement un autre de recherche de propriétaires mais se dit que ça ne le regardait pas. Lui serait revenu réclamer son balai, ou toutes ces choses, qui, peut-être n'appartenaient pas non plus à l'enseignant. Enfin, si l'élève avait laissé son objet, c'est que ça ne l'intéressait guère ou qu'il était particulièrement couard. La première optique au fond n'étonnerait pas le Survivant. Les gosses d'aujourd'hui étaient pourris. Ils se souciaient de leurs biens comme de leur première dent de lait, là aussi, après la perte, suffisait de remplacer.

Sans vraiment attendre l'autorisation du professeur, l'auror ouvrit la fenêtre et... Se jeta tout bonnement dehors, n'ayant pas la possibilité d'enfourcher le balai à l'intérieur. Ce fut en plein vol que le sorcier se glissa dessus en lui donnant une impulsion suffisante-même s'il ne pouvait pas taper du pied ici- pour réveiller le vieil objet. Harry ne s'était pas trop posé de questions quant à son fonctionnement. Passer la main dessus juste avant, et avoir étudié le manche à bout de nez lui avait suffit. Ou pas. Dans ce cas, il mourrait le plus stupidement du monde, mais que voulez-vous, en vol, le sorcier suivait purement et simplement son instinct.

Heureusement, la chute ne signala pas la fin de Harry Potter, puisque faisant danser les brins d'herbe, ce dernier remonta bientôt en piquée pour se stabiliser au niveau de la fenêtre. Il alla ensuite directement vers l'arbre pour attraper le chat. Malheureusement, la petite bête paniquée le griffa. Le Survivant dû s'y reprendre à plusieurs fois pour déloger le félin, abordant la branche de son mieux, entre les trous que laissaient ses consoeurs. Après dix minutes de combat, il parvint toutefois à caler le chaton sous son bras pour l'emmener à son propriétaire. Effectivement, pour un simple félin domestique, la bestiole pesait son poids. Finalement arrivé à la fenête, le jeune sorcier se mit en parallèle à cette dernière pour le déposer sur la rambarde avant de lui-même prudemment s'y glisser, tendant la main pour demander implicitement l'aide au prof. Le balai lui, sage comme seuls les vieux modèles savent l'être restait en vol stationnaire, permettant au brun de faire la transaction.

-Voilà une chose de faite. En espérant qu'il ne grimpera pas de si tôt. Personnellement je pensais prendre un chien, mais j'hésite vu le travail que cela donne.

Encore un peu essoufflé, le sorcier ne cracherait pas sur un brin de causette -quand ce n'était pas son habitude normalement- pour se reprendre un peu. Non vraiment, il n'était pas pressé de sortir, souhaitant récupérer de la petite frousse qu'il s'était quand même offerte lorsque le chat avait fait tangué le balai.

-Au fait, connaitriez-vous un sort pour ça ?

Les mains totalement griffées, tendues sous la douleur, Harry ne souhaitait pas se risquer à lui-même lancer un sort de soins, surtout que ce n'était pas son meilleur domaine. De toutes manières, les chats avaient beau être petits, ils faisaient des ravages puisque, les articulations touchées, il pouvait à peine fermer les doigts et donc espérer tenir correctement sa baguette. Déjà sur le manche du balai il avait dû se forcer à les "coller", souffrant en les rouvrant. A bien y regarder, le Survivant portait même une griffure sur la joue. Ahlala, ces choses là n'étaient plus de son âge.

-Et j'ai une question qui vient de me revenir en tête, désolé. Mais comment Lily se comporte-t-elle habituellement en cours avec vous ? Que disent vos collègues d'elle en général ? Enfin de tous même, tant qu'on y est.

Comme quoi, les escapades dangereuses sur un balai semblaient l'inspirer. Il faut dire aussi que Ginny et lui communiquaient peu. Par gêne ou manque de temps. Harry en savait donc finalement peu sur l'évolution de leurs enfants, et de ce point de vue, il ne leur faisait pas confiance pour tout raconter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



MessageSujet: Re: Auriez-vous un dresseur à me recommander ? C'est pour mes enfants. [PV] [FINI]   Mer 20 Jan - 21:55

Auriez-vous un dresseur à me recommander ?
c'est pour mes enfants
Télésphore se précipita à la fenêtre quand l'auror se jeta dans le vide et commença à paniquer, que se passerait-il si le survivant mourrait la tête écrabouillé sur la pelouse de l'école pour avoir voulu récupérer sa petite boule de poile chérie. Le professeur n'était même pas certain que le balais qu'il avait donné au brun était encore fonctionnel. Puis l'apaisement remplaça l'affolement que le cœur du pauvre professeur d'histoire de la magie qu'il était, il arrêta de remuer comme un stragulot sortit de son étang et repris sa respiration lorsque Harry se stabilisa au niveau de la fenêtre qu'il avait auparavant franchi. Télé souffla un « Par Merlin... » de soulagement, regarda l'autre homme récupérer son patapouf qui lui servait de "chaton" et l'aida à re-rentrer via la fenêtre en lui attrapant la main.

« Voilà une chose de faite. En espérant qu'il ne grimpera pas de si tôt. Personnellement je pensais prendre un chien, mais j'hésite vu le travail que cela donne. »

« Ho Merci ! J'espère qu'il ne retentra pas ça non plus mais... c'est un chat... Ha, vraiment ? Un chien ? C'est vrai qu'un animal c'est du travail, mais ils sont si mignon. Et puis les animaux en général sont de bonne compagnie... On se sent moins seul avec eux. »

Oui, même si Crépu se coinçait souvent dans les arbres à cause de son poids il était le meilleur compagnon de Télésphore, du moins pour le moment c'était bien le seul être qui le supportait sur le long terme, enfin en même temps il ne suffisait que d'un peu de nourriture et d'amour pour qu'un chat vous supporte. Mais avec sa phobie de la solitude le professeur d'histoire de la magie était très content d'avoir son minet.

« Au fait, connaitriez-vous un sort pour ça ? »

« Ha heu... hé bien je ne suis pas très doué avec la magie mais je connais effectivement un sort pour soigner ces vilaines blessures. »

L'homme au complet vert ne laissa pas le temps au chasseur de mage noir de parler qu'il fit quatre tentatives qui ne portèrent pas leur fruits sur les mains de son vis-à-vis mais fini tout de même par réussir à soigner les diverses griffures qui s'étalaient sur les mimines d'Harry.

« Et j'ai une question qui vient de me revenir en tête, désolé. Mais comment Lily se comporte-t-elle habituellement en cours avec vous ? Que disent vos collègues d'elle en général ? Enfin de tous même, tant qu'on y est. »

« Hé bien... de ce que j(ai entendu de mes collègues, Lily est un peu distraite dans tous les cours, elle fait pas vraiment de bêtise, à part celle pour laquelle je vous ai demandé de venir mais elle n'est vraiment pas attentive en cours et... comment dire, je pense qu'elle essaye de faire porter l'attention sur elle. Autrement elle a des notes dans l'ensemble assez correctes, là n'est pas le soucis. »

Peut-être aurait il dû faire plus attention à la jeune Potter lors de ses cours. Son comportement n'était pas extrêmement grave comparé à ce qu'il avait pu voir durant ses années en tant que professeur ou en étant lui-même élève mais oui, la jeune Potter semblait chercher à attirer l'attention. Il était possible que ce soit dû au fait qu'elle avait deux frères avant elle et qu'elle vivait dans une famille composée de plusieurs célébrités, cela pouvait jouer.




Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Autres
Patronus : Un Cerf
Epouvantard : Un Détraqueur dévorant l'âme de ses enfants
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 36
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 11/12/2015
Cheese :


Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:
MessageSujet: Re: Auriez-vous un dresseur à me recommander ? C'est pour mes enfants. [PV] [FINI]   Dim 7 Fév - 21:49

Au fur et à mesure que Télésphore essayait de soigner ses mains, Harry grimaçait d'avantage. Il commençait à craindre de voir des tentacules en sortir lorsqu'enfin, le professeur parvint à fermer ses plaies. Heureusement, ce dernier que ce dernier ne travaillait pas à l'infirmerie ou n'enseignait pas les bases de soins magiques aux élèves, sans quoi le Survivant se serait inquiété pour la santé de sa fille. C'était peut-être un peu méchant, mais autant l'homme en face de lui le touchait d'un côté, autant il l'agaçait. Son armoire débordant d'objets jamais rendus aux fraudeurs, prête à s'effondrer, son incapacité magique... Oups... Attendez, ne devenait-il pas un peu trop exigeant ? Lui non plus n'avait pas su pas guérir ses plaies. Ah, ce que l'on pouvait devenir rabat-joie quand on était papa. Mais qu'y pouvait-il, il s'inquiétait tellement pour son enfant et à plus forte raison pour son unique fille.

- Attirer l'attention ? Je ne comprends pas... Elle devrait plutôt se sentir étouffée par son nom.

Un peu décontenancé, le jeune homme ne saisissait pas ce besoin d'attention. Au lieu de se focaliser sur les bonnes choses comme les notes correctes, il se concentrait sur les mauvaises, se demandant ce qui avait poussé l'adolescente à passer à "l'offensive" question bêtises.

- Je vais tout faire pour que ce type de bêtise ne devienne pas une habitude.

Reprit le sorcier, honteux des actes de sa fille, tellement que cela lui donnait un air de gamin pris en faute. Certainement d'avantage que lorsque plus jeunes, l'insolence faisait partie de ses traits de caractère principaux, ou plutôt non... L'impétuosité dûe à une certaine nécessité. Mais aujourd'hui, n'ayant plus aucune raison de contredire les profs, ni pièce interdite à franchir pour confondre un Mage Noir, ni ordres à contredire pour faire éclater la vérité, le brun se montrait plutôt "docile" face à l'autorité. Son côté rebelle ressortait lorsqu'une injustice était commise, alors qu'il baissait gentiment le regard ou presque lorsque c'était lui le fautif. Harry avait une notion de justice et d'honnêteté très fortes, que ce soit concernant autrui ou sa propre personne.

- Il va bien ?

Demanda finalement le brun en désignant le chat. Pensant vaguement à sa précédente idée de prendre un animal, le sorcier finit par chasser l'idée de sa tête. Pour l'instant, il avait encore visiblement trop à faire avec ses enfants pour s'engager auprès d'un chien. Le sorcier souffrait de sa solitude, mais il se sentirait coupable de réduire encore son temps de présence pour une bête, alors que sa fille avait visiblement des problèmes.

- Bon je vais vous laisser, si vous n'avez plus rien à me dire. Je vous remercie encore pour votre temps et vos éclaircissements.

Un léger sourire effleura les lèvres du brun. Il ne comprenait pas sa propre attitude de gamin face à Télésphore, comme si malgré un côté un peu ridicule, l'homme parvenait à lui en imposer. Sa propre attitude un peu enfantine ramenait-elle le Survivant des années avant ? Dans ce cas, rien de plus normal qu'il soit légèrement intimidé, car petit il avait toujours été ainsi. Sans Voldemort ou la ligne de son histoire, il aurait été un gosse normal se noyant dans la masse malgré un joli minois et de magnifiques yeux, désespérément anodin, aux habits douteux, parmi les génies ou les rebelles. Son talent pour le Quidditch aurait sans doute été le seul à le faire sortir de l'anonymat, avec qui sait, son homosexualité si elle avait surgi plus tôt. Bref, mis à part le balai qui aurait pu le sauver, Harry aurait été le souffre-douleur de la classe par excellence, à commencer par son propre géniteur qui l'aurait autant fait souffrir que Jadis Severus Rogue. Lequel serait peut-être devenu son ami. Ah les tours et détours de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Auriez-vous un dresseur à me recommander ? C'est pour mes enfants. [PV] [FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Auriez-vous un dresseur à me recommander ? C'est pour mes enfants. [PV] [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Auriez vous vu passer un vampire ? [PV Dawan]
» Auriez-vous objection à jouer contre ça...
» Le plus pénible n'est pas d'attendre mais réparer les erreurs. [Pv: Shiki M. Lord & Neal D. Tyler]
» Auriez-vous un cousinage avec Frédéric Le Guyader ?
» Auriez-vous un Bandeau en Stock ? C’est pour mon Chien… [ft. Iwasaki Nami & Shiranui]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caput Draconis 2.0 :: 
LE CHATEAU
 :: 
Premier Etage
-