AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Voter aux top-sites, c'est le bien !
Vous gagnez des points pour votre maison et plus vous votez,
plus vous avez de chance de devenir le prochain sorcier du mois.

Envie de RP mais vous ne savez pas avec qui ?
Demandez ICI vous pourrez voir également qui cherche un partenaire de jeu.

La maison Serpentard compte le plus de membres, aussi,
il serait préférable de privilégier les autres maisons pour les inscriptions :3

Partagez | 
 

 Qui a dit que Serpentard ne rimait pas avec Anarchie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Qui a dit que Serpentard ne rimait pas avec Anarchie ?  Lun 12 Mai 2014 - 21:11
Serpentard manigance
Qui a dit que Serpentard ne rimait pas avec Anarchie ?
On criait au vol dans tout le château, on criait pour les Potter, on criait pour Albus, on criait pour Lily. Et il fallait que cela cesse. Il était Dylan Kyle Ainsworth et il changerait le monde, du moins Poudlard pour le moment.
Il sortit de la grande salle en dernier, comme tout les autres préfets suite à l'annonce des professeurs sur le vol des objets, il passa devant les quatre sablier et afficha une mine déconfite en apercevant le peu de point que contenant le vert. Il ne pouvait supporter  que Serpentard finisse dernier. Il adorait cette maison, même s'il le montrait peu, elle était devenue sa seconde famille, son seul refuge quand tout le monde l'avait abandonné. Il n'y détestait personne, pas réellement en tout cas, il aimait jouer, blesser, mais pas ceux qu'il considérait comme ses amis. Il n'était peut-être pas à poufsoufle, pour leur loyauté, mais il ferait tout pour ramener ce qui comptait un tant soit peu dans son estime au plus haut sommet que Poudlard est connu. Par tout les moyens.
Perdu dans ses pensées, il remarqua qu'April le tirait par la manche, sans aucun doute, pour le ramener dans leur salle commune.  Il s'arrêta net, la forçant à faire de même. Voilà. Elle. C'était l'exemple même de la raison pour laquelle il se battait et se battrait encore pour mener sa maison à la victoire. Pour lui sauver son honneur d'Adams, pour voir encore une fois son sourire triomphant lorsqu'elle ferait partit de la première maison. Il devait en profiter. Profiter du carnage. Profiter de la situation. Profiter de la faiblesse des autres pour parvenir à ses fins.
Foi d'Ainsworth que les serpentards étaient rusés.

«  Ma princesse, mon ange, écoutes-moi. J'ai besoin que tu ailles chercher certains serpentards qui pourront, comment dire, nous aider, dans une certaine manigance. Nous ne pouvons pas être ridiculiser par le peu de points que nous avons. »

Elle comprendrait, elle comprendrait tout et il le savait. Elle saurait qui ramener, sûrement que Hemingway et Nogarstein se présenteraient, Peut-être qu'il y aura même Weasley et Malefoy s'ils se donnent la peine de venir. En parlant de Malefoy, l'idée lui tomba dessus comme une masse et il pria pour que sa meilleure amie n'eut pas atteint la salle commune, il lui courra après. Enfin, pas comme d'habitude, il parlait au sens propre et la rattrapa devant le tableau, il se planta avant elle avant de déposer un baiser sur sa joue et lui murmurer à l'oreille.

« Tous nos amis, sauf Potter. Retrouves-moi dans la salle de potion. »

Elle serait vide, il le savait. Et puis même si le professeur de potion débarquait, il ferait comme s'il n'avait rien vu. Laissant son April faire ce qu'elle avait à faire, il prit le chemin de la salle en question, il trouva  leur professeur principal sur le pas de la porte, lui adressant un sourire façon Ainsworth, il s'apprêta à ouvrir la bouche lorsque le prof lui lança les clés au visage.

« Fermez la porte en sortant Ainsworth, priez pour qu'on ne vous entende pas. Je jurerais que vous m'auriez volé les clés. Et plus d'intervention comme celle d'aujourd'hui dans la grande salle. »

À croire qu'il avait lu dans ses pensées. Mais il avait été jeune avant eux et il ne fallait pas l'oublier. Il ouvrit la porte et attendit qu'une petite foule prenne place dans la salle. Il n'était pas le chef, même s'il se prenait pour tel, il disait à qui voulait l'entendre qu'il laissait ce statut à Orsini le dictateur. Mais ce soir, le monde était à lui, le monde était aux vipères.

« Jeunes verts, jeunes serpentards. Amis ou ennemis. Notre maison a été souillé, elle n'est plus aussi digne et important qu'autrefois, rejetée par les autres parce que nous avons abrité de puissant sorciers. Aujourd'hui, il faut laver l'honneur, reprendre les points qui nous ont été volés. La guerre doit être déclaré. Notre maison doit être en tête du classement, sinon comment pouvons nous proclamer que nous sommes les meilleurs ? Les Potter ont été volé, à nous d'en profiter ! À nous de faire en sorte de créer l'anarchie ! »

Quiconque le contredirait, n'était pas un digne serpentard. Était-il fou ? Certainement. Mais il avait besoin de crier vengeance et tant mieux s'il devait jouer le petit Anarchiste.
code by Silver Lungs

Secret:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
prefete serpy
Patronus : Un iguane, je sais, bizarre...
Epouvantard : Sa soeur avec un couteau à la main
Objets en possession : aucun
Localisation : dans les cachots
Sortilèges lancés : 276
Points Gagnés : 41
Est arrivé le : 22/03/2014
Cheese :

Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:

MessageSujet: Re: Qui a dit que Serpentard ne rimait pas avec Anarchie ?  Mer 14 Mai 2014 - 9:37

Un bisou sur la joue, un murmure, je souris, j’entre dans la salle commune. Une fois encore, bon nombre de têtes se sont levées pour me regarder, certaines s’apprêter à partir pour fuir, d’autres restés levées avec un large sourire. Je ne suis pas préfète pour rien, il fallait très simplement que tout ce petit monde reste tranquille avec moi sinon, ça allait barder. Un oiseau en papier virevoltait dans la salle, juste avant que je ne le brûle d’un coup de baguette, le condamnant ainsi à sa mort. Rassurez-vous, je ne suis pas une meurtrière, c’est que du papier je vous signale ! Enfin, moi ça m’amuse. Bref, fini de blablater, on a pas une minute à perdre. Bon alors Potter n’était pas  là ? Ca veut sans doute dire qu’il était encore en train de geindre avec son incroyable mais tant insupportable sœur qui me passe par les trous de baguette ! Tant mieux, ça me faisait gagner du temps. Dylan a dit « tous sauf Potter »… Enfin tous… Tous veut simplement dire ceux qui étaient en tête de liste. Ce n’est sûrement pas Caroline et sa maladresse que je vais faire venir à cette petite réunion improvisée… Maladresse ? Quoique, ça peut devenir un comique de situation que de se retrouver avec une handicapé de la baguette ! Je suis sûre qu’elle sera très utile pour déstabiliser l’ennemi ou le divertir, juste assez pour que d’autres achève son travail ! Quelle binoclarde… Enfin, c’est une serpentard et de sixième année qui plus est alors, gardons-la sous le coude. Même si je persiste à dire que son cas est désespéré…. J’attrape le bras de miss Jasmine qui s’apprêtait à me surprendre en étant à quatre pattes, désespérante elle aussi. C’est une première année, ne lui demandez pas le lac à boire ! « Jasmine, qu’est-ce que je t’ai déjà dit ? Non non non non ! Ne me réponds pas par pitié, je n’ai absolument pas le temps d’écouter tes sales histoires ! On a des choses plus urgentes à faire… Tu sais quoi ? Vas me chercher tes petites copines de première année et rejoins Dylan à la salle des potions. Non y a pas cours, ce n’est pas un piège, ni une fête pour t’accueillir dans notre clique, ni une nouvelle armée ou je ne sais quoi ! Fais ce que je te dis et tais-toi. Oh ! ET PAS UN MOT COMPRIS ?! Maintenant : OUST ! » La voilà courant dans les escaliers. Je suis prête à parier qu’elle allait terroriser ses camarades de promotion… Oups… Enfin, si elle arrive à ne pas tomber, vu la folle course dans laquelle elle s’était lancé..

Je me retourne vers les autres et les regarde tour à tour. Navrant. Désolant. Tout ce que vous voulez mais rien de très jouissif là-dedans. En effet, aucun d’eux n’avait l’air de préparer de mauvais plan. Dire que l’an passé, je passais mon temps  à préparer coup sur coup… Cette année ? Bah cette année, il faut que j’aille passer mon temps dans les couloirs à rassembler les élèves, les guider, les engueuler –oupas- les conseiller etc etc… Vive les préfets, yahou. Toujours est-il que je m’en sortais plutôt bien. Bon assez discuter, il faut que je réveille ce gros balourd endormi ! Un coup dans l’estomac et hop, le réveil à la Adams commence ! « Debout ! On a pas toute la journée ! » Je me tourne vers ceux qui étudiaient visiblement  désormais avant de lançer non sans ronchonner : « Roargh… Me faites pas croire que vous vous intéressez aux cours maintenant ? Aller quoi, on a assez perdu de temps comme ça. Venez on va aller… Discuter. » Tout le monde sait que discuter avec moi veut dire préparer quelque chose et préparer quelque chose d’énorme. « Toi, tu restes là et tu m’attends bien sagement, je dois te reparler de cette histoire de bombabouse. Et toi là, tu viens avec moi. Toi aussi, toi pareil et toi… Toi nan, tu la fermes et tu vas aller t’occuper de Potter. Albus hein ? Je sais pas moi ! Vas faire une course de balai ! Emmènes-le à l’infirmerie, inventes quelque chose, n’importe quoi. OU MIEUX : envoies-le à l’infirmerie ! ». Tout le monde partait à son poste, moi, je sortais ce gros balourd du canapé par la force. Je le traînerai avec moi et il nous servira à la sécurité. En gros, si un élève autre que serpentard se pointe, il le mangera tout cru.

« Si un élève se pointe tu… ?! » « Le défonce » « Si un professeur se pointe tuuu ?!! » « Le défonce aussi ! » « …Non, tu avales ça et tu fais celui qui est malade ! » Pastilles de gerbes. Je les ai emprunté à cette fourbe de Weasley, il fallait au moins ça pour être certaine que cet imbécile ne gâche pas nos plans. Le laissant –non sans craintes- dans le couloir, je retrouvais les autres et Dylan à l’intérieur de la salle. Faire le mal c’est une chose, le faire bien, c’est encore mieux. Dyloute était du genre à en avoir plus dans la tête que quiconque oserait imaginer. Quant à moi, je n’hésiterai pas à jeter un élève dans le saule cogneur alors, pensez-vous, nous formons les préfets de serpentard les plus diaboliques et même intelligents que Poudlard n’ait jamais connu. Je rejoins donc mon acolyte, mon prince, ma bataille, ma vie, m’assois –sur la table- et attend qu’une idée fusionne correctement dans ma petite cervelle.

_________________
Shorty get down, good lord
 
 L'histoire se veut courte et terrible: pour quiconque vivra, quiconque mourra. La vérité que personne n'est prêt à entendre, personne ne dira mais vivra.  ❥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Qui a dit que Serpentard ne rimait pas avec Anarchie ?  Dim 25 Mai 2014 - 16:00
Je discutais avec Lola lorsque j'entendis Jasmine qui discutaient avec ses copines a quelques mètres de nous. On s'approcha afin d'entendre et lorsque je compris ce qui se manigançait un sourire vint prendre forme sur mes lèvres. Finalement j'aperçus Sweet qui arrivait de l'autre côté du couloir. Elle était la meilleure amie de Lily. Ouh pas bon ça ! Je marchais tranquillement vers Jasmine et lui tapotais l'épaule avant de lui montrer Myla. Elle comprit mais me foudroya du regard. Je lui fis un sourire moqueur. Elle avait encore beaucoup a apprendre. Je partis vers la salle de potions en compagnie de Lola. On s'installa sur une table du deuxième rang alors que seul Dylan était la. La porte libéra un flot de serpentards. Lorsque tout le monde fut la notre préfet ouvrit la bouche :


« Jeunes verts, jeunes serpentards. Amis ou ennemis. Notre maison a été souillé, elle n'est plus aussi digne et important qu'autrefois, rejetée par les autres parce que nous avons abrité de puissant sorciers. Aujourd'hui, il faut laver l'honneur, reprendre les points qui nous ont été volés. La guerre doit être déclaré. Notre maison doit être en tête du classement, sinon comment pouvons nous proclamer que nous sommes les meilleurs ? Les Potter ont été volé, à nous d'en profiter ! À nous de faire en sorte de créer l'anarchie ! »

Pas mal. Il avait un certain talent pour les discours notre cher préfet. Je souris et fit un clin d’œil a Lola. Il avait de bonnes idées. Finalement j'entendis un élève de deuxième année demandé :

- Comment on va faire ?

Quelques serpentards acquiescent tandis que l'attention se reportais de nouveau sur Dylan et April.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: Qui a dit que Serpentard ne rimait pas avec Anarchie ?  Dim 1 Juin 2014 - 9:58

    Serpentard veut son trône et l'aura. La maison des verts et argents vient de se remplir à l'instant de ses petits habitants. Ceux et celles qui portent l'écusson du serpent veulent voir leur sablier briller et devenir le numéro 1. Aussi, quelle personne très intelligente que celle qui vient de déclarer: « Moi je sais ! On va monter les maisons les unes contre les autres comme ça, ils seront tellement préoccupés par leurs plans débiles et foireux qu’on aura tout le temps nécessaire de gagner des points !»Désormais, c'était à eux de jouer.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Qui a dit que Serpentard ne rimait pas avec Anarchie ?  
Revenir en haut Aller en bas
 
Qui a dit que Serpentard ne rimait pas avec Anarchie ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MATCH n°1 ~ Poufsouffle VS Serpentard
» Match ¤3¤ Serpentard <VS> Poufsouffle
» MATCH #4 - SERPENTARD vs GRYFFONDOR
» Tommy Yugurei serpentard de père en fils [Validée]
» Match #1 - POUFSOUFFLE vs SERPENTARD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caput Draconis 2.0 :: 
FLOOD PARTY
 :: 
La Corbeille
 :: Saison 1 :: Events :: 
Serpentard Manigance
-
Sauter vers: