AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
On change de nom, on change d'adresse : http://anapneo.forumactif.com/
FORUM EN RECONSTRUCTION

Partagez | 
 

 En route pour une nouvelle année !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: En route pour une nouvelle année !  Jeu 6 Mar 2014 - 15:33


and your heart is the heart of a life


Spoiler:
 
Suite…
« Allez viens, sinon les meilleures places vont être prises. » lança Eireen à son frère avec un sourire amusé alors qu’elle lâchait son épaule de sa main pour pouvoir s’élancer vers la porte du wagon. Cependant, une voix fut plus tentante qu’elle. « Bruce ! » Recherchant des yeux qui avait bien pu appeler son jumeau, Eireen remarqua qu’il s’agissait de ses copains et camoufla une grimace. Celle-ci passait pour une abdication face au fait que son frère n’allait pas voyager avec elle alors qu’en réalité, la jeune fille tentait de masquer son désapprouvement. Elle n’aimait pas les amis de son frère. La plupart étaient des Serpentards véreux qui aimaient terroriser les premières années tandis que les autres n’étaient que des Serdaigles un peu trop vantards face à leurs résultats scolaires et leurs esprits aussi génialissimes que les conversations du Calamar Géant. Mais déjà ce dernier leva sa main pour un « A toute ! » avec un petit sourire désolé avant de retrouver ses copains. Tss, quelle bande d’abrutis pompeux !

Cependant, Eireen n’eut pas le temps de pester intérieurement plus longtemps car déjà quelqu’un venait de se jeter à son cou dans son dos. Réceptionnant le cou comme elle put, elle essaya de ne pas tomber en battant de main comme pour s’envoler. Un éclat de rire cristallin éclata alors dans son oreille, dévoilant sa mystérieuse assaillante. " Ruby, tu vas nous faire tomber." éclata-t-elle de rire tout en tentant de s'extraire de l'étreinte de son amie. Aussi exubérante que joyeuse, cette dernière ne semblait pas en reste. "Oh, c'est comme çà que tu me salues, mégère ? Moi qui venait seulement te faire un câlin de bonne année." rigola-t-elle en resserrant un peu plus son amie contre elle qui se débattait. Eireen n'avait jamais été très câline. Oh, quand elle avait cinq ans, surement. Mais la petite avait bien grandis maintenant et onze ans plus tard - par l'entrainement et l'entourage masculin de la chasse - elle était devenue plus garçon manqué que féminine. " Ruby, on va tomber..." tenta-t-elle d'argumenter sans grand résultat " Et tout le monde nous regarde en plus..." termina-t-elle sans effet de nouveau. Déserrant ses bras, Ruby mit enfin pied à terre en regardant autour d'elle. " Tu plaisantes ! Il n'y a encore personne. La foule ne va débarquer que dans cinq minutes. Toujours avant la sonnerie finale !" Et ce n'était pas faux ! Mais Eireen n'aimait pas trop attirer l'attention sur elle. Elle préférait laisser cela à Ruby qui semblait adorer briller de milles feux, surtout avec son rire et ses mimiques. Cela n'en faisait pas une écervelée. Juste une fille joviale et ouverte. C'était d'ailleurs à se demander si elle ne connaissait pas tout le monde à Poudlard. " J'ai réservé une pièce pour nous." Et ni une ni deux, les deux amies s'en allèrent à la recherche de la salle où Ruby avait entreposé ses affaires pour signifier qu'il serait pris. "Les autres arriveront bien à nous trouver !" déclara-t-elle tout en regardant le ciel bleu et calme mais entrecoupé de nuages. Eireen émit un petit rire tout en la suivant, un regard en arrière pour être certaine de ne rien oublier derrière elle. Ruby n'aimait pas la pluie. Cela la faisait friser et gare à ses crises de nerfs alors. Une véritable bout-en-train, on vous l'avez dit.

Arrivant dans leur wagon, Ruby s'installa sur l'une des banquettes tandis qu'Eireen ouvrit la petite fenêtre du haut. Un peu d'air ne serait pas de refus. Eireen n'aimait guère être enfermée et la durée du voyage était trop longue pour commencer à s'asseoir. De longues minutes passèrent où les jeunes filles commençaient à se raconter leurs vacances et le bonheur de se retrouver pour une nouvelle année avant que le sifflement de la locomotive n'émette le top départ. " Je vais voir où sont les autres. Je reviens." annonça-t-elle en se levant de la banquette en se dirigeant vers le couloir, se poussant sur le côté pour laisser passer les retardataires qui cherchaient des places. A coup sûr, les amis s'étaient trouvés d'autres places.
.
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: En route pour une nouvelle année !  Jeu 6 Mar 2014 - 17:48




En route mes compagnons
« On se retrouve à Poudlard petit frère ! » Je tire la langue à cette fripouille d’Hugo avant de me laisser embarquer tout sourire dans le train. Des Weasley, des tonnes de Weasley, partout ! On est nombreux, c’est vrai mais, on est pas non plus en train de se grouper tous ensemble et limite faire une ronde en chantant comme de vieux enchanteurs tout fripés, on a un minimum de savoir vivre même si on pourra vous dire le contraire. «  Hey Rose ! T’as pas intérêts à lâcher ton immonde bestiole dans le train ! » Ah oui, Albus, comment le zapper lui aussi…. Après une légère accolade entre nous à coups de « comment tu vas ? », on se crêpait le bout de la baguette à propos de nos animaux respectifs. Lui a un hibou, moi un chat. C’est nullement compatible ! Les Potter sont également de nos cousins très rapprochés. Moi bien sur, il a fallu que je traîne avec cet imbécile aux yeux incroyablement bleus et son ami le blond –Scorpius.  Avec le temps, vous comprendrez que oui, Gryffondors et Serpentards peuvent être amis. Voir âmes sœurs. D’ailleurs, n’était-ce pas le cas pour Lily Evans-Potter et Severus Rogue ? Comment ne pas évoquer leurs noms quand on sait qu’Albus et Lily, sa petite sœur choupinou en font les heureux héritiers, de noms ? Paix à leurs âmes. On oublie trop souvent de parler des morts ! Papa dit que c’est parce que cela cause de la peine à beaucoup trop de gens mais, je crois que malgré tout, on est obligé de penser à eux ! Moi par exemple, quand j’étais plus petite, j’avais des escargots ! Et un jour, l’un d’eux s’est fait écrasé… Depuis, il me manque terriblement et j’y pense souvent ! J’y pense comme étant l’un des nombreux souvenirs d’enfance qui font aujourd’hui la personne que je suis devenue.

Hugo me lâcha pour rejoindre des cousins un peu plus jeunes en dehors du train. Je jure que s’il n’arrive pas à Poudlard parce qu’il a encore eu une de ces brillantes idées pour faire illuminer les baguettes de ces pauvres petites sorcières toutes mignonettes mais un peu trop proches de lui, je m’occuperai personnellement de lui apprendre à supporter le cri d’une mandragora ! Enfin bref, je suivais le mouvement en m’aventurant de cousin en cousine et de cousine en cousin. Un chouette moment que le départ du PoudlardExpress ! Très chouette même. Je suis follement excitée de poser les pieds à Poudlard pour découvrir ce qui nous attend ! Des rires, des pleurs, des colères, de l’amour, de la joie, de l’attente, de l’excitation…. Tout ce qu’il faut pour donner un second souffle sur notre vie ! Rien à voir avec le fait de rester à la maison à se disputer avec son frère ou à zapper sur la télévision qui nous apporte que stupidités ! Puis, quand on avait la chance de retrouver de la famille autour d’une table, on pouvait parier trois mois à l’avance qu’il y en aurait toujours un pour exaspérer un autre et ainsi, donner du désespoir à parents, oncles, tantes et même grands-parents !  Sans entrer dans les détails, il était vraiment temps de rentrer au château, vraiment.

Finalement, on se dispersait au fur et à mesure que l’on avançait. Les uns entrant dans les wagons de certaines connaissances, les autres s’arrêtant pour papoter et d’autres déjà à crier à l’aide parce qu’ils ont entamés le processus de « bonjour je suis un Weasley, je suis maladroit et les conneries commencent » ! Sinon, moi personnellement, je continuais d’avancer saluant de temps à autres quelques connaissances mais surtout en allant chercher un wagon de libre. Qui serait avec moi ? Aucune idée, on ne se concerte plus depuis quelques temps parce qu’on ne tient jamais vraiment en place alors, on prend un wagon pour déposer nos affaires et on essaye de le retrouver quand on redescend, tout le reste, on s’en fiche. Puis c’est comme ça que je suis tombé sur Eireen McLaggen ! A ce qu’il paraît, Hugo m’a dit que notre père connaissait le sien ! J’ai jamais été lui demandé bien sur, c’est pas que ça ne m’intéresse pas mais, je n’ai pas eu le temps ou l’occasion ou plus sincèrement, l’envie de lui poser la question. Sans faire attention si j’étais suivie ou quoi, je me suis avancé dans l’entrée plus souriante que quand on s’est quitté en tous cas ! « Eireen ! Prête pour dire bonjour aux cognards ?! Tu vas bien ? Et tu as passé de bonnes vacances? ». Des questions j’en ai toujours un tas ! C’est un peu comme mon père quand il a ses cinq bonnes minutes de folies où il ne fait que parler, parler et encore parler…

codé par moi-même
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
prefet pouffy
Patronus : Colibri
Epouvantard : Brigade d'arrestation des voleurs d'arts.
Objets en possession : Rappel tout / portable
Localisation : Attentif dans une salle de cour
Sortilèges lancés : 415
Points Gagnés : 0
Est arrivé le : 06/03/2014
Cheese :

Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:

MessageSujet: Re: En route pour une nouvelle année !  Jeu 6 Mar 2014 - 20:31




Nouvelle année, nouvelles aventures.



« Vite Charles ! Cette fois-ci on va le manquer ! »
La pire crainte de Julia, manquer ce fichu train. Ce train qu'il fallait prendre à chaque rentrée et à chaque départ de vacances. Ce train, toujours le même. Son habillage rouge, ses vieux vaguons rouillé et cette odeur de chocogrenouille. Enfin, c'était le prix à payer pour revoir ce monstre architectural que ce château ainsi que ses jardins. Comme chaque année nous étions en retard et comme chaque année je m'en moquais alors que Julia croisait les doigts pour arriver à temps. Ma préoccupation du moment, repasser toutes les images de toutes les œuvres que je venais de m'acheter. Autant de splendides œuvres qui iraient fournir mon appartement londonien.
« Julius ! Dis-lui de se dépêcher ! Cette fois-ci, j'en suis sure l'on va le manquer ! »
« Personne ne va manquer ce train. Regarde-on arrive. »
La grande gare était juste devant nous et il nous restait deux longues minutes avant le départ du train. Cette fois-ci nous avions de l'avance. Rares étaient les fois où nous n'avions pas profité du retard des remplissages de wagons baguage. Julia s'était précipitée à l'extérieur pour ouvrir le coffre de la voiture où elle en sortit seule tous les bagages. Charles avait juste eu à refermer le coffre et à m'ouvrir la portière. Julia était déjà partie à toute allure sa valise à roulette à la main.
« En voilà une qui ne rechigne pas à rejoindre le banc de l'école. »
Je riais avec Charles le laissant prendre ma valise tout pendant que je sortais Monnet de la voiture. Ce chat se plaisait dans les transports en mangeant quelques bonbons moldu que nous avions achetés sur le chemin. Un défaut qui lui avait été transmis par Julia.
Marchant sur les quais j'observais au loin Julia qui fonçait les yeux fermé dans ce mur au quai 9/3/4 et précédée par bon nombre d'autres retardataires. Pas du genre à courir je me contentais de parcourir à mon rythme, Monnet dans les bras, le reste du trajet. Je laissais Charles me précéder et franchissais à mon tour le mur. Là je remarquais que j'étais bien trop à l'avance. Finalement peu de personnes avaient embarqué leurs bagages. Tout le monde papotait, parler de leurs vacances, des avancés de leurs bambins ou des dernières bêtises de l’aîné. Un brouhaha qui aurait vite fait de me donner mal à la tête. Monnet, lui, grognait devant ces cages à rats ou souris.
« Hey Julius ! L'artiste est de retour ! »
Je tournais mon regard vers un ami de mon ancienne promotion. Lui n'avait eu aucun optimal, mais cela ne l'avait pas dérangé. Une légère poignée de main que déjà nous nous étions perdu de vu. Perdu de vu comme Charles que je ne trouvais plus. Je ne le cherchais pas, persuadé qu'il irait faire enregistrer mon bagage. Je me dirigeais donc à l'intérieur du train où tous semblaient s'entasser. Pour se frayer un chemin vous deviez prendre votre courage à deux mains et pousser, moi je jouais la très connue mais toujours efficace méthode du sortilège du pet. Une véritable allée avec un tapi rouge se formait devant moi et je put m'engager sereinement dans ces wagons. Au loin j'observais cette chère Brutusse parlant avec la miss Rose Weasley. Comment ne pas commencer une super année scolaire qu'en allant à la rencontre de ce duo ? Je me dirigeais donc vers elles avant que Julia ne me saute dessus en me priant de lui donner une telle pièce d'or. Un véritable pêché que ces friandises sorcière pour une jeune fille comme elle. Comment résister à ses yeux de merlan frit ? Je lui donnais donc quelques pièces d'or pour lesquelles elle me remercia en me donnant un rapide baiser sur la joue.
« Évite les bonbons trop sucrés... Ais pitié de tes jolies dents. »
Autant parler à un sourd. Elle s'était évaporée en un claquement de doigts. D'ici quelques mois j'aurais encore à supporter ses gémissements de petite fille qui ne veut pas aller voir de dentiste. Étant privée de bonbon chez elle autant vous dire qu'elle savait se rattraper.
Question d'habitude, j'oubliais donc cette évidence et m'en retournais aux filles. Je pus donc entendre les paroles de miss Weasley.
« Je suppose que mademoiselle McLaggen après avoir épuisé sa famille dans mille et une activités sportives est pressée de mettre au tapis d'autres adversaires. Malgré cela, je suis ravi de vous revoir et en forme qui plus est. »
Toujours Monnet dans les bras, qui il me semble ronflait, je faisais un grand sourire aux filles. Quelques semaines de vacances que déjà elles semblaient métamorphosées.




               

_________________

« La peinture est un art, et l’art dans son ensemble n’est pas une création sans but qui
s’écoule dans le vide. C’est une puissance dont le but doit être de développer et
d’améliorer l’âme humaine ».
Wassily Kandinsky.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: En route pour une nouvelle année !  Ven 7 Mar 2014 - 11:29


and your heart is the heart of a life


« Eireen ! » A l’évocation de son prénom, la brunette tourna la tête dans la direction inverse, à peine mit-elle un pied au dehors. « Rose ?! » salua-t-elle alors sa camarade et amie avec un grand sourire, ravie de voir cette dernière. Leurs péripéties étaient trop nombreuses pour être racontées en une seule fois mais le sourire sincère et radieux sur le visage des deux brunes montrait à quel point le courant passait bien entre elles. Mais Eireen n’eut pas le temps de lui demander comment elle allait que Rose fut plus rapide qu’elle. Surement dû à l’étonnement. « Prête pour dire bonjour aux cognards ?! Tu vas bien ? Et tu as passé de bonnes vacances? » Eireen rit doucement face au torrent de questions qui venait de pleuvoir sur elle. Oh oui, ce voyage s’annonçait bien partie même si Bruce était parti rejoindre ses crétins d’amis. Il suffisait d’avoir Ruby et Rose avec elle pour cela ! Cependant, la Gryffonne n’eut pas le temps de répondre à son amie que quelqu’un s’en chargeait déjà pour elle…

« Je suppose que mademoiselle McLaggen après avoir épuisé sa famille dans mille et une activités sportives est pressée de mettre au tapis d'autres adversaires. Malgré cela, je suis ravi de vous revoir et en forme qui plus est. » Petit con ! Oups, c’était sorti tout seul. Si cela avait été quelqu’un d’autre, Eireen aurait ouvert grandes ses pupilles face à l’affront que venait de faire le nouvel occupant. Mais quand on sait qu’il s’agit de Julius Dandy précieux… plus rien ne l’étonne. Sourire narquois aux lèvres, elle aurait dû ne pas répondre au prétentieux Poufsouffle qui se trouvait face à elle. Pourtant, son impulsivité la conduisait souvent à faire d’autre choix, pas forcément judicieux. La faute à la génétique : Bruce avait tout pris de ce côté-ci. « Et on sait forcément lorsqu’il y en a un qui se présente devant vous ! Tenté Orsini ? » Bah quoi ? Ce n’était pas de l’intimidation. De la provocation, peut-être. Qui sait. Juste… une réponse banale teintée d’ironie. Rien de plus. Rien de moins. Oui, oui. « Ca pourrait être réciproque si Monsieur le Dandy était capable de saluer convenablement ! » Bon d’accord, son affirmation était en partie vrai. Sauf que c’était ses parents qui l’avaient épuisé dans toutes sortes d’activités sportives visant à parfaire leur éducation. Apprentissage du tir à l’arc et du dégommage de gnomes et autres petites créatures néfastes mais encore inoffensives. Bruce et elles étaient bien trop jeunes pour pouvoir se mesurer à des créatures plus dangereuses seuls. Et pourtant, malgré ce que croyait penser Julius, c’était bel et bien Eireen qui s’était plainte de ses vacances une quinzaine de minutes plus tôt envers son jumeau. Comme quoi, les apparences sont souvent trompeuses et les deux jeunes gens étaient tombés dedans à pieds joints.

Mais pour l’heure, Eireen avait mieux à faire : comme retrouver son amie Rose qui assistait à cette joute. « Je pense que d’autres pourraient servir de cible aux cognards cette année, qu’en penses-tu ? » lui répondit-elle en tournant son regard vers Julius d’un air innocent. Bien entendu, elle n’en serait pas capable et ce n’était même pas son rôle. Eireen avait plus l’habitude d’être poursuivie par des cognards et de s’en prendre un ou deux lorsqu’elle n’était pas assez rapide et agile pour les éviter que de les lancer. Les batteurs faisaient çà très bien. Mais, la taquinerie était trop ancrée en elle pour qu’elle ne puisse y résister. C’est à ce moment-ci que la porte du wagon s’ouvrit de nouveau sur une Ruby interrogatrice. « Julius ! Rose ! » les salua-t-elle dans un sourire colgate avant de se tourner vers Eireen. « T’as trouvé du monde finalement. Tu vois que personne ne s’est perdu ! » cancanna-t-elle sans se démordre de son grand sourire. Haha. Lui lançant un léger regard noir, Eireen ne pût rien ajouter car déjà Ruby faisait claquer la porte en se tassant sur le côté. « Entrez ! On a de la place pour tout le monde et je veux tout savoir de vos vacances. » continua-t-elle sans se rendre compte de l’atmosphère qui s’était crée – et n’en ayant rien à faire surtout -. « Oh qu’il est mignon ! » s’enthousiasma-t-elle en se penchant vers le chat qui logeait dans les bras de Julius. Se tournant vers Rose, Eireen enchaîna en levant les épaules d’un air limite défaitiste : « Ca ne sert à rien de se battre, elle obtient toujours ce qu’elle veut… ». Re-rentrant dans le wagon, Eireen alla s’asseoir sur l’une des banquettes en jetant un coup d’œil rapide par la fenêtre pour voir que le Poudlard Express quittait Londres pour arriver en pleine campagne. " Alors vos vacances ? Vous avez bougé un peu ?" La grande aventure commençait !
.
.
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: En route pour une nouvelle année !  Ven 7 Mar 2014 - 12:13
Eireen, Julius, Rose et Bartholoméus.
en route pour une nouvelle année.

 

 
Bartholoméus regardait à sa droite, sa mère se tenait à côté de lui, droite comme un piquet, le quai était plein et la foule était en ébullition. Il avait hâte de quitter le manoir pour retourner à Poudlard, il avait passé ses vacances à faire la fête et à boire comme un benner, mais c'était ça dont il avait besoin, il devait se changer les idées, sa famille lui rappelait bien trop Belladone et il en avait marre, marre de devoir les supporter et de reprendre le cour de leurs vies pitoyables, comme si de rien était.  Parce que rien n'était comme avant et c'était bien pour cela qu'il n'allait pas jouer au gentil garçon et leur offrir ce qu'ils voulaient : sourire. Le Serpentard s'était comporté de manière exécrable et il le savait, il avait tout fait pour les éloigner, pour leur pourrir la vie et pour une fois il avait très bien réussi. Sa mère faisait une mine préoccupée, elle avait aussi envie qu'il parte, qu'il quitte la maison, en espérant qu'il amène son nuage gris avec lui. Il n'arrivait pas à s'en remettre et même si les Nott essayaient tant bien que mal à remonter la pente, il les faisait couler avec lui, à leur rappeler constamment que leur fille n'était plus là. La culpabilité, voilà ce qui le rongeait et il n'arrivait pas à s'en défaire, même s'il était certain qu'il n'était pas le fautif, il avait juste quitter Belladone pendant cinq secondes et déjà était-elle partie. Bartholoméus essayait du mieux qu'il pouvait de l'oublier, mais à croire que c'était impossible et qu'il n'y arriverait jamais. Cela lui faisait mal au cœur, ça le prenait à la gorge et il avait envie de courir loin et de remonter le temps pour empêcher le drame, mais c'était impossible. Il devait vivre avec cette fatalité, comme ses parents et son frère qui avaient du tout autant souffrir, seulement eux commençaient à s'en remettre, alors que le vert et argent non. Il était jaloux, jaloux de la manière dont ils faisaient leur deuil, alors que pour lui c'était hors de question, ça le rendait fou, complètement fou, mais bientôt on allait lui foutre la paix. La locomotive siffla, annonçant le départ, le Serpentard déposa sa valise et fit un signe de main à sa mère, les cordialités n'iraient pas plus loin, il n'allait pas la câliner non plus. Il entra dans le Poudlard express et regarda dans les alentours. Avait-il envie de partager le même wagon que ses amis ? Non. Il n'en avait absolument aucun envie, enfin du moins pour le moment. C'était fou de voir tous ses élèves heureux et bien dans leur peau, alors qu'au manoir c'était tout le contraire. Tout le monde essayait constamment de s'éviter et n'adressait pas la parole à l'autre, par ignorance, car d'ignorer la situation la rendait beaucoup plus facile. Bartholoméus était le seul à avoir crever l'abcès en premier, il s'était rué sur ses parents comme une tornade et leur avait craché toutes les immondicités qu'il gardait bien dans son sac, à la tête. Il aimait répandre le mal autour de lui, les autres devaient se sentir aussi mal que lui et personne ne pouvait aller mal, tant que lui souffrait toujours. Mais au château tout était différent, ses camarades de maison ne savaient pas pour Belladone et pour tout ce qu'il s'était passé, le vert et argent arborait toujours la même tête et le même caractère d'abruti qu'il avait eu autrefois, sauf qu'il l'avait renforcé. Il s'avança lentement dans le train en regardant à droite puis à gauche, mais il fût stoppé net. En face de lui se tenait Capucine, elle lui sourit malicieusement et s'approcha avec ce petit air inoffensif, alors qu'elle était tout sauf innocente. Elle se posta juste en face de lui avant de dire « Bah alors Nott, tu t'es perdu, ou tu veux que je te mène à notre wagon ? » Comme un félin elle s'était lentement approchée de sa proie, mais Bartholoméus n'était pas dupe, il savait très bien comment la jeune fille fonctionnait et il n'était pas décidé à lui laisser le temps de l'emmener où que ce soit. Ils s'amusaient à se draguer, à se repousser, à s'embêter et ça depuis déjà des années, mais la jeune fille n'avait plus l'air de le repousser, elle avait succombé aux charmes du vert et argent et ce n'était pas peu dire. Mais le Serpentard n'allait pas se laisser faire, il voulait se retrouver dans un wagon calme, peut-être même seul pour pouvoir se reposer et se ressourcer avant de rentrer officiellement dans Poudlard où il allait remettre son masque d'abruti fini. Alors il répondit « Même si je crèverai de rester avec toi Capucine, j'ai d'autres chats à fouetter. Peut-être qu'il y aura d'autres gens capable, eux, de m'occuper. » Puis il lui tourna le dos et s'en alla dans la direction inverse, c'était nier que de dire qu'il ne l'appréciait pas plus qu'une copine de joute verbale, elle était belle, forte, et surtout très garce et c'était ça qu'il aimait chez une fille. Elle ne se laissait pas faire, elle mordait et descendait tout ceux qui l'attaquaient, c'était une petite princesse et c'était ça qui la rendait irrésistible, mais pendant combien de temps hein ? Bref, Bartholoméus continua donc à chercher un wagon, alors que le train avait déjà quitté la gare et qu'il passait dans Londres, c'était enfin arrivé, ce moment où il allait enfin avoir la paix. Puis soudain il vit une tête familière accompagnée de deux autres qu'il connaissait déjà, avec un petit sourire malsain il entra dans le wagon et dit « Ah bah tiens, réunion chez les Bouffondors et je ne suis même pas invité, c'est triste quand même. » Puis, en sachant très bien que sa présence n'était pas voulue, il s'installa à côté de Eireen qu'il adorait provoquer, tout en lui souriant.
   
 
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: En route pour une nouvelle année !  Ven 7 Mar 2014 - 17:33




En route mes compagnons
« Rose ?! »  Notre conversation semblait si bien partie que je n’aurais jamais eu don de penser qu’un autre puisse venir s’interposer dedans ! Encore moins une sorte de… Je ne sais même pas comment qualifier la chose tant c’est exceptionnel ! Je croyais que le pire du monde était de croiser le père de Scorpius ! Il faut croire que je me trompais… « Je suppose que mademoiselle McLaggen après avoir épuisé sa famille dans mille et une activités sportives est pressée de mettre au tapis d'autres adversaires. Malgré cela, je suis ravi de vous revoir et en forme qui plus est. » C’est quoi son problème ? Il a mangé trop de patacitrouilles ou alors, quelque chose de pas frais ?! Ou quelqu’un lui a jeté un sort ! Oui c’est ça ! C’est forcément ça ! « Et on sait forcément lorsqu’il y en a un qui se présente devant vous ! Tenté Orsini ? ». On dirait qu’ils ont tous étés contaminés bordel ! Et moi qui me voyait déjà zigzaguant dans le ciel avec Eireen, à faire tout et n’importe quoi, y compris danser sous la pluie ! Et merde… Je les regarde tour à tour en me demandant ce qu’ils ont bien pris sur la tête pour parler comme des nobles sorciers, plus nobles encore que la famille Malefoy (tout le monde sait qu’ils se prennent pour des nobles…) et enfin bref, je restais là, interloqué. Tout ce que je savais, c’est que si je voulais être tranquille avec les deux, je n’avais qu’à continuer de sourire bêtement et faire comme si je comprenais ce qu’ils se disaient ! Un peu comme si je parlais à des extra-terrestres ! « Ca pourrait être réciproque si Monsieur le Dandy était capable de saluer convenablement ! ». C’est peut-être un nouveau jeu ? Et je suis pas au courant ?! Non mais attendez un peu ! Ou alors c’est simplement un autre de ces élèves venus de je ne sais quelle maison (sûrement pas Gryffondor, je le connaîtrais déjà) et qui vient parler dans son langage en tant que tel ! Dans ce cas, je n’ai qu’à faire comme si je comprenais tout en restant moi ! C’est bien aussi ça ! Ouais, excellente idée même ! Au fait, c’est quoi au juste un Dandy ?

« Je pense que d’autres pourraient servir de cible aux cognards cette année, qu’en penses-tu ? ». Ah là c’est quelque chose que je comprends ! Et que j’apprécie ! Enfin je crois. « On peut toujours voir ce que ça donne je suppose . .. » . Je le connais pas donc je ne vais pas crier au diable tant que je ne sais pas ce qu’il vaut. Bon il me perturbe tout autant que son chat qui te regarde avec ses yeux d’un air hautain mais enfin, la seconde chance est de rigueur chez les Weasley. C’est ce que ma mère s’entête à croire et à ME faire croire. Et là, pour vous la faire courte, y a Ruby qui nous sauve la mise ! Elle nous saute à moitié dessus, sans me laisser le temps d’en placer un bout avant de nous inviter cordialement à nous asseoir. Bon et bah j’étais pas prête de retrouver les autres moi ! C’est ça qui est bien dans la vie, tu ne sais jamais où tu vas ! Tu sais en tous cas où tu finiras alors profites, soyons fous ! Soyons heureux ! « Ca ne sert à rien de se battre, elle obtient toujours ce qu’elle veut… ». Ca ça voulait dire qu’il fallait faire comme tout le monde et s’asseoir pour papoter, enfin je pense. Vous savez, Eireen n’est pas toujours claire dans ce qu’elle dit ! Genre, elle laisse une part de mystère comme si elle voulait perpétuer l’éternelle magie qui s’évadait de sa bouche ! Cesses donc de parler Rose ! Tais-toi. Ca va bien se passer, poses tes fesses !  « Alors vos vacances ? Vous avez bougé un peu ? ». Et puis là, pas le temps de répondre bien plus qu’un stupide « heu.. » laissé bêtement dans les airs qu’une autre tête été apparu ! D’ailleurs ce n’était pas que la tête mais tout le corps entier puisqu’il m’a piqué ma place en s’installant de plein gré à côté d’Eireen ! Bah dis donc, ils sont tous fous ces élèves ! «  Ah bah tiens, réunion chez les Bouffondors et je ne suis même pas invité, c'est triste quand même ». Mais à en juger son langage et le ton engagé de sa voix, je suppose qu’il est de serpentard ! Personnellement, ça m’amuse beaucoup ! Et puis je n’avais pas envie de finir serré tout au bout de la banquette à espérer que l’homme aux cheveux dépassés de mode et au chat injustement laid de trop de beauté ! C’est comme ça que je me suis installé finalement en bout de banquette à côté du vert et argent. La peur ? C’est quoi déjà ? « Ca fait cinq ans que je monte dans ce train et je ne connais toujours pas vos identités ! C’est fou non ?! Je veux dire, de rencontrer de nouvelles têtes encore aujourd’hui ! » Rose, je t’aime ! Oui je m’aime ! Je m’idole même ! Avouons que ce hors sujet sera parfait pour redistribuer les rôles à tout le monde : pas de méchants, pas de gentils, pas de disputes… Enfin pour l’instant. Depuis le temps que je monte dans ce train, je n’aurais jamais cru me sentir aussi amusé. « En fait, durant les réunions de bouffondors je préfère laisser ma baguette rangée alors si tu veux bien utiliser un autre adjectif ce serait formidable !  Sinon moi c’est Rose. » Dit avec un sourire jusqu’aux oreilles ce pourrait être interprété comme de la provocation. J’y peux rien : je défend mes couleurs, fin de l’histoire !


codé par moi-même
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité

MessageSujet: Re: En route pour une nouvelle année !  Sam 8 Mar 2014 - 11:36

Hogwarts ! Hogwarts !
I think we're going back !





«  - DOMINIQUE MYRTILLE WEASLEY SI TU NE POSE PAS CE FURET IMMEDIATEMENT TU VAS LOUPER TON TRAIN! » La voix douce, charmante et délicate qui venait de s'échapper appartenait à une femme entre deux âges, d'une extrême beauté et aux cheveux d'un blond délicat qui semblait refléter la lumière du soleil. A contre cœur une jeune fille aux cheveux d'une couleur similaire reposa un animal dans les bras d'un homme mûr et roux. Dire que Dominique avait presque réussit à glisser son furet dans ses affaires pour l'emmener. « - Tu t'en occupera bien p'pa ? » On pouvait faire confiance à Bill Weasley pour bien veiller sur l'animal adorée de sa dernière fille. Il acquiesça et la petite demoiselle grimpa dans le Poudlard Express, aidée par un grand blond aux faux-airs d'épouvantail. Il passa un bras autours de son épaule en souriant : « - Allez, ton père s'en occupera bien, et on tentera de l'emmener au retour des vacances! » Évidement, Ahmed était de toute les vacances. Dominique avait totalement adopté le jeune homme, et cette adoption c'était transmise à sa famille. « - Mouai... Bon, on tente de trouver le reste de ma famille? » Le jeune homme eut un petit rire amusé « - Ca devrait pas être compliqué, suffit de suivre le bruit en général. » Il marquait un point, songeait la blondinette.

Vêtu d'un t-shirt gris et large qui laissait ses bras nus, et d'un jean simple, Dominique abordait un sourire ravis et conquérant. Elle venait de passer un mois dans le sud de la France avec Ahmed. Tout deux avait été gracieusement accueilli par sa tante Gabrielle, et elle revenait encore plus blonde que d'habitude de son été. Ses cheveux presque blanc faisait contrastait avec sa peau que le soleil avait délicatement doré. Son poignet était entouré de nombreux bracelet de perle ou en tissus, voire même certain en plastique moldu, souvenir des nombreux concert et festival auquel les deux adolescent avait participé. Les deux jeunes gens avançaient tranquillement dans le train, devisant de tout et de rien, plus ou moins bruyamment. A dire vrais il était relativement difficile d'obtenir le silence en compagnie de Dominique Weasley, c'était loin d'être sa spécialité ou son hobby. A dire vrais elle haïssait même le silence qu'elle trouvait froid, terne et triste. Non, Dominique voulait de la vie autours d'elle, et elle le faisait volontiers savoir au reste du monde. En l'occurrence elle s'était lancer dans un souvenir de l'été passé, et était accrocher au bras d'un Ahmed hilare qui était presque plus bruyant qu'elle.

C'est ainsi qu'ils allaient lorsqu'une voix familière parvint aux oreilles de Dominique. « - En fait, durant les réunions de bouffondors je préfère laisser ma baguette rangée alors si tu veux bien utiliser un autre adjectif ce serait formidable !  Sinon moi c’est Rose.  » Tiens donc ? Bouffondors ? Cette insulte archaïque ne pouvait venir que d'une seule maison... Ce pouvait-il qu'un Persiffleur cherche des noises à sa famille, ou même sa maison ? Ouvrant la porte du compartiment, non sans une certaine... énergie – dirons nous pour rester polie, Dominique passa une tête dans la place. « - Enchantée Rose ! Moi c'est Dominique! » Un rapide coup d’œil dans la place lui révéla qu'elle en connaissait quatre, Eireen, Ruby, Rose, et Bartholomeus, le dernier était un illustre inconnu. « - Yop les filles ! Ca va ? Bonnes vacances? » Ahmed venait à son tour de passer la tête par la porte. Il surplombait Dominique d'une bonne tête, et les long cheveux du jeune homme tombait dans les yeux de la demoiselle. Cette dernière finit par entrer et se cala dans une petite place, un large sourire aux lèvres. « - J'vais chercher de quoi grignoter, à toute! » finit par dire le jeune homme avant de s'absenter. « - Bref... Comment ça va ici ? C'est toi qui nous qualifie de bouffondor Bartholomeus ? C'est pas très sympa... Si tu pouvais entrer dans notre salle commune tu verrais qu'on est tout sauf des bouffons. En plus cette insulte manque d'originalité... Elle est connu depuis Merlin, c'est dire ! » elle eut un sourire malicieux « - Même avant Poudlard on en parlait ! »

HRP : edit : prise en compte du lien Bart/Domi
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
prefet pouffy
Patronus : Colibri
Epouvantard : Brigade d'arrestation des voleurs d'arts.
Objets en possession : Rappel tout / portable
Localisation : Attentif dans une salle de cour
Sortilèges lancés : 415
Points Gagnés : 0
Est arrivé le : 06/03/2014
Cheese :

Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:

MessageSujet: Re: En route pour une nouvelle année !  Dim 9 Mar 2014 - 18:53




Nouvelle année, nouvelles aventures.



Les choses allaient vite, bien trop vite. Le sourire aux lèvres j'avais tout d'abord écouté cette chère " brutusse " se défendre. Première satisfaction de cette reprise scolaire. Puis, j'avais peu suivi le déroulement des choses. Je regardais et écoutais sans vraiment être là. Je profitais de ces joutes verbales qui m'amusaient. En vrai monsieur potin je connaissais le nom de tout le monde, même de ceux que je ne connaissais pas. Travail de mémorisation que j'avais effectué depuis ma première année en vue de devenir préfet et ainsi pouvoir punir chaque personne le méritant sans avoir à chercher son nom. Je reconnaissais vite Ruby qui savait si bien se montrer aux yeux de tous. Exubérante, la voix toujours très haute, l'on ne pouvait pas la manquer. L'ignorer relevé du défi. Monnet profita de l'une de ses caresses qu'elle continua dans le wagon où elle nous avait emmené. Je dois dire qu'elle avait même prit possession de mon chat qui ronronnait désormais sur ses genoux. Au moins j'avais une potentielle nounou pour cet infidèle. Vous devinerez donc que je me trouvais à côté de Ruby qui tout comme moi observait ces gens ce défendre avec un certain intérêt.
Pour ma part je détestais prendre part à de telles attaques en groupe. Si l'on pouvait dire que ce Serpentar était un groupe. Son jeu de mots ne fit rire personne, mais révélé bien le style des verts, dont leur couleur de robe était plutôt verdâtre. Je dois tout de même avouer que l'écouter provoquer des Griffondors était plutôt intéressant. De quoi mettre tout le monde au parfum que cette année comme les années précédentes ce serait la guerre entre maisons. Une habitude qui chaque année me faisait tourner dans tous les sens. J'avais des groupes d' Art à créer moi ! Il n'y avait aucune inventivité à lier deux membres d'une même maison pour un projet artistique. Les deux finiraient toujours d'accord. Je voulais un peu de haine, de volonté et beaucoup de différences pour créer des groupes de projets. Un jour peut-être une matière Artistique se verra associer aux examens des BUSEs et même des ASPICs. Encore fallait-il que je trouve des artistes de tallent et pas des peintres du dimanche. Mais sortons de mes pensées la jolie Dominique Weasley vient d'entrer et de poser ses fesses juste à côté de moi. Et puis il faut que je me présente à cette chère autre Weasley.
« Pour ma part se sera Julius. Et je suis enchanté de voir à quel point nos Griffondors et nos Serpentards respectent les traditions quant à leur rivalité. »
Comme le disait cette chère Dominique par rapport à ce jeu de mots archaïques. La rivalité entre Griffondor et Serpentard datée elle aussi depuis Merlin. Classer des élèves selon leur personnalité était plutôt idiot. Cela obligeait des maisons à se détester. L'on était obligé de classer un Serpentard suivant les principaux traits de caractère lié à sa maison comme il en était de même pour chaque faction. Autrement dit, l'on ne pouvait que se détester entre membres de différentes maisons.
« J'espère cependant ne pas avoir à trop vous séparer cette année. J'aurais de la peine à vous retirer des points. »
J'aurais plutôt de la peine à remplir les documents pour justifier le retrait des points. Avantages, inconvénient... Mon principal but était de mettre sous les feux de la rampe la maison poufsouffle qui selon moi était bien trop mise en arrière. Un joli challenge que j'aurais à réaliser cette année. Après des BUSEs réussis avec que des Optimals, j'avais cette année largement le temps de m'occuper de cela.




              

_________________

« La peinture est un art, et l’art dans son ensemble n’est pas une création sans but qui
s’écoule dans le vide. C’est une puissance dont le but doit être de développer et
d’améliorer l’âme humaine ».
Wassily Kandinsky.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: En route pour une nouvelle année !  
Revenir en haut Aller en bas
 
En route pour une nouvelle année !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma resolution pour la nouvelle année
» Allez hop, en route pour l'aventure ! ♪
» Nouvelle étape pour une nouvelle vie
» 06. Nouveau look pour une nouvelle vie
» ANIMATION ▬ Une favela de favicon pour la nouvelle année ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caput Draconis 2.0 :: 
FLOOD PARTY
 :: 
La Corbeille
 :: Saison 1 :: Events :: 
Le PoudlardExpress
-
Sauter vers: