lienlien
Posteur du mois :
Danny M. White
Posteuse du mois :
Opale A. Oddsparkle

Bravo à Danny et Opale pour avoir autant RP, malheureusement le voteur du mois est annulé suite à des soucis techniques.
Venez les féliciter


Voter aux top-sites, c'est le bien !
Vous gagnez des points pour votre maison et plus vous votez,
plus vous avez de chance de devenir le prochain sorcier du mois.

Envie de RP mais vous ne savez pas avec qui ?
Demandez ICI vous pourrez voir également qui cherche un partenaire de jeu.

La maison Serpentard compte le plus de membres, aussi,
il serait préférable de privilégier les autres maisons pour les inscriptions :3

Partagez | 

 

 one day you will understand. - Dominique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



MessageSujet: one day you will understand. - Dominique   Dim 9 Mar - 12:29

Dominique et Bartholoméus.
one day you will understand.



BBartloméus était confortablement installé dans la bibliothèque, il avait déjà quelques devoirs et par bonté de cœur à ses professeurs, il avait décidé de ne pas se retarder. Il commença à ouvrir son bouquin de potions en grimaçant, il aimait cette matière, mais parfois elle était d'un ennui affolant, surtout qu'il n'était pas fine patte, il arrivait toujours à en mettre à côté ou de se tromper de fiole. Mais quelque peu motivé, il commença à lire, tout en écrivant son essai dessus, mais la concentration n'était pas au beau fixe. En réalité il n'avait aucune envie de faire ça et vaincu il posa sa plume tout en levant les yeux au ciel. Il allait jeter l'éponge et peut-être s'intéresser à la métamorphose, mais là encore il sentit une flemme insoutenable, qui l'empêcha même d'ouvrir le dit livre. Il mit ses pieds sur la table et commença à regarder les gens passer, il connaissait pratiquement tout le monde, sauf les première année, les filles de Serdaigle toujours prête à travailler, les Bouffondors en train de mettre le chaos dans la section livre et bien sur il y avait Mairéad. Elle ne l'avait sûrement pas vue, sinon elle serait venue le voir, mais c'était bien mieux comme ça, tant qu'il pouvait mettre de la distance entre eux, le mieux c'était. Il ne la détestait pas, mais il aimait l'idée de pouvoir la repousser pour s'en éloigner, pourquoi ? Car il ne voulait pas la perdre et même si c'était illogique de penser comme ça, il ne voulait pas risquer que d'avoir encore plus mal. Son seul ami restait Isaac, et encore il avait eu du mal à ne pas lui dire d'aller se faire voir., il ne voulait pas, mais c'était plus fort que lui, lorsqu'il aimait une personne, il avait l'impression que c'était son devoir de la repousser, sans connaître la raison. Peut-être parce qu'il était devenu solitaire et aigri, mais la mort de sa sœur ne pouvait lui apporter autre chose et la personne qui osait lui en parler était sûre de se prendre un bon coup de poing dans le nez.

Il se leva, c'était plus fort qui lui, il devait aller parler à Mairéad, cela faisait déjà bien quelques semaines qu'ils ne s'étaient pas adressés la parole et cela faisait du mal à Bartoloméus. Il savait très bien que c'était de sa faute et qu'il jouait avec le feu en allant la rencontrer, mais cela lui importait peu, alors il se posta derrière elle et dit « Toujours en train de travailler à ce que je vois. » Oui, il n'avait pas mieux à dire ou à faire,  il était planté là, comme un petit idiot. Elle se retourna en souriant et répondit « Et toujours en train d'en branler pas une. » Le Serpentard fut assez étonné de la voir parler comme ça, la Serdaigle devait sûrement être la personne la moins vulgaire qu'il puisse connaître et elle aussi commençait à parler comme un bourrin ? Où allait donc le monde ? Il n'osa pas s'asseoir, mais se pencha sur elle pour la prendre dans ses bras, elle devait sûrement être étonnée, mais il s'en fichait, il en avait besoin. Puis elle lui chuchota dans l'oreille « Tu m'as manqué gros tas d'os. » Il pouffa et se décolla d'elle avec un petit sourire malicieux, elle était très importante à ses yeux, voir peut-être trop et il ne prenait vraiment pas un malin plaisir à la repousser. Alors il lui répondit avec plus de sérieux « Tu m'as manqué aussi, j'ai l'impression que ça fait une éternité.. » Mais elle ne le laissa pas finir sa phrase puisqu'elle dit « Oui ça fait bien une éternité et à qui la faute ? » Elle venait de le fusiller du regard et Bartoloméus savait qu'elle lui en voulait énormément, mais c'était plus fort que lui, alors comme un vrai vert et argent il allait prendre la fuite, pour éviter tout conflit, pour éviter toute dispute. Il se racla la gorge et fit mine de regarder autour de lui tout en lui répondant « Je dois y aller, j'ai cours de métamorphose dans quelques minutes, on en reparlera, promis. » Lâche, voilà ce qu'il était, une vraie poule mouillée et vue sa mine sévère, il comprit qu'elle savait qu'il évitait cette rude discussion. Alors il tourna les talons et s'en alla loin de la bibliothèque puisqu'il ne lui restait plus que ça à faire.

Lorsque Bartoloméus arriva enfin dans le couloir principal, il prit une grande inspiration, il avait été stupide d'être allé la voir, car elle lui faisait la gueule, mais qui ne la lui ferait pas à sa place ? Le vert et argent se maudissait d'avoir eu absolument besoin d'aller discuter, en sachant très bien qu'elle allait lui lancer une pique sur le fait qu'il l'ignorait depuis un an presque. Pouvait-il encore l'appeler meilleure amie alors qu'ils ne se connaissaient presque plus ? Énervé, frustré et perturbé il descendit les marches des escaliers trois par trois et lorsqu'il arriva enfin en bas, ils descidèrent de bouger l'emmenant dans un tout autre endroit. Il se retrouvait au sixième étage alors qu'il n'en avait absolument aucune envie, mais il décida de quitter ces escaliers infernales et traversa le couloir en évitant toute personne susceptible de vouloir discuter avec lui, mais soudain il vit de longs cheveux devant lui, une magnifique jeune fille qui répondait au nom de Dominique. Elle était seule et Bartoloméus avait un petit faible pour elle, comme tous les hommes d'ailleurs, elle avait du sang de vélane dans le sang c'était donc obligatoire. Alors, même s'il avait évité tout le monde jusque là, il ne pu s'empêcher de lui dire « Oh la magnifique Dominique. » Puis il lui sourit, elle ne comprenait pas les perches qu'il lui tendait, mais Bartoloméus était un homme déterminé qui allait bien réussir à la charmer un jour ou l'autre, alors il dit « Ta horde de Weasley ne t'a pas suivi cette fois ? » Car oui, cette famille était bien trop nombreuse à son goût.

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
 

one day you will understand. - Dominique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Paroles de Jean Dominique:
» Rebondissement dans l'affaire du meurtre Jean Dominique
» Enquete sur l'assassinat de Jean Léopold Dominique
» Un des meurtriers de Jean Dominique sous les verrous ?
» Dany Toussaint convoque dans l'affaire Jean Dominique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caput Draconis 2.0 :: 
FLOOD PARTY
 :: 
La Corbeille
 :: Saison 1
-