lienlien
Posteur du mois :
Danny M. White
Posteuse du mois :
Opale A. Oddsparkle

Bravo à Danny et Opale pour avoir autant RP, malheureusement le voteur du mois est annulé suite à des soucis techniques.
Venez les féliciter


Voter aux top-sites, c'est le bien !
Vous gagnez des points pour votre maison et plus vous votez,
plus vous avez de chance de devenir le prochain sorcier du mois.

Envie de RP mais vous ne savez pas avec qui ?
Demandez ICI vous pourrez voir également qui cherche un partenaire de jeu.

La maison Serpentard compte le plus de membres, aussi,
il serait préférable de privilégier les autres maisons pour les inscriptions :3

Partagez | 








 

 REVEILLE-TOI PAPY C'EST LA GUEEEEEEERRE [Louis & BenJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar
7e serpy
Patronus : Loup à crinière
Epouvantard : .................
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 71
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 07/02/2016
Cheese :


Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:
MessageSujet: REVEILLE-TOI PAPY C'EST LA GUEEEEEEERRE [Louis & BenJ]   Ven 19 Fév - 11:44

Affalé sur une des tables du cours de divination, je ressemble à un balon de baudruche dégonflé, en train de mourir d'inertie ou d'apathie. En plus j'ai faim. J'ai très très très très très faim. Je pourrais manger un troll. Tout en entier, le troll, hein. Qu'est-ce que je ne l'aime pas ce cours. Le derrière sur le coussin, la tête sur la table, les bras ballants, j'attends mollement que le cours se termine. Pourquoi j'ai choisi divination, hein? Bon, ok, c'était sans doute la matière la plus... simple qui restait. Comme j'aime pas les cours, j'attends sagement extérieurement parlant, que ça se termine. Mais j'peux vous dire que dans ma tête, c'est le chaos le plus complet. Je m'invente des jours meilleurs, où je peux faire tout plein de conneries sans que personne ne viennent m'embêter. Et c'est là que j'entends la voix de mon père : "qu'est-ce qu'on va faire de toi, plus tard?" et ma mère qui lui répond "mais laisse-le rester un enfant encore un peu"... Tu parles. Je soupire, regardant par la fenêtre juste à côté de moi. Je n'écoute absolument pas ce que dit le prof. Je reste avachi sur la table sans que rien ne puisse me déranger. Les minutes, les heures, que sais-je, passent et finalement, c'est un coup de coude dans les côtes de mon voisin qui me fait redresser la tête. Le prof est juste devant moi, gros yeux. Limite y'a de la fumée qui lui sort par les oreilles. Ok? Silence dans toute la salle... On doit attendre ma réponse. Bon, bah... va falloir que j'improvise. Ca parlait de quoi déjà? Y'a une grosse boule de cristal au milieu de notre table. On doit parler de ça. Alors allons-y. Je me penche dessus.

- Je vois que Gatwick aura de meilleures notes que moi pour ses ASPICS.

Fier et tout souriant, je redresse la tête vers le professeur. Ce dernier grommelle et tourne les talons. Bon, ok, j'ai rien vu du tout, mais c'est de la pure logique. Gatwick, c'est mon voisin de table et même s'il est nul en divination, je le suis encore plus que lui, vu que je n'écoute absolument pas. Donc, ce que je dis, c'est vrai! Je retourne dans ma bulle. Mais cette fois je prends un coussin pour mettre ma tête dessus. Parce que la table, c'est bien, mais c'est dur. A nouveau affalé, je compte les oiseaux qui passent par la fenêtre. Vivement que cette année se termine. Oui, je sais... On est au début d'année et je pense déjà à la fin d'année... Quoi que je ne devrais pas... Vu qu'il y a les ASPICS... et que je suis loin d'avoir la moyenne pour le moment. Et dire qu'il faudra que je révise. J'en pleure déjà... Je soupire lentement, ne prêtant aucune, mais alors aucune attention à la fin du cours... Ou bien est-ce le début.

BLAAAAAOOOOOOOOOMMMMMMM

HEIN? QUOI? QU'EST-CE C'EST? C'EST LA GUERRE? Je me redresse d'un bon. ENFIN un peu d'amusement ici! Je saute sur mes pieds et par conséquent, carrément sur la table. Je n'ai pas pris ma forme animale parce que comme on se trouve à Poudlard, rien ne peut nous arriver, donc c'est pas la peur qui me fait bouger, mais plutôt l'excitation de quelque chose qui n'aurait pas dû se produire et qui s'est produit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
PNJ
Patronus : .................
Epouvantard : .................
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 4
Points Gagnés : 0
Est arrivé le : 24/02/2016
Cheese :

MessageSujet: Re: REVEILLE-TOI PAPY C'EST LA GUEEEEEEERRE [Louis & BenJ]   Mer 24 Fév - 11:12

En plein cours de divination, Peeves fit une entrée fracassante ! Ca allait être là qu’il allait commencer sa folle aventure. Les bibliothèques contre le mur ? BOOM par terre ! La fiole ou le gros machin de verre sur le coin du bureau du prof pour être suffisamment inculte et donc ne trouver aucun mot à poser dessus ? Par terre ! Pour une fois, on n’entendait pas le rire stupéfiant de Peeves. L’esprit frappeur était d’une humeur à arracher le cœur à n’importe quel être vivant ou mort ! « Le premier qui me touche avec sa baguette a gagné !! » défia t-il. D’un côté, aucun ne gagnerait puisque en tant que fantôme, aucun sort ne pourrait l’atteindre… D’un autre côté, ils allaient sûrement s’enguirlander entre eux et c’était le but de la manœuvre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
batteur gryffy
Patronus : Un lapin
Epouvantard : Un essaim de guêpes
Objets en possession : Sa baguette et mille et une farces provenant de la boutique Weasley
Localisation : Au détour d'un couloir entrain de surveiller celui ou celle qui va tomber dans son piège la tête la première
Sortilèges lancés : 152
Points Gagnés : 78
Est arrivé le : 11/12/2015
Cheese :


Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:
MessageSujet: Re: REVEILLE-TOI PAPY C'EST LA GUEEEEEEERRE [Louis & BenJ]   Mer 24 Fév - 15:53



       
       Benjamin & Louis
       Réveille toi Papy c'est la guerre

   
A
u cours de la nuit, un plan avait fini par naître dans la jolie petite tête blonde de Louis. Une nouvelle bêtise à accomplir. Une bêtise qui ferait parler de lui pendant un bon moment ! Récemment, oncle George lui avait envoyé un paquet avec plusieurs nouveaux articles de la boutique Weasley & Weasley. Fleur, la mère de Louis, détestait que son beau frère envoie ce genre de paquet à son fils, ou bien lui offre des articles présents dans sa boutique pour Noël et anniversaire, mais Louis adorait ces cadeaux là. D’une certaine façon, c’était ceux qu’il préférait. Non pas qu’il n’était pas content des autres, au contraire. Mais il savait qu’oncle George lui réservait toujours de magnifiques surprises. Et quelles surprises ! Dans le dernier colis reçu par son oncle, Louis avait reçu des espèces de pétard. Ce fut donc au cours de la nuit, entre deux heures et trois heures du matin, que le jeune homme se réveilla avec une ampoule allumée au-dessus de la tête. Le cours de divination ! Il allait créer la panique pendant ce cours là ! C’était sans aucun doute le seul cours où il pourrait le faire facilement, sans en douter. Et puis, le prof était dans un autre univers… Le Gryffondor s’imaginait déjà la débandade qu’il allait causer et rien que pour ça, il avait tellement hâte ! Bien sur, se rendormir après ça… C’était beaucoup plus compliqué que ça. Néanmoins, il posa de nouveau la tête sur son oreiller et attendit que le sommeil vienne de nouveau. Enfin le temps que ça arrive, le jeune homme avait déjà élaboré un plan et ce fut avec un petit sourire en coin qu’il retrouva le sommeil.

Au réveil, au petit déjeuné, pendant la matinée, Louis élabora un peu plus le plan qu’il avait mis au point au cours de la nuit. Une fois qu’il fut sûr de lui, il se rendit en courant dans son dortoir et prit deux pétards. Il en avait reçu cinq mais il songea que deux seraient amplement suffisant. Le but n’était pas d’exploser le château. Il était fou, mais pas à ce point ! Étant donné qu’il n’avait plus cours pendant la matinée, ce ne fut pas très difficile pour lui de se rendre à la tour où se déroulait les cours d’Astronomie et de Divination. À l’heure actuelle, les Serpentards et les Poufsouffles avaient cours de Divination. Bien, bien, bien. Mieux valait que ce soit eux qui soient présent plutôt que les Serdaigles… Quoi que les Poufsouffles étaient plutôt du genre à être sérieux. Mais ils étaient un peu moins coincés que les Serdaigles. Et puis, tout comme les Serpentards, ils seraient sans doute contents que Louis les libère de ce cours qui les endormait. Oui, Louis allait les sauver tel un chevalier venant sauver la princesse. Quand les couloirs furent dégagés, il grimpa les marches de la tour quatre à quatre tout en évitant de faire trop de bruit. Heureusement que ce n’était pas des marches en bois sinon en pierre. Au moins, il ne risquerait pas d’être entendu par une planche qui craque ou quelque chose dans ce goût là ! Tranquillement, il arriva devant l’espèce de porte qui servait de porte d’entrée pour la salle de cours. Louis colla son oreille à la porte pour essayer d’écouter ce qu’il se passait à l’intérieur, mais c’était le calme plat. Forcément !

Il lâcha un soupire. De toute façon, c’était certain qu’il y avait court, l’emploi du temps ne changeait jamais d’une semaine sur l’autre. Les élèves devaient surement faire un quelconque exercice de voyance : regarder dans une tasse, ou une boule de crystal. Enfin un truc dans ce genre là. Un truc qui endormait Louis à chaque coup. Puis, il entendit la voix du professeur, signe qu’il donnait un cours. Bingo ! Le jeune homme se frotta les mains avec un petit sourire narquois de peint sur les lèvres. Ça promettait du feu de dieu ! Il sortit les pétards d’oncle George et prépara son coup. Il alla se mettre dans un recoin et plaça les pétards. Il s’éloigna ce qu’il jugeait suffisant pour ne pas être atteint. Il souffla un « lacarnum inflamarae ». Les mèches des pétards s’allumèrent et brusquement…

BLAAAAAOOOOOOOMMMMM


Louis se retrouva projeté en arrière et son dos alla cogner contre un mur en pierre, le faisant fortement grimacer de douleur. L’espace de quelques instants, le jeune homme se retrouva même sourd l’espace de quelques instants. Il mit quelques secondes à se remettre avant de rouvrir les yeux et recouvrer l’ouïe. Au passage, le visage de Louis et ses cheveux avaient pris une teinte de suie étant donné l’explosion qu’avaient provoqué les pétards. Quand il se releva, le jeune homme leva les bras en l’air et un air de victoire se dessina sur son visage.

- Faut que j’en parle à oncle George ! lança-t-il victorieux.

Puis, soudainement, il prit conscience de ce qu’il se passait autour de lui. Il entendait des voix de panique et brusquement, Peeves passa juste sous son nez et entra dans la classe de divination. Louis suivit l’esprit frappeur en courant et manqua de se casser la figure en rentrant dans la salle. Il se retrouva presque nez à nez avec le professeur et aussitôt il lâcha :

- C’est pas moi, professeur, c’est Peeves !! Je suis une victime !! Regardez ma tête !!

Pour une fois que l’esprit frappeur était « utile » ! Il n’y avait aucune preuve que c’était lui qui avait fait la bêtise, n’est-ce pas ? Enfin, sauf peut-être son visage et ses cheveux plein de suie, mais il pourrait très bien dire que Peeves avait fait exploser quelque chose juste à côté de lui. Qui croirait l’esprit frappeur, hein ? La panique commença à s’élever dans la salle, Peeves était entrain de balancer des choses de toute part. Louis esquiva le professeur de divination avant de se prendre une quelconque réflexion et se retrouva un peu au milieu de tout ça. Puis soudain, il croisa un visage ami.

- Hé ! Ben !!! Il se baissa juste à temps pour éviter un livre. T’as entendu cette explosion ? Il baissa un peu la voix et ajouta : C’était moi !

Il était fier comme un paon ! Tellement fier qu’il ne fit pas attention immédiatement aux paroles de Peeves. Il mit quelques secondes avant de se rendre compte des paroles incensées qu’il avait prononcé. Il fronça les sourcils et lâcha :

- Autant chercher une aiguille dans une botte de foin, on peut pas le toucher !

Il soupira quand il vit des élèves essayer quand même.
WILDBIRD
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
7e serpy
Patronus : Loup à crinière
Epouvantard : .................
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 71
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 07/02/2016
Cheese :


Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:
MessageSujet: Re: REVEILLE-TOI PAPY C'EST LA GUEEEEEEERRE [Louis & BenJ]   Mer 24 Fév - 16:41

BLAAAAAOOOOOOOMMMMM

En moins d'une seconde, c'est la débandade! Aussi bien les poursouffles et les serpentards de 7ème années que les griffondors et les poursouffles de 3ème année dans la pièce juste à côté qui avaient un autre cours juste à côté. Je me lève et saute sur la table, prêt à foutre encore plus le bordel. Je ne sais pas ce qu'il se passe, mais j'suis d'attaque pour être de mèche avec les fauteurs de trouble. D'ailleurs, un fauteur de trouble, j'en vois un qui débarque, juste derrière Peeves. La majorité des élèves se mettent à hurler, c'est vrai qu'il n'est jamais bon de se trouver sur le chemin du fantôme, beaucoup fuit, d'autres essayent de le toucher avec un sort. Et donc le fauteur de trouble en question, déboule, les cheveux, le visage et même les vêtements tout couverts de suie. On dirait bien qu'il s'est pris un pétard dans la tronche. C'est lui qui a créé le bordel? Pourtant, je le vois se plaindre au prof que non, c'était la faute de Peeves. Je sors moi-même ma baguette, réfléchissant à comment je vais bien pouvoir le toucher, parce que évidemment. Dès qu'on me colle un défi, je suis toujours partant. Héhéhéhé...

- Hé ! Ben !!! Je baisse les yeux sur le nouvel arrivant. Louis. Griffondor. Weasley. Trois mots suffisamment connus pour me faire sourire. Les Weasley sont des "héros", connus dans tout Poudlard. Les Griffondor sont aussi connus pour être les bout-en-train de l'école. Et puis Louis... Louis, c'est mon pote! J'm'en fiche royalement des idées préconçues entre les maisons de Poudlard. Louis, c'est mon pote et puis c'est tout! T’as entendu cette explosion ? Je secoue la tête vivement. Oh oui, ça nous a tous réveillé en tout cas. C’était moi ! Un sourire angélique traverse mes traits. Géniiiiial!

- Avec quoi que tu as fait ça? C'est trop génial!

Je me retourne vers Peeves qui s'en prend aux bouquins des étagères. Je vais pour préparer ma baguette pour lui balancer un sort quand Louis soupire que ça sert à rien. Puisque comme c'est un fantôme, aucun sort ne peut le toucher. Je souris encore plus machiavéliquement. Je tape dans le dos de Louis, comme un pote pousserait son pote.

- T'as oublié tes cours toi, nan? Et après, c'est moi qu'on traite de faignasse? Je pointe ma baguette vers le derrière du méchant fantôme, je prends une grande inspiration et je hurle le plus fort que je peux. SKUUUUUURGE!* Mon sort part, mais rate le désigné. J'le savais, ça fait longtemps que je l'ai utilisé. Mais je voulais que Peeves l'entende pour qu'il prenne peur. Le fantôme ne fait ni une ni deux, il se tourne vers moi, surpris, avant de prendre la fuite, faisant encore plus tomber de bouquins et d'étagère. Je me tourne vers Louis. Quoi? "Skurge", le sort qui fait peur aux fantômes. Sort de deuxième année! T'apprends pas tes leçons, toi, nan? J'avoue que je suis assez fier de ma facilité avec les sorts. C'est bien une des seules choses dont je suis fier. J'ai jamais dit que j'étais nul en sort, j'ai juste dit que je ne faisais aucun effort. Mais pour botter le derrière des fantômes, j'ai bien retenu le sort. Hey! On le course? Ni une, ni deux, je me mets à courir derrière Peeves. Dépèche-toi, Louis!

* : http://harrypotter.wikia.com/wiki/Skurge_Charm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
batteur gryffy
Patronus : Un lapin
Epouvantard : Un essaim de guêpes
Objets en possession : Sa baguette et mille et une farces provenant de la boutique Weasley
Localisation : Au détour d'un couloir entrain de surveiller celui ou celle qui va tomber dans son piège la tête la première
Sortilèges lancés : 152
Points Gagnés : 78
Est arrivé le : 11/12/2015
Cheese :


Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:
MessageSujet: Re: REVEILLE-TOI PAPY C'EST LA GUEEEEEEERRE [Louis & BenJ]   Lun 7 Mar - 21:26



       
       Benjamin & Louis
       Réveille toi Papy c'est la guerre

   
A
Faire ce genre de bêtise, c’était le quotidien de Louis. Il en avait tellement fait depuis qu’il était petit qu’il n’avait plus peur de rien. C’était sa mère qui avait peur pour lui. Mais elle avait tout le temps peur de toute façon. Depuis qu’il était petit, il ne l’avait jamais vu autrement qu’entrain de s’inquiéter pour lui. D’accord, il était beaucoup plus casse-cou que Dominique et Victoire, mais quand même. Enfin, il ne changerait pas sa maman de jour au lendemain. Elle s’en ferait toujours de toute façon, quoi qu’il en dise. Pourtant, il lui avait toujours dit qu’il ne risquait pas grand chose dans ses farces – enfin sauf là, il avait quand même été projeté en arrière et il aurait pu avoir quelque chose de beaucoup plus grave que deux ou trois bleus qui n’allaient pas tarder à apparaître dès que le contre coup ferait son arrivée. Enfin pour l’instant, Louis ne pensait pas du tout au fait qu’il avait été projeté contre le mur sinon à la magnifique explosion qu’il avait provoqué grâce aux trucs d’oncle George. Il allait être tellement fier quand Louis lui raconterait. Oncle George était le seul à le comprendre dans ces moments là. Parfois, le jeune homme voyait parfaitement la lueur de mélancolie qui envahissait le regard d’oncle George. Il ne faisait aucun doute que quand Louis lui racontait ses exploits, il repensait à son frère jumeau qui, malheureusement, avait trouvé la mort pendant la bataille contre Voldemort. Louis aurait adoré connaître cet oncle là.

Il débarqua dans la salle de divination, juste derrière Peeves, tout en manquant de se casser la figure à cause de la suie sous les semelles. L’apparence qu’il offrait à son professeur était une magnifique excuse pour lui faire croire qu’il n’était pas responsable de ce bazar alors que c’était bien le cas. Cette explosion ne pouvait être signée que Weasley, mais pour s’éviter une énième retenue, il fit de Peeves le responsable. Et de toute manière, l’esprit frappeur était trop bête pour nier. Au contraire, il serait beaucoup trop fier qu’on lui attribue cela. Une fois le professeur plus ou moins convaincu (et de toute façon, il n’avait aucune preuve contre le Gryffondor), Louis rejoignit Ben, son ami Serpentard, et lui fit comprendre le plus discrètement possible que c’était lui le responsable et non pas l’esprit frappeur qui s’amusait à balancer des choses à gauche et à droite. Un air fier comme un paon se dessina sur le visage de Louis lorsque Ben déclara que son idée était géniale. Bien sur qu’elle était géniale ! Elle venait de Louis, donc elle ne pouvait qu’être géniale ! Par contre, l’esprit frappeur énervait légèrement le Gryffondor qui était obligé de se baisser à chaque fois qu’un livre ou une fiole d’on ne sait trop quoi venait frôler sa tête. Les élèves s’évertuaient à essayer de toucher Peeves, mais c’était peine perdue parce qu’on ne pouvait pas toucher un fantôme. Sauf que Ben lui prouva le contraire. D’ailleurs, il se frappa le front quand son ami lui rappela un sort.

- HAN MAIS OUI !! lâcha-t-il. Je l’avais oublié celui-là ! Mais en même temps, c’est pas comme si on en avait besoin tous les jours hein !

Pourtant, les cours de sortilège, de métamorphose et de défense contre les forces du mal étaient les matières préférées de Louis (avec le Quidditch !) donc théoriquement, il était un élève assidu dans ces matières. Ce qui lui valait des remarques des autres professeurs dont les cours ne l’intéressaient pas – mais ça c’était une autre histoire. Pour en revenir à l’instant présent, Louis avait raison : ce sortilège là, depuis qu’il l’avait appris, il ne s’en était absolument jamais servi. Heureusement BenBen était là pour le lui rappeler. L’effet de ce sortilège fut immédiat sur Peeves qui prit la fuite sans demander son reste. Maintenant qu’il s’en souvenait, il s’en souviendrait pour les prochaines fois. Pour cela, il pouvait remercier son ami Serpentard.

- Ça va, ça va ! fit-il en levant les yeux au ciel. Fallait le dire que tu voulais être le héro du jour, je t’en aurais pas voulu !

Louis se mit à rire avant d’entendre la merveilleuse idée de Ben. Poursuivre Peeves ! Mais c’était une excellente idée ! Il sortit sa baguette de la poche intérieure de sa robe de sorcier et se mit aussitôt à courir derrière son ami et l’esprit frappeur. Rapidement, il rattrapa Ben et ensemble ils poursuivirent Peeves dans les escaliers descendant la Tour d’Astronomie.

- Hé Peeves, continues de courir comme ça et peut-être qu’on tombera sur le baron ! lâcha-t-il tandis que Peeves les traitait de tous les noms d’oiseaux. J’ai hâte de voir ce que le baron fera de toi !

Tout le monde savait pertinemment que le baron était le seul à avoir une quelconque influence sur l’esprit frappeur.
WILDBIRD
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
7e serpy
Patronus : Loup à crinière
Epouvantard : .................
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 71
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 07/02/2016
Cheese :


Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:
MessageSujet: Re: REVEILLE-TOI PAPY C'EST LA GUEEEEEEERRE [Louis & BenJ]   Ven 11 Mar - 17:03

Bah oui, quoi! Skurge! Personne y pense! Parce que ça sert plus à nettoyer qu'à toucher les fantômes, mais faut savoir ruser pour toucher quelque chose qui ne peut pas être touché. Héhé. Maintenant que j'ai balancé un "skurge" comme il faut, mais qui rate sa cible quelques élèves en font de même. Mais ça rate. De toutes manières, ils préfèrent fuir la scène de crime, plutôt que chasser un poltergeist. Louis répond que ce sort là, on ne l'utilise pas souvent. Ce qui n'est pas faux, parce que c'est rare quand un élève doit nettoyer quelque chose. Il n'y a que certains punis qui doivent raclés les fonds de chaudrons. J'l'ai déjà fait en potions. De toutes manières, dans toutes les matières j'ai été collé. Entre nettoyer, recopier, ranger, trier, faire des trucs inutiles, j'ai tout fait comme punition, c'est rare les jours où je n'ai pas une colle. Bref, là, on ne parle pas de colle, on parle de toucher un ectoplasme avec un sort génial. Je ris à la suite de Louis et je cavale dans le couloir, puis dans les escaliers. Mon pote de griffondor tanne le fantôme de retrouver le Baron. Le Baron, c'est un autre fantôme. Le seul qui ai de l'autorité sur Peeves. Dégringolant les escaliers, je crie à mon frère d'arme :

- J'te parie deux chocogrenouilles que j'le touche en premier!

On était pas en cours de divination? Moi en tout cas, mais j'avoue qu'avec le ramdam de Louis, j'ai pu trop envie d'y retourner. De toutes manières, Louis m'a défié et c'est vachement plus marrant que ce qu'on était en train de faire avec les boules de cristal ou les je-sais-pu-quoi de ce qu'on était en train d'étudier. Le fantôme, même s'il fuit, en profite pour foutre en l'air d'autres bouquins, d'autres étagères. Il pourrait largement nous distancer en traversant murs, plafonds ou sols, mais visiblement, lui aussi veut jouer. Et s'il a peur du skurge, il n'a pas peur de nous! EN AVAAAAANT!

- Dans la Grande Salle, Peeves, on va pouvoir jouer!

Je ne sais pas s'il va être d'accord, mais ça serait cool un beau combat entre deux imbéciles et un fantôme. Bah, de toutes manières, j'vais le chasser! J'veux mes chocogrenouilles!

- Louis, faut le coincer! Comment qu'on fait? T'as pas un de tes trucs sur toi pour l'attirer dans la grande salle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
batteur gryffy
Patronus : Un lapin
Epouvantard : Un essaim de guêpes
Objets en possession : Sa baguette et mille et une farces provenant de la boutique Weasley
Localisation : Au détour d'un couloir entrain de surveiller celui ou celle qui va tomber dans son piège la tête la première
Sortilèges lancés : 152
Points Gagnés : 78
Est arrivé le : 11/12/2015
Cheese :


Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:
MessageSujet: Re: REVEILLE-TOI PAPY C'EST LA GUEEEEEEERRE [Louis & BenJ]   Jeu 24 Mar - 21:08



       
       Benjamin & Louis
       Réveille toi Papy c'est la guerre

   
L
ouis avait une excellente mémoire quand il s’agissait des sortilèges, mais ce sortilège qu’il avait vu brièvement en deuxième année, il n’avait pas vraiment eu l’occasion de s’en servir jusqu’à présent. Quatre ans s’étaient quand même écoulées donc son excuse était tout à fait valable. Et heureusement pour lui que Ben s’en souvenait. Quoi que voir Peeves faire des dégâts en divination c’était quelque chose qui méritait amplement d’être vu. Mais poursuivre l’esprit frappeur dans les couloirs de Poudlard, c’était tout aussi drôle – même voir plus ! Le jeune Gryffondor regrettait de ne pas avoir son balai à porter de mains, ça aurait été plus simple pour lui de suivre Peeves et puis la perspective de voler dans les couloirs du château était grisante à souhait, mais pour l’occasion, Louis n’avait que ses jambes et il devait faire avec. Une prochaine fois ! Le jeune Weasley en prenait bonne note ! Dans un de ses plans, il inclurait Peeves, c’était promis !

Tout en poursuivant l’esprit frappeur, Louis promit à celui-ci de tomber sur le baron à force de courir comme ça dans tous les sens. Tout le monde savant que le Baron était le seul fantôme à avoir de l’autorité sur Peeves. Même s’il était le fantôme de Serpentard, Louis avait déjà vu celui-ci venir en aide aux élèves des autres maisons quand Peeves décidait d’en faire un peu trop. Continuant de dévaler les escaliers comme s’ils couraient sur du plat, Ben commença à lancer des paris. Ah ! Il voulait jouer à ça le Serpentard ?

- Parie tenu ! Prépares-toi à aller m’acheter des chocogrenouilles BenBen !!! répliqua-t-il en riant.

Tout en continuant de courir après le fantôme, Louis et Ben surgirent au détour d’un couloir, courant au centre tandis que les élèves s’agglutinaient aux murs dès qu’ils voyaient Peeves débarquer. Ce qui n’était pas plus mal parce qu’ainsi, les deux jeunes hommes pouvaient passer sans avoir à jouer des coudes pour y arriver. Tout en continuant de courir, une évidence sembla s’offrir à Ben qui la partagea avec Louis tout en s’adressant à Peeves ! Aussitôt la lumière se fit dans la tête blonde du jeune Weasley.

- OH OUAIS !!!! lâcha-t-il en accélérant le pas.

Qui avait dit que les joueurs de Quidditch n’étaient pas des sportifs à part entière ? Avec Lily Potter comme entraîneur, Louis avait vécu des entraînements sans aucun doute les plus difficiles depuis qu’il avait commencé le Quidditch. Elle pouvait être sans pitié ! Et pourtant, ils étaient cousins donc il devrait avoir un traitement de faveur, non ? Même pas. Lily pouvait être peau de vache ! Enfin bon, il l’aimait quand même sa cousine ! Les liens du sang, j’vous jure ! Alors qu’ils continuaient de courir, Ben lui posa une question. Aussitôt, Louis se mit à réfléchir et à fouiller bêtement ses poches.

- Raaaaah non j’ai rien sur… AH QUOI QUE SI !!!

Louis sortit victorieux une mini fusée.

- Je te présente la version portable du Feuxfous Fuseboum. ON VA CRÉER UN DRAAAAAGOOOOOON !!!

Le jeune Gryffondor lança la fusée de toutes ses forces avant de lui lancer un sortilège de stupéfixion. Aussitôt le feu d’artifice se mit en marche et un dragon surgit.

- FAUT QUE JE RACONTE ÇA À ONCLE GEORGE !! lâcha-t-il avec émerveillement. Ma mère va me tuer, pensa-t-il aussi.

Sauf qu’il n’y avait pas une seule seconde à perdre, le dragon venait de prendre en chasse le fantôme qui avait lâché un cri de surprise en voyant la créature. Tant que Louis ne lui dirait pas de disparaître, il continuerait l’objectif qu’on lui avait confié.

- On va le coincer cette fois !
WILDBIRD
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: REVEILLE-TOI PAPY C'EST LA GUEEEEEEERRE [Louis & BenJ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

REVEILLE-TOI PAPY C'EST LA GUEEEEEEERRE [Louis & BenJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» VOILA LE PATRON DE MICHELLE PIERRE-LOUIS
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» Papy Blues
» Mirlande Manigat prend position pour Madame Michelle Duvivier Pierre-Louis
» Que pensez-vous de cette intervention de Levaillant Louis Jeune au Nouvelliste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caput Draconis 2.0 :: 
LE CHATEAU
 :: 
Septième Etage
-