lienlien
Posteur du mois :
Danny M. White
Posteuse du mois :
Opale A. Oddsparkle

Bravo à Danny et Opale pour avoir autant RP, malheureusement le voteur du mois est annulé suite à des soucis techniques.
Venez les féliciter


Voter aux top-sites, c'est le bien !
Vous gagnez des points pour votre maison et plus vous votez,
plus vous avez de chance de devenir le prochain sorcier du mois.

Envie de RP mais vous ne savez pas avec qui ?
Demandez ICI vous pourrez voir également qui cherche un partenaire de jeu.

La maison Serpentard compte le plus de membres, aussi,
il serait préférable de privilégier les autres maisons pour les inscriptions :3

Partagez | 











 

 Animal ! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Autres
Patronus : Un Cerf
Epouvantard : Un Détraqueur dévorant l'âme de ses enfants
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 36
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 11/12/2015
Cheese :


Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:
MessageSujet: Animal ! [PV]   Sam 27 Fév - 22:18

Les muscles douloureux, Harry s'étira en poussant un long soupir. Pourquoi revenant d'assister à une réunion-professeurs, le jeune homme se sentait-il aussi épuisé que s'il avait dû affronter un nouveau Voldemort réincarné ? Se ferait-il vieux ? Non, le lac de la forêt interdite démentait cette excuse facile. Avec ses cheveux d'un noir profond, véritable tignasse apte à rendre jalouse la moins dégarnie des femmes, son corps certes, toujours un peu maigre, cependant musclé et des rides absentes, le Survivant n'était pas un ancien. Au contraire, à 43 ans, il était au sommet de sa forme, accumulant expérience, audace et détermination. Ses enfants lui donnaient d'avantage de force chaque jour pour se battre contre la Magie Noire qui l'épuisait pourtant à 20 ans. Il avait aujourd'hui trois principales raisons pour lesquelles ne plus jamais se fatiguer ou songer que "ça ne servait à rien", que le mal ne disparaitrait jamais. Néanmoins, les 3 fameuses raisons en question parvenaient aussi à le rendre fou. Jamais le brun n'aurait imaginé qu'être père était aussi éprouvant. La moindre bêtise de ses enfants le retournait alors qu'étant jeune, il était loin d'être un modèle. Stressé comme tout bon papa poule, le Survivant n'avait de cesse de se demander si Lily, James et Albus étaient heureux. Probablement non, sans quoi, ils n'auraient pas fait le mur ce dernier jeudi, et puis, Albus aurait de meilleures notes, n'est-ce pas ? Ce devait être de sa faute... Avec son éloignement dû à la honte provoquée elle-même par ses cachotteries. Un véritable cercle vicieux. D'autant plus que le cercle avait grandi depuis que le brun occultait un nouveau secret.

Songeant que cela pourrait l'aider à penser à autre chose qu'à ses petits soucis quotidiens, retrouver sa confiance en soi ainsi que se rapprocher des siens, Harry avait en effet décidé de devenir Animagus. Pendant cette épreuve particulièrement dangereuse, le jeune homme s'était comme, retrouvé. Il n'avait plus songé à sa "déviance", ni à ses inquiétudes de père ou d'ex-mari. Même s'il s'était senti seul, sans le concours de ses fidèles complices, eux-aussi pris par leur famille, Harry s'était retrouvé... Cependant, connaître son Animae, soit son sosie animal ne l'avait finalement pas aidé à mieux se comprendre, ou tout du moins, pas autant qu'il le pensait. Peut-être aurait-il dû aller chez un psy comme lui l'avait conseillé Garrett par lettre, mais à cette époque, et encore aujourd'hui, le Survivant avait ri à l'idée. Lui ? Aller pleurer sur un canapé en confiant toute sa vie à un fouineur professionnel ? Ce n'était tellement pas son genre.

Du coup, l'homme s'était retrouvé sur internet -avec quelques difficultés car il était bien peu retourné dans le monde Moldu depuis son adolescence- à chercher tous les articles possibles sur le Malinois qui lui avait été échu. Animal de garde extrêmement fidèle, toujours en action, fou s'il ne travaillait pas, c'était décidément la créature lui correspondant bien. Sans parler des défauts... Fidèle aux siens même quand la situation devenait désespérée, têtu, et accoc aux sensations fortes. Harry avait retrouvé ses traits de caractère qu'il connaissait déjà, les exacerbant même. Cependant, avoir un correspondant animal n'aidait pas spécialement à faire face aux soucis d'un adulte "normal". Pire, il avait désormais pris des tics nerveux étranges, comme se gratter de temps à autre la tête furieusement, renifler l'air et... être encore plus actif qu'auparavant.

Fourmillant justement après être resté assis deux heures, au milieu de parents vindicatifs ou résignés, le Survivant s'était échappé dans la forêt interdite. Il avait hésité, mais au nom des souvenirs, et attiré par les odeurs qu'il n'avait jamais pu sentir auparavant, le sorcier s'était finalement laissé entraîner dans ce monde rempli de souvenirs.

Brisant son reflet dans le lac, le jeune homme se redressa, levant la tête vers le ciel comme pour s'inspirer des étoiles. Bientôt, ce fut un museau qui reniflait l'air libre, deux yeux verts fixant la cape noire englobant le paysage inquiétant de la forêt. Inquiétant ou charmeur pour les deux oreilles triangulaires qui venaient de surgir au milieu des cheveux d'ébène du sorcier. Ceux-ci d'ailleurs se rétrécirent et blanchirent d'un coup, comme s'il vieillissait d'un coup. En réalité, ils formèrent une fourrure claire mi longue, comiquement ébouriffé, comme si le Malinois au pelage atypique avait oublié de se peigner.

Baissant son museau aussi noir que celui de ses cheveux, le Berger commença à se promener. premièrement aux abords du lac, puis un peu plus loin, la longue queue qui retombait en faucille se balançant doucement au rythme de son trot souple. Soudain alerté, l'animal redressa ses oreilles, doté d'excellents réflexes étant donné ses gênes de chien policier par excellence. La crête entre ses épaules se dressa ainsi que sur son échine, le rendant plus gros et... Plus ébouriffé. Devant son museau se tenait un loup dont la présence était au moins aussi étrange que la sienne dans cette forêt.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



7e serpy
Patronus : Loup à crinière
Epouvantard : .................
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 71
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 07/02/2016
Cheese :


Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:
MessageSujet: Re: Animal ! [PV]   Dim 28 Fév - 21:52


ECUREUIL!

VIENS LAAAAAAA! ALLEZ DESCENDS SALE PETITE BESTIOLE! Je couine à moitié quand je vois le petite bête poilue sur sa branche d'arbre, à quelques mètres du sol. J'aime bien les écureuils. C'est plus du poil que de la viande, c'est certain, mais en même temps, c'est... crunchy à souhait, j'adore, c'est vraiment bon, j'en fais souvent mes desserts quand je prends ma forme animale. Et ce soir, j'ai bravé plusieurs interdits. Un, celui de sortir de ma salle commune alors qu'il est l'heure du couvre-feu, deux, d'être carrément sorti du chateau, trois, encore pire avec le fait que je sois DANS la forêt interdite, qui porte bien son nom, puisqu'elle est supposée être INTERDITE, quatre, j'avais promis de limiter mes changements d'animagus. Mais que voulez-vous l'appel de la faune sauvage, le vent dans les poils, la vision et l'ouïe lupine, pensez ce que vous voulez, j'aime trop prendre ma forme animale. J'ai suffisamment galéré pour y arriver. J'ai quand même mis 4 ans! Sans parler du mois entier avec la foutue feuile de mandragore dans la bouche... Depuis ce jour j'ai la mauvaise vision de tous mes pseudos-potes. "Il est fou, lui"... "Qu'est-ce qu'il cherche à prouver?"... "Allez, venez les copains, on s'casse"... J'vous en donnerais moi, des "qu'est-ce qu'il cherche à prouver"... Je ne cherchais rien à prouver, je voulais juste devenir animagus, comme j'avais vu tous mes autres copains de l'Ecole de Uagadou. J'voulais devenir éléphant, ou guépard, comme tout le monde... Mais vous connaissez déjà l'histoire, bref, je suis un loup à crinière, une boule de poil rousse qui fait plus penser à un nounours qu'à un machin effrayant. Bah, je m'en porte pas plus mal, comme ça, au moins, je finis dans les bras des filles plus facilement. Donc pour en revenir au sujet de cette nuit. J'ai pris la tangente c'te nuit pour aller bouffer de l'écureuil dans la forêt interdite parce que j'aime ça. Depuis que je suis officiellement animagus, la population d'écureuil a gravement diminué dans le coin. C'est tellement bon, et je suis tellement gourmand! Hey! Une belle bête comme moi, il faut bien la nourir! En parlant de bête, je parle de ma forme humaine, je ne suis pas tout maigrichon, j'suis costaud et en pleine croissance, alors que je suis un truc à longues pattes sous ma forme animale, allez savoir pourquoi. Bref...

CRAC

Je sursaute (de peur, oui, oui, mais je ne l'avouerais pas) et ne cherchant pas d'où vient le bruit, je me tapis immédiatement, oubliant quelques secondes (seulement) l'écureuil dans son arbre. Les oreilles bien dressées sur le sommet du crane, j'épie le moindre bruit. C'est pas loin et ça vient sur la droite, je tourne ma tête pour voir un molosse monstrueux. Oui, même si je suis haut sur patte, j'suis pas bien gros, donc n'importe quel chien, pour moi, c'est un molosse monstrueux, mis à part les caniches et les chihuahua. Mais bref, c'est un gros chien qui s'avance et je reste tapis. Même si visiblement, il m'a vu bien avant que moi-même je ne le vois, mon instinct me dicte une seule chose. Si y'a le moindre problème, je prends la poudre d'escampette, car je cours bien plus vite que le toutou. J'suis pas fou non plus. J'suis peut-être une tête brulée, mais je ne suis pas suicidaire. J'ai galéré pour devenir animagus, c'est pas maintenant que je veux mourir... J'suis pas forcément capable de me défendre, alors je préfère largement la fuite. Mais pour l'instant, je reste tapi, contre les feuilles mortes de ce mois d'octobre. Je ne dis pas que je passe inaperçu, mais pas loin, mon pelage est suffisamment roux comme les feuilles par terre et il fait assez sombre, vu que c'est la nuit.
Forme animale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Autres
Patronus : Un Cerf
Epouvantard : Un Détraqueur dévorant l'âme de ses enfants
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 36
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 11/12/2015
Cheese :


Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:
MessageSujet: Re: Animal ! [PV]   Lun 29 Fév - 15:38

Etait-ce un renard ? L'animal dégingandé face à lui attirait sa curiosité. Harry n'était pas un spécialiste de la Faune d'Angleterre, mais cette bestiole toute en longueur lui semblait un peu trop exotique. Serait-ce une créature magique ? Non, probablement pas, et c'était également une proie d'avantage qu'un prédateur vu les signaux de crainte envoyés. Couché dans les feuilles, ramassé sur lui, à force de se balader, Harry avait apprit à saisir les bases du langage animal, surtout lorsque c'était un canidé à son instar. Son encolure couverte d'une soyeuse et épaisse fourrure crème où se mêlaient aussi des poils noirs, le Malinois n'hésitait pas à poser ses yeux d'un vert pur dans ceux de la bestiole craintive. Sa queue portée à l'horizontale et ses pattes bien droites indiquaient qu'il était le dominant. Néanmoins, il ne tarda pas à se lécher le museau et à détourner un peu le regard en signe d'apaisement. Revendiquer la place de leader ne voulait pas dire être agressif, sinon au contraire, se proposer comme guide rassurant.

Il n'empêche que son instinct indiquait à Harry que cet animal n'avait rien à faire là. De sa fourrure rousse émanait une odeur exotique, sauvage mais pas tant que cela. L' Auror se sentit un instant bête de jouer avec un simple animal, cependant il n'aurait pas l'outrecuidance de se croire meilleur que lui. Du coup, il finit par décider que cette entrevue n'était pas une perte de temps, sinon l'occasion d'apprendre. Poussé par une curiosité toute naturelle chez lui, encore augmentée par le fait de ne pas voir l'animal déguerpir, le Survivant s'allongea également dans le tapis de feuilles, posant sa truffe au ras de celle, plus fine et plus longue, de l'espèce de renard à crinière. Sa queue remuant vaguement, il l'invitait à sortir de sa cachette sans le presser non plus, se montrant ostensiblement amical.

Plus encore que son origine inconnue, le canidé l'interpellait pour une raison plus personnelle... Sans que le brun ne sache vraiment pourquoi. Serait-ce son attitude ? Son regard particulièrement humain ? Ou juste son élégance ? Car il fallait le reconnaître, le fil de fer poilu était joli dans son genre. Une autre merveille de Dame Nature, quoique probablement un peu perdue. Forêt magique ou pas, au fur et à mesure que le temps passait, Harry acquérait l'assurance que la présence de l'animal était aussi saugrenue que la sienne ici.

[HJ: Désolé c'est un peu court mais vu que je ne veux pas te jouer et je pense qu'il est trop tôt pour qu'Harry devine que tu es Animagus^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



7e serpy
Patronus : Loup à crinière
Epouvantard : .................
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 71
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 07/02/2016
Cheese :


Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:
MessageSujet: Re: Animal ! [PV]   Lun 29 Fév - 17:41

Bon, l'énorme bestiole à quatre pattes ne semble pas être méchante. J'ai bien vu que c'est un mâle. C'est comme les humains, j'veux dire, on voit la différence entre une femme et un homme, bah là, c'est pareil. J'suis pas fan des mâles parce que c'est souvent plus gros, plus fort et plus... méchant que les femelles. Et j'suis pas du genre à vouloir me battre. Quand je suis sous ma forme animale, je préfère largement fuir loin loin loin. Je connais mon potentiel, je suis beaucoup plus endurant que puissant, donc je largue souvent mon adversaire à la course et c'est tant mieux, comme ça, pas d'effusion de sang. Sauf que là, le chien veut faire ami-ami. Il se couche à mon niveau pour me montrer qu'il n'est pas du genre bagarreur. Tant mieux! Je me redresse alors brusquement, tout content. J'ai bien compris que quand même c'est lui le chef, ayant une morphologie bien plus forte et puissante que la mienne. Il ne me vient même pas en tête qu'il puisse s'agir d'un animagus, ou d'un magicien, ou de... d'un animal magique, pour moi, c'est un chien. Parce que un, les animagus se comptent sur les doigts d'une main (ou presque), en tout cas, en Angleterre. Deux, si vous saviez le nombre de bestioles bizarres que j'ai croisé dans cette forêt avec toutes mes petites escapades... Je ne m'étonne plus de rien. Bref, pour moi, le chien est un chien et s'il est là, c'est qu'il a de bonnes raisons qui ne tiennent qu'à lui.

Juste entre nous deux atterrit, semblant venir du ciel, un écureuil, surement qu'il a raté sa branche, j'en sais rien, mais mon attention est immédiatement reporté sur le micro animal tout aussi roux que je ne le suis. ECUREUIL! C'est maintenant que je me rappelle ce que j'étais en train de faire avant l'arrivée du chien. La chasse aux écureuils! Je sais que c'est un peu bizarre. Les loups à crinières sont omnivores et préfèrent les trucs à leur portée, comme les baies ou les petits mulots, mais c'est comme moi sous ma forme humaine, j'adore me mettre des défis dans la tête, et les écureuils sont devenus une passion. Comme un pot de nutella trop haut pour l'attraper. Le but du jeu, c'est d'aller le chercher et de s'en baffrer ensuite. Et bah là, c'est pareil. Moi, j'aime les écureuils. Je jappe brusquement, pour faire décamper la chose et je me mets à la pourchasser. La bestiole fuit à la vitesse d'un boulet de cannon, mais je suis tout aussi rapide et elle ne gagne aucune avance. Si elle se met à grimper sur un arbre, c'est certain que je vais la bouffer, car quand elle sera sur le tronc, je pourrais sauter pour la chopper. D'ailleurs, c'est ce que fait le petit animal. Le tronc, droit devant. Je calcule instinctivement le saut à faire et quand l'écureuil grimpe subitement à l'écorce de l'arbre, je prends mon élan et... HOOOP. La bestiole rousse ne vit pas plus de 4 secondes supplémentaires. Un coup de dents bien aiguisées et je sens la bête sans vie dans ma gueule. Je me retrouve par terre, à nouveau allongé, prêt à machouiller la bestiole. Bah quoi? Vous trouvez ça dégoutant? La vache, c'est aussi un animal, en fin de compte... Et on dit rien quand on se fait un burger, un machin moldu avec du pain et de la viande. Bref, je vais pour me repaitre de la petite chose, quand je me souviens qu'il y a un chien pas loin. Groumph, j'ai pas envie de partager, moi! Mais j'ai pas trop le choix... Si je veux moi-même rester en vie... peut-être qu'il faut que je lui en donne un petit bout. Alors, écureuil toujours dans la gueule, je reviens prêt du chien et laisse tomber l'animal juste devant lui avant de me coucher et d'attendre d'avoir un bout de dessert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Autres
Patronus : Un Cerf
Epouvantard : Un Détraqueur dévorant l'âme de ses enfants
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 36
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 11/12/2015
Cheese :


Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:
MessageSujet: Re: Animal ! [PV]   Lun 29 Fév - 21:52

Surpris, Harry eut un léger sursaut en arrière. Un écureuil venait de débouler entre les deux animaux, et l'espèce de Renard, réagissant plus vite se mit aussitôt à sa poursuite. Amusé, le Malinois laissa son regard dériver sur la scène, son échine dorsale souple lui permettant de ziguezaguer entre les arbres. Beaucoup s'y trompaient à voir les crocs acérés de l'animal, mais ce Berger fin et léger était d'avantage fait pour la course que la puissance, au contraire de son cousin, le Berger Allemand. Ainsi, bien qu'il n'atteigne pas la surprenante pointe de vitesse de son nouveau camarade de jeu, Harry put suivre le rythme avec seulement un léger temps de retard. Il fut en revanche impressionné par le saut spectaculaire du chasseur d'écureuil, comme monté sur ressort. Lui-même pouvait se permettre des bonds jusqu'à 2 mètres, mais uniquement s'il s'aidait d'une palissade ou de quelque chose de semblable afin que son arrière-train le pousse vers l'avant. Il n'y avait pas à dire, si son Animagus était le "roi" des chiens de défense, le renard remportait haut la main le championnat d'agilité. Néanmoins, le Survivant n'était pas décidé à se laisser faire.

Utilisant ses propres capacités, il leva son museau pour flairer un quelconque gibier. Habitué à gambader sous forme animale, ayant au contraire bien du mal à vouloir retrouver l'humain et ses soucis, Harry n'était absolument pas dégoûté par la façon dont le Renard haut perché avait gobé sa petite proie, aussi rousse que lui. Même s'il ne l'avait certainement pas fait aussi souvent, son instinct de chien ne l'y poussant guère, le brun avait déjà mangé des souris, des lapins ou voir, une fois, un écureuil. Voyant l'un d'eux justement planer entre deux arbres, le Malinois ne put s'empêcher de gémir d'impatience, les bergers étant de véritables "parleurs". Grognements, aboiements et gémissements, ils possédaient toute une gamme de sons que le jeune sorcier avait pu apprendre grâce à internet ou quand il avait infiltré un camps d'entraînement de chiens policiers. Mal lui en avait prit, car bien qu'ils ne se rappellent pas d'avoir un Malinois au pelage atypique dans leurs rangs, les hommes de loi étaient persuadés que ce jeune animal appartenait à leurs effectifs et s'était échappé. Pour éviter l'humiliation ultime de se voir passer un collier au cou, Harry avait dû filer à toute allure pour finalement redevenir humain dans une ruelle. A cette époque, il ne savait pas encore bien se métamorphoser, et c'était nu comme un ver que le fameux Survivant s'était glissé de porche en porche jusqu'à pouvoir dérober des habits pour faire comme si de rien n'était.

Mais, pour en revenir à cette chasse improvisée où le brun luttait contre un simple animal de la forêt, le jeune sorcier désormais debout sur ses pattes arrières, évaluait la situation. Il comptait essayer de lutter contre son intelligence humaine, c'est à dire avec son simple instinct, à la loyale. Néanmoins, tandis qu'il s'apprêtait à partir à l'assaut de le bestiole, il sentit un fumet appétissant émaner du sol. Le renard était revenu et lui offrait une partie de sa proie. En tant qu'homme Harry n'avait pas du tout envie de lui dérober sa part, mais comme dominant animal, c'était son droit et le pauvre canidé pourrait se retrouver tout confus avec un refus de sa part. Mieux valait ne pas déranger l'ordre des choses. Alors il mordit dans le met, juste un petit coup de crocs avant de s'en détourner, pour laisser les 3/4 de l'écureuil restant à son "vassal", un véritable cadeau que les dominants daignaient parfois faire. Surtout ceux qui n'étaient pas tyranniques. C'était un peu comme chez les humains, il y avait les profiteurs et les autres.

D'humeur apparemment joueuse, le Malinois reprit son pistage. SON talent comme Berger, celui là même qui lui permit de retrouver la proie malgré le fait qu'elle se soit enfouie dans la forêt, cachée par des ramages. Allongé mine de rien contre l'arbre, le chien attendit que la bestiole se croit en sécurité. Il était lui-même caché dans un buisson plaqué contre le tronc, son odeur disparaissant grâce au feuillage odorant. L'écureuil rassuré au bout d'un temps commença à descendre, Harry le laissa faire, ses muscles frémissants, tandis que son cerveau luttait vaillamment. Il n'avait pas de quoi faire preuve de ses capacités de grimpeur et se scratcherait lamentablement en attaquant de suite. Encore un peu de patience...

Et Vlam, en oblique, le Survivant bondit en l'air, essayant de rafler le leurre vivant qui parvint toutefois à s'échapper. Déséquilibré, ce dernier était tombé au milieu des feuilles mortes et désormais, le Malinois le poursuivait, truffe au sol pour si ses yeux le perdaient de vue. Un virage serré que lui permettait ses reins souples lui permit de refermer enfin sa gueule sur la victime, et il revint auprès du renard tout fier. Bon, il avait légèrement plus tardé mais que pouvait-il y faire ? Bien qu'apparemment non originaire de cette forêt, l'espèce de canidé sur échasses semblait très adapté à cet environnement, tandis que lui préférait les espaces dégagées et bien sûr... La chasse aux méchants hommes, soit, le mordant. M'enfin, cet animal ne se rierait sûrement pas de ses performances, du reste correctes, d'autant plus que généreux, le mâle au pelage crème ne fit que croquer dans un petit bout du second corps, laissant le reste au renard. Bref, pour une chasse, ce dernier se retrouvait avec 6/4 d'écureuil. Qu'il se remplume un peu, pauvre gringalet, même si humain comme chien, Harry n'était pas spécialement gros.

Allongé, les yeux mi-clos, le Malinois attendait que le renard se décide à finir son repas ou pour une autre activité. Tandis qu'il se reposait, il calculait combien il était reconnaissant envers l'insignifiant quoique curieux renard, car ce dernier avec ses activités somme toutes primitives doublé de son petit quelque chose humain -Harry interprétait sûrement mais il les voyait en train de se faire concurrence pour le fun.- avait réussi à le faire échapper à ses soucis. Quelle sympathique bestiole.

* Qu'est-ce que tu veux me prouver maintenant, hum ? Tu viens d'où toi, hein ? *

Se demandait le sorcier, son regard vert curieux rivé dans celui de l'échassier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



7e serpy
Patronus : Loup à crinière
Epouvantard : .................
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 71
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 07/02/2016
Cheese :


Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:
MessageSujet: Re: Animal ! [PV]   Mar 1 Mar - 15:16

Haaaan, comment j'ai trop faim. J'ai bien mangé tout à l'heure dans le Grand Hall, mais quand même, y'a toujours de la place pour un petit dessert. Alors quand je laisse tomber le minuscule petit écureuil, je couine. J'veux trop le manger en fait et je le fixe, comme si l'animal mort allait retrouver la vie et s'enfuir. J'ai le bout du museau à moins de 10 centimètres, mais j'ai l'impression qu'il est tellement loin. J'AI TROP FAIIIIM! En plus, le chien va tout manger, et il ne va rien me laisser... C'est nul. Alors je couine de plus belle. Le chien semble être du genre goinfre, vu sa carrure. Même si j'en sais rien, j'suis pas un chien après tout. D'ailleurs, le canidé s'approche, beaucoup trop près à mon humble avis et mord dans MON dessert. Ouiiiin, pourquoi tant de haine dans ce monde de brute! AAAAAH, en plus, il a bouffé la tête... Ma partie préférée! Noooon. Je couine encore et toujours.

Finalement, le chien s'en va. Mes pupilles zooment sur le reste d'écureuil. C'est... c'est pour moi? Le reste? Touuuuut le reste? Je vois qu'il s'intéresse à autre chose. Ca veut dire... CA VEUT DIRE QUE J'PEUX BOUFFER MOOOOOON ECUREUIL! Je ne fais plus attention à l'animal, je me rue sur mon dessert que j'ai chassé! Je machouille délicieusement le mini animal, mais je le termine trop rapidement à mon gout. Je mange les os avec, c'est bon aussi. Je sais que après, j'ai des maux d'estomac quand je retrouve ma forme humaine, mais dans les écureuils, j'aime vraiment tout. Bref, je finis par me lécher les babines quand le chien revient, une proie identique à celle que j'avais. Je couine à nouveau, comme si j'étais affamé. J'ai trop faim dès que je vois une de ces bestioles rousses. Le chasseur mord encore une fois dedans et semble me laisser le reste. Je m'approche en rampant, juste pour lui laisser le temps de manger sa part. Ouai, il me laisse bien le reste. Alors une nouvelle fois, je me rue dessus d'un bond. MIAM!

Je mordille la tête, je machouille le reste du corps, je mange comme si j'avais faim dit donc. J'oublie tout le reste. Il pourrait y avoir un loup-garou juste à côté de moi, que je ne le verrais pas. J'suis tellement fan des écureuils... Finalement, quand il ne reste plus rien à se repaitre du pauvre animal chassé, je redresse la tête et entreprends de me lécher les babines une nouvelle fois et faire disparaitre toute trace de sang. Je ne sais pas combien de temps je prends, je perds vite la notion quand je suis sous ma forme animale. Du coup, quand je relève la tête le chien me fixe droit dans les yeux. Qu'est-ce que j'ai fait? Qu'est-ce qu'il se passe? Y'a un problème? Me dit pas qu'il veut me bouffer maintenant! Je me redresse, haut sur mes pattes, au cas où il faudrait décamper rapidement. Je lève ma tête vers les ramures, les oreilles bien dressées. Le grand duc de la volière est sorti, ça veut dire qu'il est tard. Il plane silencieusement au dessus des arbres, mais grâce à mon ouie, je l'entends parfaitement. Hmm, il faudrait que je rentre au chateau, parce que si on me choppe, j'vais faire perdre des points à serpentard et j'ai pas envie qu'on m'engueule, j'en perds suffisamment durant les jours de classe.

Pourtant, le chien m'intrigue. J'partirais bien, mais je me demande ce que le chien fait là. Maintenant que je suis repu. Est-ce que c'est un chien d'un moldu? Mais alors qu'est ce qu'il fait là, si loin du monde des moldus? Alors si c'est un chien d'un sorcier... il n'appartient pas à l'école, parce que les élèves n'ont pas le droit à autre chose qu'un rat, un crapeau ou une chouette. A un prof? Nan, j'connais les profs, y'a le prof de sortilèges qui a une bestiole sur son épaule, le prof de quidditch qui a une micro-chouette (d'ailleurs, j'aimerais bien la bouffer, pour savoir quel goût ça a). Donc non... pas à ma connaissance. Bah, ça pourrait être n'importe qui, n'importe quoi... J'connais pas toutes les bestioles magiques non plus... C'en ai peut-être une. Je fais un pas en arrière, m'éloignant. J'hésite. Hmm... Je retourne au chateau? Ou je continue mon petit tour dans la forêt interdite? J'aime défier les lois, alors j'ai bien envie de continuer mon petit tour. Et puis, comme on dit si bien... jamais deux sans trois... Je ne dirais pas non à un dernier petit écureuil, moi... Je me tourne alors, cherchant à m'enfoncer encore plus dans la Forêt qui entoure Poudlard. Le loup est de toutes manières un animal nocturne... au pire, je dormirais en classe demain...

J'hurle à la lune... Bon, d'accord, ça sonne plus comme un vieux jappement aigu. Bon, ça va, hein, j'suis pas un loup gris d'europe, je ne suis qu'un pauvre loup à crinière, moi. Et puis, je me mets à trotter dans le sous-bois, que le chien me suive ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Autres
Patronus : Un Cerf
Epouvantard : Un Détraqueur dévorant l'âme de ses enfants
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 36
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 11/12/2015
Cheese :


Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:
MessageSujet: Re: Animal ! [PV]   Sam 5 Mar - 1:02

Décidé, Harry suivit le grand renard filiforme. Ce n'était pas comme si les animaux avaient réellement besoin d'intimité de toutes manières, n'est-ce pas ? Oh, le sorcier était du genre à respecter un chien qui s'engonçait dans son panier, mais présentement, son compagnon roux n'avait donné aucun contre-avertissement, et n'ayant rien à faire, l'Animagus avait décidé de le suivre. Il avait déjà compris ce qu'aimait manger ce type de canidé, ne lui restait plus qu'à découvrir ce qu'il faisait le reste du temps. Devenir Animagus... Tous les scientifiques devraient le devenir pour obtenir leur diplôme, c'était le meilleur moyen de se rendre compte de ce qui se produisait dans la forêt, de ses besoins et lois. Au lieu d'aller à St Mangouste pour régler une vue fatiguée par des pages de statistiques, ces gens-là, y compris le ministre de l'agriculture, devraient se promener dans les bois pour comprendre leur richesse et l'importance de les conserver.

Le pas léger, le Malinois suivit le canidé qui s'engonçait toujours d'avantage dans la forêt. Un moment, il s'arrêta lui-même, les oreilles dressées et mouvantes, les pattes raides, la queue haute. Le Survivant hésita un moment, il avait l'habitude de se métamorphoser, probablement trop lui reprocherait Ginny, si elle savait son don et était encore mariée avec lui. Cependant, il n'aurait pas l'arrogance de prétendre s'y connaître aussi bien qu'un véritable animal. La Nature avait tout juste commencé à l'adopter, il devait être prudent, encore plus dans cette forêt.

Trop curieux néanmoins, et tête brûlée par-dessus le marché, l'Animagus suivi son guide, s'asseyant non loin de lui, l'air rieur, gentiment moqueur en l'entendant hurler. Remarque, il ne s'était pas attendu à ce que ce canidé en ait seulement l'idée. Les renards et la lune, une histoire d'amour bien méconnu. Cependant, le sorcier ne s'étonna pas trop non plus, car en tant que Malinois, il pouvait également hurler. Ce n'était pas un de ses instincts les plus marqués, surtout pas dans un lieu aussi calme, cependant, son ancêtre étant bel et bien le loup, il imaginait que le renard, en tant que canidé partageait cette caractéristique.

A son tour, le chien leva la tête, ses oreilles plaquées contre sa fourrure. Les yeux clos, il entama un chant semblable, quoique sa voix était légèrement plus grave.

https://www.youtube.com/watch?v=ktn3TdroTWA

Puis, il se redressa une fois fatigué de ce petit jeu plaisant à son Animae lorsqu'il y avait des sirènes de pompiers plus qu'autre chose. Le poil plein de feuille, le malinois au pelage crème se secoua puis se tourna vers le jeune renard hurleur. Sans prévenir, il se laissa tomber sur ses pattes avant, le Malinois les fesses en l'air et la queue remuante invitait son comparse au jeu.

La nuit s'écoulait doucement, sans danger apparent. Les yeux rieurs, Harry avait oublié où ils se trouvaient. Erreur ? Peut-être bien, oui. Mais les animaux savaient vivre, ils profitaient du moment précis. Sans doute était-ce pour cela qu'ils avaient de tels réflexes. Pour s'amuser puis déguerpir au dernier instant. Cette vie lui convenait, le sorcier n'avait pas envie d'aller plus loin pour le moment. Il était là, à simplement inviter un animal de la forêt au jeu. Il n'y avait plus de Survivant, d'Auror, de père ou d'Homosexuel. Il ne restait plus que le Malinois et le "Renard".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



7e serpy
Patronus : Loup à crinière
Epouvantard : .................
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 71
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 07/02/2016
Cheese :


Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:
MessageSujet: Re: Animal ! [PV]   Dim 6 Mar - 18:10

Je gambade dans la Forêt Interdite! C'est INTERDIT! Mais c'est trop chouette! J'm'en fiche, moi, je suis un animagus. Et j'en suis hyper fier. J'crois que c'est la seule chose dont je suis fier... mis à part les 4 ans à Uagadou... J'suis pas terrible niveau scolaire. Y'a que les sorts qui sont sympa, la défense contre les forces du mal, à la rigueur, métamorphose aussi... Mais tout ça, j'ai déjà dit. Donc revenons à nos écureuils moutons. Je hurle à la lune, parce que j'aime bien, parce que c'est ce que font les loups, parce que j'aime pas trop le silence de la Forêt Interdite, c'est parfois flippant. Et puis, d'une certaine manière, je préfère m'annoncer. Vous savez les bestioles malignes, mesquines, ou bien même carnivores et qui boufferaient volontier un petit loup à crinière, elles sont de "la vieille école", si on ne les surprend pas, elles sont pas si méchantes que ça. Alors j'me présente, j'préviens que j'suis là et comme ça, elles me laissent tranquilles. Bon, toutes ne font pas ça, bien entendu, mais en tout cas, dans toutes mes escapades, pour le moment, j'ai été tranquille. Et puis, c'est aussi une manière pour moi d'évacuer mon surplus d'énergie. A Poudlard, on bride ma bonne humeur, j'dois glandouiller sur un banc pendant des heures en cours d'histoire de la magie ou d'études moldues et je m'ennuie tellement à mort... Alors là, en pleine nuit, je peux gambader tellement loin, tellement libre... Le chien hurle avec moi. Perso, je ne parle pas le chien, mais je comprends les intonations. Il semble plus hurler à la mort, comme si on entendait un son bizarre, mais au final, j'suis tellement euphorique que je n'y prends pas garde, vraiment.

Quand je regarde où on est maintenant, je me rends compte qu'on est quand même vachement enfoncé dans la forêt... Et comme je l'ai dit plus haut, j'suis pas suicidaire au point de tenter les grosses bêbêtes de la forêt... Je ne suis qu'un élève après tout! Mais bon, j'crois que c'est la présence du chien qui me fait rester là. Sinon, j'avoue que j'aurai déguerpi fissa de retour au chateau. Le chien, justement, se met en position de jeu. Je bondis sur mes pattes. J'suis toujours partant pour jouer! Mais avec quoi on va jouer? Parce que je ne suis pas assez fou pour me fighter, même pour un jeu contre un animal deux fois plus grand que moi et au moins 10 fois plus fort... Alors, avec quoi... Oh, une grosse branche de chêne! J'attrape ladite branche dans la gueule et je la ramène, en la trainant jusqu'au chien, un regard de défi dans mes prunelles noires. Rigolez, rigolez si vous voulez, j'ai peut-être pas la machoire du chien, mais je connais mes forces. Si j'ai pas la puissance brute, j'suis extrêmement vif et je me débats comme un fou furieux. Le but du jeu, c'est d'être rapide, pas forcément être le plus fort! Et même s'il ne veut pas jouer, on trouvera bien autre chose!

Et puis tout à coup, un bruit sourd se fait entendre. Il n'est pas fort. Il est même très discret, un chasseur chassant (sans son chien), sachant chasser. Mon ouïe est extraordinaire et je jappe brusquement sursautant bien haut et me planquant derrière le chien. Je ne sais pas ce que c'est comme bestiole, mais en tout cas, d'après le petit bruit, c'est un truc énorme! Je me penche lentement, pour voir la bestiole s'approcher, car je l'entends bien venir vers nous. Seule ma tête dépasse de l'animal. Je me fais tout petit et deviens immobile. Quand on est dans la nature, vaut mieux passer inaperçu. Même si j'ai hurlé à la lune tout à l'heure, là, c'est le moment de ne plus bouger. Seuls mes yeux s'écarquillent quand je vois la bestiole apparaitre dans une trouée du feuillage au dessus de nos têtes. Une accromantule! UNE P*TAIN D'ACCROMANTULE! Y'en a encore de ces bestioles? J'croyais qu'elles avaient été éradiqué après l'épisode de Vous-Savez-Qui à Poudlard... Non? En tout cas, ce sont les rumeurs de l'école. Je suis terriblement tiraillé entre prendre la poudre d'escampette ou bien rester comme le dicte mon instint. Rester et ne plus bouger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Autres
Patronus : Un Cerf
Epouvantard : Un Détraqueur dévorant l'âme de ses enfants
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 36
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 11/12/2015
Cheese :


Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:
MessageSujet: Re: Animal ! [PV]   Lun 14 Mar - 14:53

Un parfum.

Et pas de chez Chanel...

La truffe noire du Malinois eut un tressaillement, à peine quelques secondes avant que ses yeux perçant la nuit s'aperçoivent de l'immense silhouette qui se dirigeait vers eux. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, Harry voyait cependant flou, car les chiens n'étaient pas connu pour leur excellente vision. Un peu confus donc, le sorcier se laissa guider par son flair couplé à son imagination et à sa mémoire pour reconnaître un Accromentule. Sûrement un des petits petits petits-enfants d'Aragog. Malheureusement, dans ce cas particulier, il ne pourrait pas faire valoir son nom, étant "légèrement" coupable du décès de l'immense araignée. Mieux valait donc que la bestiole ne le reconnaisse pas, et espérer que si ce soit le cas, l'histoire ait été oublié avec le temps.

Toujours est-il que le descendant probable d'Aragog n'allait pas avoir un raisonnement amical à leur encontre. Pour le moment d'ailleurs, ils avaient une relation casse-croûte/affamé, qu'Harry avait bien l'intention d'inverser... Et pour ça, une seule arme: l'intelligence humaine. Bien sûr, le brun aurait pu plaquer là le pauvre loup à crinière, songeant que ce n'était qu'un animal. Imaginez, le Survivant tué bêtement pour vouloir protéger un canidé étrange. Pour autant, c'était justement "ça", le Survivant, quelqu'un qui, armé de son complexe de héros, avait l'intention de sauver tout le monde autour de lui, humain ou animal. S'il avait une chance infime de diriger Aragog sur une autre proie -qu'il ne pourrait toutefois pas sauver évidemment.-, il le ferait.

Planté devant l'énorme arachnoïde, le sorcier puisa dans l'instinct de protection du Malinois pour se donner du courage. Il se mit à aboyer férocement sur ce dernier, allant jusqu'à se jeter en avant pour mordre une de ses pattes poilues. Si avec ça, l'araignée continuait de s'intéresser au loup à crinière, c'était du pur racisme envers les roux. Mais non... Gagné, le monstre finit par se détourner du haut perché pour viser le chien crème au museau sombre. Furieux à l'encontre de ce casse-croûte un peu trop épicé à son goût, l'araignée se mit à poursuivre le brun, d'abord heureux d'avoir réussi à détourner l'intention de son ennemi sur lui. Puis, s'apercevant du gros problème qu'il venait encore une fois d'attirer sur lui, le Survivant se mit à détaler. Il se plaça sous les pattes de l'enfant d'Aragog, galopant sous lui comme son ombre au lieu de fuir devant. L'araignée ulcérée tricotait du bout de ses pattes griffues pour essayer de l'atteindre, mais Harry, placé justement dans "l'oeil du cyclone" lui échappait en bondissant, s'appuyant parfois sur les propres pattes de l'animal. Pour autant, il commençait à fatiguer et à penser recourir à sa forme humaine, même si l'araignée risquait de le reconnaître. Il serait aussi plus lent mais au moins armé de sa baguette.

Encore un peu, juste un peu, et espérer que le monstre se fatigue... Ou que le grand renard fasse quelque chose. Mais qu'espérer d'un simple animal au juste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



7e serpy
Patronus : Loup à crinière
Epouvantard : .................
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 71
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 07/02/2016
Cheese :


Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:
MessageSujet: Re: Animal ! [PV]   Mar 15 Mar - 17:58

Qu'est-ce que vous voulez que je fasse? Je suis pas un héros, moi! J'suis ni suicidaire, ni un barbare berserk. J'suis qu'un élève à Poudlard moi! Et j'y tiens à ma vie! Chasser Peeves, énerver les profs, embêter les élèves, défier les lois de la gravité avec un ou deux petits sorts qu'on apprend avec les profs, oui, à la limite, pourquoi pas, mais se fighter avec UNE P*TAIN D'ACROMANTULE! NON! NONONONONONON! Je suis pas aussi courageux que ça, je préfère prendre la fuite! Sauf que mon instinct d'animal me fige sur place. D'abord on voit si la grosse bêbête vous a vu. Si non, tant mieux, si oui, et bien c'est la course à la survie. Et en tant que loup à crinière, j'suis certain de la distancer en vitesse et en distance. Elle a peut-être 6 papattes, mais j'suis plus rapide, j'le sais. Alors pour le moment, je ne bouge pas. Tapis (pétrifié aussi par la peur, mais ça, je préfère ne pas le dire), le plus discret possible, j'observe la s*loperie de bestiole poilue et énorme s'approcher. Elle n'a pas l'air de me voir, c'est bien et ça me pe...

Mes oreilles se dresssent instinctivement quand j'entends le chien aboyer férocement contre la chose. Mes pupilles se dilatent à leurs maximum. Mais il est fou, lui! Pourquoi il fait ça? Pourquoi il s'est pas couché dans les feuilles mortes et fait semblant de rien? Pourquoi il a fallu qu'il attire la bestiole? Aaaaah. PEUR PANIQUE! QU'EST-CE QUE JE FAIS? KESKEJFAIS? C'est là que je me souviens que les chiens aboient pour se montrer plus imposant pour faire fuir les bêtes sauvages, ou un truc du genre. Sauf que c'est UNE ACROMANTULE! C'est pas comme ça que tu vas faire peur à cette satanée arachnide! J'avoue que je ne comprends pas trop la logique des chiens, mais en tout cas, l'araignée gigantesque a oublié que j'existais et du coup, alors que le chien détalle, je suis les deux animaux pour voir ce qu'il advient de l'un comme de l'autre. J'suis pas un trouillard, mais comme je l'ai déjà dit, je tiens à ma vie...

Planqué derrière un arbre, je les observe donc. La grosse bêbête tente d'attraper la plus petite. Mais cette dernière est plus rapide, elle évite chacun des coups. Pourtant, je crois qu'elle fatigue. Mes oreilles se baissent, couchées à l'arrière de mon crane. Je commence à avoir peur. Peur pour le chien qui d'une certaine manière a détourné l'attention de l'acromantule. Je regarde tout autour de moi. Qu'est-ce que je peux faire? J'en sais rien. Je sais pas. Je paniiiiiique encore plus. J'pourrais m'enfuir, mais quand même, ça sera sur ma conscience si le chien se fait bouffer en "me défendant"... J'vois qu'une solution, mais de un, j'suis pas certain que ça va fonctionner et de deux, j'suis pas certain d'y arriver! Je trépigne sur place. Oh et puis merde! En moins d'une seconde, je reprends ma taille, forme, aspect, le tout humain. Je sors ma baguette, pris tous les dieux de toutes les religions existant sur cette tête. Ok, ok, okokok... c'est quoi le premier sort qui pourrait m'être utile et que je vais pas foirer. OH, JE SAIS! Je me retourne et pointe en direction de la grosse bêbête!


- Impedimenta! Le sort part et ziiiioum! Droit sur l'araignée! L'animal ralentit ses mouvements. Cool, ça a marché! Un large sourire traverse mes traits. J'suis trop content. Je sors de derrière l'arbre où je m'étais planqué depuis tout ce temps. Allez, viens, avant que le sort s'annule. Je le dis au chien. J'préfère m'enfuir loin. Ca doit lui faire drole de voir un humain... Vaut peut-être mieux que je redevienne un loup parce qu'il pourrait m'attaquer à mon tour. On sait jamais. Je replace donc ma baguette dans ma manche et en moins de deux secondes, je retrouve mon apparence animale. Je glappis en bondissant et prends le pas de course direction Poudlard, y'a de la route! Et surtout parce que j'ai envie de fuir l'acromantule. Vaut mieux revenir vers l'orée de la Forêt Interdite, y'a moins de grosses bêbêtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Animal ! [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Animal ! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quizz (mon animal preferer)
» de l'homme ou de l'animal qui est le plus bete
» NOUBA CANICHE F GRISE 14 ANS ASSO REV'ANIMAL
» Après le garçon aux iris rubis, l'animal aux rubis ! - Mission rang C
» Feed the animal :: 28 fevr :: 14h28

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caput Draconis 2.0 :: 
EXTERIEUR DU CHATEAU
 :: 
La Forêt Interdite
 :: Le Lac
-