AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Voter aux top-sites, c'est le bien !
Vous gagnez des points pour votre maison et plus vous votez,
plus vous avez de chance de devenir le prochain sorcier du mois.

Envie de RP mais vous ne savez pas avec qui ?
Demandez ICI vous pourrez voir également qui cherche un partenaire de jeu.

La maison Serpentard compte le plus de membres, aussi,
il serait préférable de privilégier les autres maisons pour les inscriptions :3

Partagez | 
 

 Quand marchent les allumettes [feat. BenJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
5e serdy
Patronus : Un Renard
Epouvantard : Sa famille morte
Objets en possession : Un carnet, une trousse et une baguette (bois de hêtre et crin de licorne, 27,6 cm)
Localisation : quelque part dans le château à remplir son carnet
Sortilèges lancés : 199
Points Gagnés : 27
Est arrivé le : 24/12/2015
Cheese :

MessageSujet: Quand marchent les allumettes [feat. BenJ]  Mar 16 Fév 2016 - 16:52
Quand marchent les allumettes.

feat.  BenJ

Opale avait décidé d'accompagner Amélia à pré-au-lard, c'était la rousse qui avait tant insisté pour qu'elle vienne avec elle, alors, évidement elle avait cédé. Il y avait peu de choses qu'elle ne cédait pas à Amélia de toute manière. Elles avaient fait le chemin ensemble, quelques boutiques ensemble en évitant, bien entendu Zonko. Si quelqu'un apprenait qu'elles y avait mis les pieds c'en était fini de leur image de marque 100% toute sage provenance Serdaigle. Chaque Bleu et Bronze évitait d'y aller, et ce car personne ne savait encore qui était les deux trouble fête venant de leur maison et si quelqu'un était mis en doute il  ou elle serait trèèèès sévèrement puni par : 1: leur directeur de maison, un type aussi sympa qu'une porte de prison accompagné d'une salamandre ayant pété un câble sévère. et 2: bhaaaa... les autres professeurs quoi. Et puis, fallait entretenir le mystère ! Pour une fois que c'était elle qui alimentait une des énigmes les plus en vogue de Poudlard, elle n'allait pas s'en priver. Enfin bref.

Un garçon, qu'Amélia appréciait depuis un bon bout de temps, avait fini par l'inviter à boire une bière-au-beurre aux Trois balais. Du coup, elle, Opale, se retrouvait toute seule. C'était pas très grave étant donné qu'elle voulait rendre visite à la cabane hurlante et ce depuis un sacré bon bout de temps. Elle se dirigea donc dans la direction de l'espèce de taudis soit-dis en hanté et se mit à gravir la colline à petit pas, écrivant dans son carnet qu'elle avait ressortit à l'occasion, la localisation de la cabane, sa description extérieur etc, etc. elle releva la tête un bref instant et aperçut un garçon posé près le porte condamnée du gourbi. Elle se dirigea vers lui et vis qu'il s'agissait de Benjamin Lockhart, un serpent, pas des plus commodes, mais toujours mieux que la peste d'April Adams.

- Bonjour, ça va ?

Bon, ça regorgeait de banalité, mais c'était bien la première fois qu'elle parlait à Lockhart alors...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
7e serpy
Patronus : Loup à crinière
Epouvantard : .................
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 71
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 07/02/2016
Cheese :

Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:

MessageSujet: Re: Quand marchent les allumettes [feat. BenJ]  Mar 16 Fév 2016 - 17:54

Samedi. J'aime bien le samedi, parce que je peux aller au Pré-au-Lard, faire des conneries sur le chemin, trouver des trucs à Zonko ou aller farfouiller dans la Cabane Hurlante. Je connais déjà toute la petite maisonnée par coeur. Depuis que je peux sortir de Poudlard les samedi, je n'hésite pas à farfouiller dans cette vieille bicoque à l'allure de taudis. J'ai jamais eu peur de ce tas de bois mal clouté. En fait, en bon "je-m'en-foutiste", j'ai peur de rien, je prends la vie comme elle vient. Et puis, moi non plus, je ne suis pas de ceux qui trainent avec des gens, alors c'est tout seul que je vais jusqu'à la maisonnée abandonnée. Je ne dis pas que je suis un solitaire, attention, c'est même tout le contraire. Mais souvent, je me rattache à des gens quand ils sont là. Hors, personne ne veut aller à la Cabane Hurlante, donc je me retrouve comme un idiot ou un ermite devant cette chose. J'hésite encore à comment l'explorer. Comme je connais tous les recoins déjà, je me demande comment ne pas être blasé...

- Bonjour, ça va ?

Je tourne ma tête. Comment qu'elle s'appelle elle? Odd... quelque chose... Raaah, c'est un nom marrant. Elle n'est pas en dernière année, elle n'est pas chez les Serpentard. Oddspar... Ouai, ouai, c'est un truc dans ce genre. Un large sourire parcourt mes lèvres, la saluant d'une main levée en prime.

- Ca va. Toi? Oddsparkle! Voilà! Qu'est-ce que tu viens faire là? T'as pas peur de... Un coup de tête vers la maison. la Cabane Hurlante? Je dis ça sur un air Hitchcockien. Tu veux faire un tour dedans, Oddsparkle? Ouai, ça pourrait être une nouvelle manière de vagabonder dans le trou moisi. Hey, tu fais quoi avec ton carnet? Des étoiles se mettent à briller dans mon regard. Je sens que cette journée va être extra géniale. J'ai déjà plein d'idées pour lui faire peur. T'es toute seule? Je regarde autour d'elle. Mais en effet il n'y a personne. Je suis une grosse pipelette, je le sais, mais je m'en fiche, car plus je parle, plus je fais chier le monde et je surkiffe ça. Je finis par me lever du rocher sur lequel j'étais assis et indique la maison. Je te fais le tour du propriétaire? T'es déjà allée dedans? J'espère que je ne lui fais pas peur, un grand gaillard comme moi, rasé sur les côtés du crane. Ouai, j'aime pas les bonnets et en ce moment, même s'il fait frais, je garde la tête à nu. Par contre, je suis emmitouflé dans un large manteau. Oh et puis, si je lui fais peur, tant pis, j'vais pouvoir la poursuivre pour lui faire encore plus peur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
5e serdy
Patronus : Un Renard
Epouvantard : Sa famille morte
Objets en possession : Un carnet, une trousse et une baguette (bois de hêtre et crin de licorne, 27,6 cm)
Localisation : quelque part dans le château à remplir son carnet
Sortilèges lancés : 199
Points Gagnés : 27
Est arrivé le : 24/12/2015
Cheese :

MessageSujet: Re: Quand marchent les allumettes [feat. BenJ]  Mar 16 Fév 2016 - 20:55
Quand marchent les allumettes.

feat.  BenJ

- Ca va. Toi? Qu'est-ce que tu viens faire là? T'as pas peur de...  la Cabane Hurlante?

Finalement ce qu'elle avait entendu sur le jeune homme semblait infondé. Il paraissait plus avenant qu'elle ne le pensait et plus amusant aussi. Oui amusant, avec son espèce d'air qui se veux mystérieux en prononçant les derniers mots de sa phrase.

- Heu... hé bien je voulais voir la cabane hurlante justement. Pour une maison hantée elle me semble assez banalement en ruine...

Oui, elle en avait entendue des belle sur cette pauvre cabane, mais apparemment on avait oublié de lui dire qu'elle ressemblait plutôt à un quelques planches de bois un peu pourries et tenant à peine debout.

- Tu veux faire un tour dedans, Oddsparkle?

Heu, oui pourquoi pas. Tu connais mon nom ?

Oui il était bien sympathique, et puis au moins elle aurait un peu de compagnie dans cette pauvre baraque délabrée. Au cas ou les rumeurs de la dangerosité de la petite bâtisse serait fondée elle ne serait pas seule. Elle était un peu étonnée qu'il connaisse son nom, bien qu'elle soit connu pour avoir toute information intéressante, elle ne pensait pas que le j'menfoutiste de Serpy garderait en mémoire son patronyme.

- Hey, tu fais quoi avec ton carnet?

Elle releva la tête de celui-ci et fin quelques va et viens avec sa tête entre la visage du septième année et son carnet.

- hé bien, j'écris ?

Oui, non, ça c'est une évidence. Comment répondre à ça, elle allait pas lui sortir qu'elle écrivait tout ce qu'elle voyait/entendait pour résoudre tout mystère qui pouvait lui apparaître. Ça le ferais flipper plus qu'autre chose...

- T'es toute seule? Je te fais le tour du propriétaire? T'es déjà allée dedans?

- Heu... oui, mon amie est allée aux trois balais avec son "copain". Oui, si tu veux. Non jamais j'ai souvent voulu aller dedans mais...

Elle fit de grand geste avec sa main laissant tomber son stylo par terre.

- J'ai jamais osé y entrer, je me suis occupée d'autre mystères avant ça et je me suis dit qu'il était plus que temps de faire un tour à la cabane hurlante. Et toi qu'est-ce que tu fais là ?

Il était assez bavard, c'était bien ça, elle n'avait pas besoin de meubler la conversation. Il le ferait de lui-même.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
7e serpy
Patronus : Loup à crinière
Epouvantard : .................
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 71
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 07/02/2016
Cheese :

Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:

MessageSujet: Re: Quand marchent les allumettes [feat. BenJ]  Mar 16 Fév 2016 - 22:31
- Heu... hé bien je voulais voir la cabane hurlante justement. Pour une maison hantée elle me semble assez banalement en ruine...

Ouai, c'est ce qu'on dit souvent. J'veux dire, on dit qu'elle est hantée. Personnellement, j'ai jamais vu de fantômes comme il y en a à Poudlard. Et puis, c'est vrai qu'elle ressemble à un bouiboui abandonné plutôt qu'à une maison hantée comme il y en a dans un fameux parc d'attractions moldu. En tout cas, je ne fais que hausser les épaules. Elle a l'air plus... blasée qu'autre chose, cette fille. Néanmoins, quand je lui demande si elle veut faire un tour dedans, elle ne dit pas non. Généralement, les filles, c'est pas trouillard? Bah, peut-être pas toutes... Faut pas faire de généralités, c'est vrai mais quand même... mais, même les gars ne viennent pas par là. A croire que cette fille est un robot. Un robot, c'est un truc moldu, bref, on s'en fout, c'est pas important ici. Comment je connais son nom? Je hausse les épaules.

- J'ai une bonne mémoire.

Je gonfle le torse parce que c'est vrai et que j'en suis particulièrement fier. En vérité, j'ai retenu son nom parce qu'il est marrant et parce que elle est souvent fourré avec la même rousse, ou bien elle est toute seule à gribouiller dans son carnet... Elle est bizarre cette fille. Et les bizarres, je les retiens. Du coup, je me souviens de son nom pourri. Je lui demande ce qu'elle fait avec son carnet. Ca m'énerve en fait. Toujours là, à gribouiller dedans. Elle peut pas plutôt communiquer au lieu de... de gribouiller? Remarquez, question con, réponse con... Elle écrit. Ouai, j'ai bien vu ça, banane, mais t'écris kwaaaaa?

- Nan, mais oui, mais quoi? Tes pensées, tes amours? Tes doutes, tes peurs? Ta philosophie, tes recettes de cuisine? Tes idées de voyage, tes punitions, tes...

Et je continue de proposer des conneries jusqu'à ce qu'elle me coupe ou me donne sa réponse. J'ai plein d'idées en plus... Alors j'hésite pas à tout balancer comme ça, les idées fusant dans mon esprit survolté et surtout devenant de plus en plus salace... Bref, une fois la réponse donnée ou plutôt une réponse, je lui demande si elle est seule. Oui puisque sa pote a préféré s’empiffrer dans la taverne du coin. Bravo la copine... Rouler des pelles à un garçon en lachant sa pote... Bah... elle est déjà allé dans la Cabane Hurlante? Nan? D'ailleurs son stylo fait une pirouette et s'écrase au sol. J'suis partagé. Je ramasse, ou je la laisse faire? J'suis pas un mauvais garçon, allons, soyons fairplay. Je le ramasse en pliant les genoux. Et je me relève avec l'objet dans les mains. C'est pas un truc de moldus ça? Je le lui tends. J'fais pas attention aux gadgets moldus. J'suis de sang pur, mais j'm'en fous en fait. C'est pas intéressant pour moi, mais j'avoue que j'aimerais quand même bien savoir comment ça fonctionne. Mais revenons au sujet de conversation. La maison "hantée". Si j'ai ramassé son stylo, c'est pour la mettre en confiance. J'ai bien envie de lui faire peur d'ailleurs. Mais pour que l'effet réussisse, faut qu'elle me suive "les yeux fermés" presque...

- Alors viens, j't'emmène. Je fais d'ailleurs quelques pas en direction de la Cabane, cette dernière semble vouloir hurler un peu plus fort que tout à l'heure. J hausse les épaules. J'sais pas, j'étais en train de me demander comment j'allais passer le temps à fureter dans la Cabane Hurlante. Tu viens ou pas? Je pousse une planche qui barre le chemin et je m'infiltre dans la maison tranquillement, disparaissant dans la noirceur de l'antre hanté. Oddsparkle, dépèche-toi! Comment que je vais bien pouvoir lui faire peur? Hmm, j'hésite encore un peu. Pas tout de suite, d'abord, faut qu'elle soit bien dans l'ambiance. Par contre, y'a plein de poussières, d'araignées et de souris, t'as pas peur quand même?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
5e serdy
Patronus : Un Renard
Epouvantard : Sa famille morte
Objets en possession : Un carnet, une trousse et une baguette (bois de hêtre et crin de licorne, 27,6 cm)
Localisation : quelque part dans le château à remplir son carnet
Sortilèges lancés : 199
Points Gagnés : 27
Est arrivé le : 24/12/2015
Cheese :

MessageSujet: Re: Quand marchent les allumettes [feat. BenJ]  Mer 17 Fév 2016 - 21:46
Quand marchent les allumettes.

feat.  BenJ

- Nan, mais oui, mais quoi? Tes pensées, tes amours? Tes doutes, tes peurs? Ta philosophie, tes recettes de cuisine? Tes idées de voyage, tes punitions, tes...

apparemment il avait décidé de sortir toute une liste de possibilité. La jeune fille Rougissait au fur et à mesure des propositions mais souriait tout de même, en fait ça l'amusait plus qu'autre chose. Elle ne pouvais, ne voulais juste pas expliquer que son carnet c'était juste... comme une espèce de palais où elle stockait toute les informations possibles et imaginable dont elle avait connaissance. Alors elle le laissait à sa litanie, c'était tout de même bien drôle en fait. Du coup elle se contenta de sourire.

J'écris juste, c'est pas très intéressant.

Pas très intéressant pour les gens peu curieux de savoir un peu tout sur tout le monde tout du moins...

Le serpent lui tendait son stylo tout à coup. Ha ? Elle l'avait fait tomber ?

- Merci.

- J'sais pas, j'étais en train de me demander comment j'allais passer le temps à fureter dans la Cabane Hurlante. Tu viens ou pas?

- Oui, oui, j'arrive. Donc tu viens souvent ici ?

Opale suivi sans hésitation le garçon et s'infiltra dans la poussiéreuse baraque comme l'avais si bien précisé le serpent.

Des souris ? pourquoi j'aurais peur des souris ? c'est plutôt mignon. Garnet, mon frère, ramène toute sorte d'animaux à la maison d'habitude, il y a bien pire que des rongeurs ou quelques araignées, c'est moi qui te l'dis...

Opale mis un petit temps à s'habituer à la soudaine obscurité et décida par ailleurs de jeter un lumos, elle ne pourrais rien écrire sur son carnet si elle ne voyais rien à ce qu'elle faisait. Ils se trouvait donc dans une petite pièce pleine de vieux meubles mis en pièce. Qu'est-ce qui a bien pu arriver ici ?

- Il s'est passé quoi ici ?

Ha curiosité, quand tu nous tiens...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
7e serpy
Patronus : Loup à crinière
Epouvantard : .................
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 71
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 07/02/2016
Cheese :

Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:

MessageSujet: Re: Quand marchent les allumettes [feat. BenJ]  Mer 17 Fév 2016 - 23:05
Et bien, il lui en faut du temps pour m'interrompre, j'arrivais presque, je dis bien presque à la fin de toutes mes idées et toutes mes conneries à débiter. En plus je la vois rougir. Ca me fait sourire encore plus et je continue de dire des absurdités, sans discontinuer, n'ayant d'autres buts que de la mettre mal à l'aise ou bien de l'énerver afin qu'elle m'intérompt. Ca finit par arriver. Juste écrire? C'est pas intéressant. Han, elle doit être une de celles qui tient un journal intime. Y'a pas mal d'enfant de moldus qui font ça aussi, ici... Un truc de fille, j'suis certain. Mouai, bon passons. Je ramasse son stylo, non pas que je suis galant, mais juste pour l'attirer dans les filets de la confiance avant de lui faire peur (ou tenter de lui faire peur). On se dirige vers la Cabane Hurlante. C'est là que je parle de la poussière, des souris, des araignées et de tout le bordel qu'on pourrait trouver dans une vieille bicoque à moitié par terre et oubliée depuis des lustres. Elle ne semble pas avoir peur de ces bestioles-là. Dommage, mais tant pis. Je hausse les épaules.

- J'sais pas, moi... T'es une fille. Une fille ça n'a pas peur des araignées et des p'tites souris, d'ordinaire?

Ou pas. Remarquez, j'en sais rien, j'suis pas une fille, alors j'peux pas vous dire. Je regarde la pièce dans laquelle nous nous trouvons. J'vois plutôt bien la nuit, peut-être parce que je suis un animagus, j'en sais rien, mais j'ai pas vraiment besoin d'un lumos, contrairement à Oddsparkle qui en allume un pour voir ce qu'elle gribouille dans son carnet. Je me penche vers elle pour voir effectivement ce qu'elle écrit. J'ai aucun problème de proximité, de rapprochement, de no-man's-land... La zone de confort quoi. Personnellement, je n'en ai pas, mais j'aime bien bousculer les gens que je m'approche trop. C'est souvent marrant leurs réactions. Elle écrit quoiiiii? Pourtant, la Serdaigle me fait presque oublier ma curiosité en me demandant ce qu'il s'est passé. Nan, franchement? Elle ne sait pas? Pourtant, c'est pas une première année, elle devrait savoir toutes les rumeurs de Poudlard. Surtout si elle gribouille tout le temps dans son carnet. Pour la énième fois, je hausse des épaules.

- J'pense que ça date du temps du Seigneur Noir et de Harry Potter. A un moment, d'après les rumeurs de l'école, Harry Potter est venu là pour attraper Peter Pettigrew. Y'a eu une bagarre et ça se serait passé là. Voilà pourquoi c'est le bordel... A l'étage, c'est encore pire. Quand j'ai visité la première fois, y'avait encore des marques distinctes dans la poussière... C'était peut-être d'autres élèves, j'en sais rien, mais y'a vraiment pas beaucoup de gens qui viennent à l'intérieur. Tu viens?

Je n'attends pas sa réponse et grimpe par l'escalier grinçant. Les fenêtres sont cassées et le vent s'engouffre dans la maison c'est ça qui fait hurler la cabane, enfin, c'est mon avis! Je m'arrête en plein milieu de la pièce, je sais que j'ai laissé des marques de chaussure derrière moi et c'est justement parce que y'a des marques que je m'arrête brusquement, je saute sur le lit en prenant ma forme animale et je me planque dans un petit coin sombre. Mes pieds d'humains se sont arrêtés en plein milieu d'une pièce et il n'y a rien tout autour... Je fixe l'encadrement de la porte pour apercevoir la réaction de l'élève. Quoi? On n'a plus le droit de se marrer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
5e serdy
Patronus : Un Renard
Epouvantard : Sa famille morte
Objets en possession : Un carnet, une trousse et une baguette (bois de hêtre et crin de licorne, 27,6 cm)
Localisation : quelque part dans le château à remplir son carnet
Sortilèges lancés : 199
Points Gagnés : 27
Est arrivé le : 24/12/2015
Cheese :

MessageSujet: Re: Quand marchent les allumettes [feat. BenJ]  Jeu 18 Fév 2016 - 16:18
Quand marchent les allumettes.

feat.  BenJ

- J'sais pas, moi... T'es une fille. Une fille ça n'a pas peur des araignées et des p'tites souris, d'ordinaire?

- les greluches sans cervelles, si, certainement...

Que c'était macho de dire ce genre de chose, d'après ce qu'elle avait pu voir, c'était les mecs qui avaient tendance à avoir la frousse des toutes petites bestioles ou les idiotes... au choix.

- J'pense que ça date du temps du Seigneur Noir et de Harry Potter. A un moment, d'après les rumeurs de l'école, Harry Potter est venu là pour attraper Peter Pettigrew. Y'a eu une bagarre et ça se serait passé là. Voilà pourquoi c'est le bordel... A l'étage, c'est encore pire.

Ha, mais ça, je sais... je voulais dire... y'a des traces de griffure un peu partout... c'est du à quoi ?

- Quand j'ai visité la première fois, y'avait encore des marques distinctes dans la poussière... C'était peut-être d'autres élèves, j'en sais rien, mais y'a vraiment pas beaucoup de gens qui viennent à l'intérieur. Tu viens?


- Ha ? Oui, peut-être. J'arrive !

Opale vit le serpent se diriger tout droit vers les escalier et les monter aussi vite que la lumière. Hé bha, il était rapide... elle monta avec précaution les marches grinçantes et suivi les traces de pas dans la poussière qui s'arrêtaient tout à coup en plein milieu de la pièce où elle avait atterri. La Serdaigle regarda un peu partout autour d'elle rapidement. Elle fronça les sourcils, pas rassuré. Mais Où diable était passé Lockhart ? Est-ce qu'il y avait quelque chose dans la cabane qui l'avait enlevé ?

Lockhart ? ... Lockhart ?

Elle appelait, mais sa voix était plus proche d'un murmure qu'autre chose sous l'effet de la tension.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
7e serpy
Patronus : Loup à crinière
Epouvantard : .................
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 71
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 07/02/2016
Cheese :

Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:

MessageSujet: Re: Quand marchent les allumettes [feat. BenJ]  Jeu 18 Fév 2016 - 16:56
- Les greluches sans cervelles, si, certainement...

Je ris aux éclats, j'adore cette fille. Elle a beau être une Serdaigle, elle n'a pas l'air si coincée que ses copines. Mais elle reste tout aussi discrète. Enfin, en tout cas, elle en a l'air. Je regarde les murs et les meubles. C'est tout en bordel. Malgré la poussière, on voit bien des traces de luttes. C'est pour ça que j'ai dit que ça datait surement du temps de Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. Quelques rares bibelots ayant survécus au Temps par terre, des livres à moitié arrachés, des meubles détruits, des tables au pied manquant... Des griffures? Ah ouai, j'avais pas remarqué. Mais j'ai réponse à tout, donc mon cerveau trouve vite une explication, elle aussi datant de plusieurs rumeurs ET faits fondés de l'école.

- Faut pas oublier que le professeur Lupin a été à Poudlard... Sans parler que la même année, il y a eu Sirius Black. Peut-être qu'ils se sont retrouvés là... Je hausse les épaules. La Cabane Hurlante est une bonne cachette, vu que personne vient ici.

C'est là que je décide de fuir au premier, grimpant les marches 4 à 4, évitant celles tremblantes qui craqueraient sous mon poids. Petit tour de magie (enfin, si on peut appeler un chat un chat) et hop... Benjamin Lockhart disparait en plein milieu d'une pièce. Le loup à crinière se retrouve sur le lit dans un nuage de poussière et se planque au pied, dans un coin d'ombre. La jeune fille arrive, plus lentement. De là où je suis, je vois bien qu'elle ne comprend pas ma "disparition". Bien que je sois dans ma forme animale, je souris, parfaitement amusé de la situation.

- Lockhart ? ... Lockhart ?

Oooooh, la tension monte, monte, monte. Sa voix se fait de plus en plus sourde. Elle commence à avoir les pétoches, c'est tellement marrant. J'en trépigne! D'ailleurs, on peut entendre les griffes de mes pattes racler le parquet. Comme un bruit de souris, ou quelque chose d'approchant... peut-être même encore plus effrayant. J'attends qu'elle s'approche de ma petite planque avant de me regrouper pour prendre mon élan et... HOP, aussi prestement que ma forme animale me le permet, je lui saute dessus, crocs bien visibles et grognement de tueur! Une petite peluche rousse qui va bouffer une humaine, ça s'est déjà vu! Et quand je dis que je lui saute dessus, je lui saute carrément dans les bras! Tant pis si elle ne me rattrape pas, je suis leste et retomberais sur mes pattes. Peut-être qu'elle va fuir. Peut-être qu'elle va hurler. Peut-être qu'elle va me balancer un sort. J'en sais rien, mais c'est ça qui est marrant et grisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
5e serdy
Patronus : Un Renard
Epouvantard : Sa famille morte
Objets en possession : Un carnet, une trousse et une baguette (bois de hêtre et crin de licorne, 27,6 cm)
Localisation : quelque part dans le château à remplir son carnet
Sortilèges lancés : 199
Points Gagnés : 27
Est arrivé le : 24/12/2015
Cheese :

MessageSujet: Re: Quand marchent les allumettes [feat. BenJ]  Ven 19 Fév 2016 - 13:49
Quand marchent les allumettes.

feat.  BenJ
Opale était vraiment très stressée, mais où était passé le Serpentard ? Elle avait beau regarder partout autour d'elle, elle ne comprenait pas où il pouvait avoir disparut. La serdaigle entendit des bruits de griffes sur le parquet, ce n'était sûrement pas des souries, ce truc était beaucoup plus gros. Elle s'approcha d'un coin sombre qu'elle pensait à l'opposé de la source du bruit, peut-être que si elle restait sans bouger , la chose ne viendrait pas l'embêter, non ?

Elle vit tout à coup un éclair roux s'élancer vers elle toutes crocs dehors dans un grognement, qui se voulait.... effrayant ? La petite bête atterrit dans les bras d'Opale, tellement rapidement que la jeune fille fini le fesses sur le sol plus que sale de la cabane. Elle attrapa le chien à bout de bras devant elle.

- Hé mais tu est plutôt mignon toi ! Un joli petit chien... dis-moi tu n'aurais pas vu le garçon avec qui je suis entré ici ?

Bon, la jeune fille ne faisait pas vraiment de différence entre les canins, c'était la spécialité de son frère, Garnet, ça lui qui voulais avoir tous les animaux du monde. Enfin bref, elle avais le canidé dans les bras et ne savais pas vraiment quoi faire maintenant. D'ailleurs, où était son carnet ?

pour toi:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
7e serpy
Patronus : Loup à crinière
Epouvantard : .................
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 71
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 07/02/2016
Cheese :

Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:

MessageSujet: Re: Quand marchent les allumettes [feat. BenJ]  Ven 19 Fév 2016 - 14:39
En fait, c'est ça que j'aime pas dans ma forme animale. J'ai beau grogner, montrer les dents, j'ai même bavé une fois, pour me faire passer pour un loup enragé... Mais j'suis tellement... fluffy et... tout roux et... tout doux que quoi que je fasse, je passe pour une grosse peluche à qui on veut faire un gros calin tout mignon. A chaque fois, j'en prends plein mon égo. Vous auriez vu ça, à Uagadu, les énooooooormes pachydermes vagabondaient dans l'école. Et c'était des élèves! Aaaah, j'aurai donné cher pour devenir un éléphant. Ouep. Mais nan. Je me retrouve en... peluche vivante. Remarquez, à force de réflexion, je préfère devenir une peluche vivante, parce que comme ça, je finis dans les bras d'une fille, au lieu de la voir se barrer en courant (ce qui est quand même bien marrant à voir). Et puis je ne vous dis pas où elle est en train de mettre ses mains, héhéhé...

- Hé mais tu est plutôt mignon toi ! Un joli petit chien... dis-moi tu n'aurais pas vu le garçon avec qui je suis entré ici ?

Elle parle aux animaux? Je la regarde bêtement, attendant qu'elle me repose par terre. Franchement, j'ai la tronche d'un chien? J'ai pas la même fourure, pas la même... morphologie! Nan, j'ai pas vu le garçon, vu que le garçon, c'est moi. J'peux pas me voir. Mouahahahaha. Bref, je me débats comme je peux, je me tortille pour échapper à son emprise et à force de souplesse, je parviens à me dégager. En tout cas, un point pour moi, elle a fini par terre. Je tourne autour d'elle avant de voir le carnet qu'elle avait tout à l'heure dans les mains, par terre. Le stylo, aucune idée, mais j'ai bien envie de l'embêter et je me rue donc sur la chose de papier pour l'attaper dans la gueule et m'enfuir à nouveau dans les escaliers... grimpant un étage supplémentaire. Là haut, il n'y a pas grand chose, probablement un ancien grenier qui n'a pas dû beaucoup servir. Bref, je m'étale dans la poussière et commence à machouiller le coin d'un carnet. Ouai, c'est mon côté animal. Même si Opale arrive à ce moment-là, je grogne, mais je ne lache pas le bord de son carnet, je veux le machouiller! Et c'est là que...
Spoiler:
 

ECUREUIL! Je me redresse d'un bond, oubliant le carnet, la fille, la maison. Dans l'encadrement de la fenêtre, un écureuil a fait son apparition. J'ai beau ne pas aimer faire du mal aux petites bestioles, ma forme animale les bouffe, elle! Et j'ai faim! J'ai très faim. Et j'aime bien les écureuils!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
5e serdy
Patronus : Un Renard
Epouvantard : Sa famille morte
Objets en possession : Un carnet, une trousse et une baguette (bois de hêtre et crin de licorne, 27,6 cm)
Localisation : quelque part dans le château à remplir son carnet
Sortilèges lancés : 199
Points Gagnés : 27
Est arrivé le : 24/12/2015
Cheese :

MessageSujet: Re: Quand marchent les allumettes [feat. BenJ]  Sam 20 Fév 2016 - 17:13
Quand marchent les allumettes.

feat.  BenJ
Le canidé se débattait comme il le pouvait afin de se dégager de ses bras, il n'était pas si méchant pour une bêbête qui lui avait sauté dessus en grognant et montrant les crocs. En se libérant l'animal griffa le bras d'Opale avec la patte arrière et attrapa son carnet chéri dans la gueule. La jeune fille se releva d'un coup, le stylo toujours dans la main droite et se rua derrière la chose rousse. Par Merlin il allait dévorer son carnet, de quelle manière pouvait-on allier mignon et vicieux dans une bête pareille ?

- REVIENS PAR ICI, TOI !

Lorsque la jeune fille arriva au second étage le chien était en train de mâchouiller le livre. Opale s'approcha, un peu furax de l'animal et essaya de reprendre la chose de la gueule de la créature à poil. Il arrêta se grognements d'un coup, lâcha le carnet, ce qui eu pour conséquence de faire tomber la Serdaigle une deuxième fois dans la poussière, et se redressa pour s'élancer vers la fenêtre en la direction d'un petit écureuil assis sur une branche de l'arbre jouxtant la maison. La jeune fille oublia son carnet deux secondes, sortit sa baguette et lança un sort de lévitation sur le chien évitant de justesse qu'il ne passe par la fenêtre et fasse un chute de deux étages. Le Problème était que déjà elle ne connaissait pas énormément de sort, et ceux qu'elle connaissait elle ne les maitrisait pas hyper bien, enfin pas toujours. Et ce sortilège était l'un de ceux là, c'est pour cette raison que l'animal se cogna la tête, un peu violemment il fallait avouer, contre le plafond avant de léviter plus doucement vers le sol. Opale se précipita à ce moment sur l'animal, voir s'il allait bien.

- Ho, mon pauvre titi...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
7e serpy
Patronus : Loup à crinière
Epouvantard : .................
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 71
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 07/02/2016
Cheese :

Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:

MessageSujet: Re: Quand marchent les allumettes [feat. BenJ]  Dim 21 Fév 2016 - 18:41
Dans ma folie... animale, je ne vois pas que je la griffe, je ne m'en rends pas compte. J'aime jouer. Le loup à crinière que je suis aime jouer, donc je me tortille pour m'échapper et voler son carnet qu'elle retrouve en train d'être machouillé à l'étage supérieur. Je le retiens fermement dans la gueule, refusant de le lui rendre. Pour moi, encore, ce n'est qu'un jeu et puis c'est là que je vois l'écureuil. Je ne sais pas pourquoi mais cette petite bête, elle est tellement... miamesque, miamable, miamique (oui, je sais, j'invente des mots et alors?) qu'on oublie tout ce qui se trouve autours de nous pour ne penser qu'à la bouffer. Un chat, un chien, un loup, un renard, un aigle... Notre but ultime : bouffer la peluche rousse qui cultive des glands dans le creux d'un arbre. Toujours. Bref, je ne prête plus attention à la jeune fille qui pourtant s'est retrouvée une fois de plus le derrière dans la poussière. Ca devrait faire deux points pour moi, mais nan, j'ai de la bave aux babines, j'imagine déjà un écureuil avalé tout cru, c'est tellement bon. Je calcule approximativement la distance, j'suis certain que je peux le faire, un gros saut et je choppe la chose. Et puis on verra plus tard pour l'atterrissage. Je galope, à la vitesse d'un boulet de canon. Je m'élance et HOP...

- KAIIIIiiiiIIIIiii!

Qu'est-ce qu'il s'est passé? Je me retrouve les quatre fers en l'air, sonné (d'ailleurs, je vois des loups à crinière qui gambadent avec des moutons moi...) et une violente douleur au sommet du cranium. Je couine parce que ça fait mal, ouai... Avec ma patte, je tente de frotter l'endroit douloureux, j'suis sûr qu'il y a une bosse, non? Mais voilà qu'Opale se rapproche. Pauvre titi? Moi? Intérieurement, je rigole bien... Elle saurait que c'est moi, c'est pas comme ça qu'elle m'appellerait... héhéhé... Mais bon. Je tente de me rappeler ce qu'il s'est passé en profitant de l'humaine aux petits soins. ECUREUIL! Je regarde par la fenêtre cassée, mais je ne vois plus le mini-animal. Il a dû s'enfuir. Bon, alors, je courrais en direction de la bestiole, j'ai sauté et là... Ouiiii, je me suis retrouvé suspendu dans les airs... et après... J'ai vu le plafond arrivé très vite. VLAN. Plafond contre crane, ça ne fait pas bon ménage. Et je suis arrivé dans la poussière. D'ailleurs, avec les mouvements qu'on a fait, y'a plein de poussière en suspension dans l'air et j'éternue bruyamment, plusieurs fois. J'ai le nez fragile. Ouep. Bon maintenant, qu'est-ce qu'on pourrait bien faire? Mais j'ai pas le temps de me poser la question parce qu'un affreux hululement me fait sursauter et japper et je me planque d'un bond derrière les jambes de la serdaigle à toutes vitesses. C'était quoi ça? Je ne suis pas de taille à affronter un monstre pareil!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
5e serdy
Patronus : Un Renard
Epouvantard : Sa famille morte
Objets en possession : Un carnet, une trousse et une baguette (bois de hêtre et crin de licorne, 27,6 cm)
Localisation : quelque part dans le château à remplir son carnet
Sortilèges lancés : 199
Points Gagnés : 27
Est arrivé le : 24/12/2015
Cheese :

MessageSujet: Re: Quand marchent les allumettes [feat. BenJ]  Jeu 25 Fév 2016 - 17:40
Quand marchent les allumettes.

feat.  BenJ

La bête éternua d'un coup, c'était chou et vraiment crade en même temps, le canidé avait un peu de morve qui descendait très lentement le long du museau. Pas très Glam tout ça. Opale entendit soudainement un hululement qui fit se cacher l'animal à poil roux derrière les jambes de la jeune fille.

Il y avait devant eux, posé sur la même branche qui avait accueillit l'écureuil quelques minutes plus tôt, un hiboux. Un tout petit hiboux qui était à peine plus grand que la main de la Serdaigle et qui s'envola de frayeur en voyant le canidé. Bon pas de quoi fouetter un chat. Elle récupéra son carnet avant que le chien - ou peut-être le loup ? Elle ne savais pas, son frère aurait pu lui dire s'il avait été là - ne décide de recommencer à la mâchouiller.

- Bon, petite bête, tu ne saurais vraiment pas où Lockhart aurait pu aller ?

Oui, parce que ce fichu Serpentard avait disparut depuis un bon bout de temps et c'était frustrant. Où est-ce qu'il était par merlin ?

- LOCKHART !

Oui, il y avait peut-être bien autre chose que juste elle, le canidé et lockhart dans cette vieille bicoque mais bon tant pis. Elle décida de ratisser tous les étages un par un afin de trouver le vert et argent et si elle ne le trouvait pas tant pis pour lui elle continuerait sa visite toute seule, puisque de tout manière c'était ce qui était en train de se passer. Elle passa donc devant le chien, l'abandonnant là, de toute manière s'il avait réussi à arriver ici il réussirait à partir, et se dirigea vers la pièce voisine qui ressemblait à une salle d'eau d'un autre génération.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
7e serpy
Patronus : Loup à crinière
Epouvantard : .................
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 71
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 07/02/2016
Cheese :

Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:

MessageSujet: Re: Quand marchent les allumettes [feat. BenJ]  Ven 26 Fév 2016 - 14:04
Oui, moi et la bienséance, ça a toujours fait deux... Donc la morve à la truffe, je n'y fais même pas attention. Bref, je suis en train de me demander quelle connerie je vais bien pouvoir faire quand j'entends l'appel sinistre de l'envoyé de la Mort. Je prends mes pattes à mon cou et je me planque derrière la serdaigle, comme ça si quelque chose doit arriver, ça sera pas moi, ça sera elle d'abord, héhé. Oh, j'ai pas peur de dire que je suis un trouillard! Je le sais, et puis, je préfère fuir le danger plutôt que d'être suffisamment dingue pour défier la Mort. J'veux rester en vie, moi! Bref, je me planque derrière les jambes d'Opale et regarde qui a poussé un tel... rugissement. Je renacle quand je découvre que c'est une micro-chouette. Oh la honte!

- Bon, petite bête, tu ne saurais vraiment pas où Lockhart aurait pu aller ? Je lève la tête vers elle. Zut, elle a récupéré son calepin. J'aurai bien voulu le machouiller encore. J'aime bien machouiller le cuir de la couverture. C'est bon! Du coup, je sautille sur place pour le chopper, mais elle le tient hors d'atteinte. Roooh, allez, encore un tout petit peu. - LOCKHART ! Je la regarde redescendre et fouiller les autres pièces. Je regarde le grenier. Les murs qui bougent, les rideaux qui volent, les toiles d'araignées qui sifflent... sous ma forme animale, cette maison fout vraiment les chocottes. Je sursaute brusquement et je file rejoindre Opale.

Je penche la tête sur le côté alors qu'elle inspecte une salle de bain... datée... La plomberie fait du bruit, tremble sous le vent, y'a des grosses traces de moisissures partout. J'observe l'humaine, comment lui faire peur à nouveau? La faire tomber le derrière par terre. Rooooh, c'est juste pour rigoler, elle ne m'en voudra pas. Je passe devant elle fouinant autour des vieilles toilettes toutes dégoutantes, je commence à gratter par terre pour l'attirer et quand elle vient juste à côté de moi, je m'enfuis avant de faire demi-tour et de lui sauter dessus, sans prévenir. Même si elle arrive à me réceptionner, ses jambes vont se prendre dans le rebord de la baignoire et elle va tomber en arrière. Mouahahaha, que je suis machiavélique. Je la retiens juste par le col, en mordant ses vêtements pour éviter qu'elle se cogne contr les mitigeurs de la vieille baignoire. Je me retrouve juste sur elle, dans la baignoire. CALIIIIIIN! J'en profite deux secondes avant de reprendre ma forme humaine en moins de deux secondes. J'ai pris appui sur les bords de la cuve, mais reste juste au-dessus d'elle. J'suis tout habillé, hein. J'suis un animagus, pas un magicien qui a pris forme animale...

- Bouh... Large sourire de la mort qui tue du pâté de campagne. Je t'ai fait peur, hein? Même si elle dit non, j'm'en fiche, moi, je m'amuse bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
5e serdy
Patronus : Un Renard
Epouvantard : Sa famille morte
Objets en possession : Un carnet, une trousse et une baguette (bois de hêtre et crin de licorne, 27,6 cm)
Localisation : quelque part dans le château à remplir son carnet
Sortilèges lancés : 199
Points Gagnés : 27
Est arrivé le : 24/12/2015
Cheese :

MessageSujet: Re: Quand marchent les allumettes [feat. BenJ]  Sam 27 Fév 2016 - 22:39
Quand marchent les allumettes.

feat.  BenJ

Le loup roux - oui, finalement elle doutait que ce soit un chien mais étant donné que l'espèce était toujours inconnue au bataillon de sa mémoire ce serait un loup roux, ou peut-être un renard, allez savoir - le rejoignit dans la salle de bain et se mit à gratter dans un coin, à côté des toilettes dont elle doutait très fortement de la propreté. Elle s'approcha doucement, qu'est-ce qu'il pouvait bien chercher ? Elle tomba d'un coup à la renverse lorsque l'animal lui sauta dessus, les fesses au fond de la baignoire, les jambes à moitié écartées et la tête ayant manquée de cogner contre le rebord de la dite baignoire elle était un peu sonnée et avait lâchée un grand cri lors de sa chute. Elle vit tout à coup, à la place du canidé qui était sur elle deux seconde auparavant, le jeune Serpentard qu'elle cherché pendant un bout de temps. Si elle n'était pas une sorcière, elle n'y aurait pas cru. De toute évidence, Benjamin Lockhart était un animagus. Elle qui l'avais pris pour un un simple "chien". Enfin bref. Il était toujours sur elle, dans une position assez... gênante, assez pour que la Serdaigle se mette à rougir, imitant assez bien la couleur d'un coquelicot.

- Bouh... Je t'ai fait peur, hein?

Opale le regardait avec de gros yeux, les joues toujours aussi rouges que des pivoines. Non mais vraiment, il captait la positions dans laquelle ils étaient ? Enfin surtout dans laquelle elle était, parce que c'était un peu plus bizarre ça.

- Heu... Oui. Est-ce que tu peux heu...

Elle fit un petit geste de la main pour désigner le reste de la pièce, hors de la baignoire, surtout hors de la baignoire en fait, après il pouvait aller où bon lui semblait, mais juste pas sur elle, c'était... pas correct. D'ailleurs, il l'avais bien menée en bateau. Transformé en animal, prit son carnet, poussé sur le sol (plusieurs fois), et mis dans une baignoire sans avoir de visible intention de bouger, il commençait à cumuler quelques tords. Et en parlant de carnet, où était-il encore passé ? Il n'était pas dans sa main, dernier endroit où elle avait vu la victime. Il devait être tombé au sol. Ça y est ça commençait déjà à se mélanger dans sa tête, une foule de question venait tournicoter sans s'arrêter et lui embrouiller l'esprit? Il était un animagus du coup ? Ou avait-il apprit ça ? Pourquoi est-ce qu'il voulait lui faire peur ?  Pourquoi lui avait-il piqué son carnet tout à l'heure ? C'était quoi le but de se transformer et lui sauter dessus ? Mais surtout POURQUOI, BORDEL, IL ÉTAIT ENCORE SUR ELLE ??


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
7e serpy
Patronus : Loup à crinière
Epouvantard : .................
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 71
Points Gagnés : 30
Est arrivé le : 07/02/2016
Cheese :

Parchemin
Lâchez-vous:
Famille:

MessageSujet: Re: Quand marchent les allumettes [feat. BenJ]  Lun 29 Fév 2016 - 18:25
- Heu... Oui. Est-ce que tu peux heu...

Quoi? C'est tout? Je suis un peu déçu quand même. Je pensais que je lui aurai plus fait peur ou en tout cas bien surprise! C'est pas tous les jours qu'on croise un animagus! En Angleterre, j'dois être déjà le seul de cet âge, encore vivant en tout cas et je dois être parmi les 10 sorciers du pays. Groumph, je suis déçu. J'en perds même mon sourire, au moins pendant deux secondes. La Serdaigle est vraiment pas comme les autres élèves. Elle est dans son monde à part avec son carnet et... Eeeeet, d'ailleurs, il est où son carnet? Je ne suis plus sous ma forme animale, donc je n'ai plus envie de le machouiller, mais j'ai bien envie de lire tout ce qu'elle y fout dedans. Je me redresse donc, sortant de la baignoire et farfouille du regard dans toute la pièce pour trouver ledit carnet. J'aperçois ce dernier sous l'évier. Ni une, ni deux, je fonce dessous pour ramasser le calepin. Et le derrière par terre, je l'ouvre, à une page, au hasard et me mets à lire. D'un naturel joyeux, au fil des phrases lues, je retrouve mon sourire. En fait, elle a écrit tous les ragots de l'école. Haaaan, y'a même des choses que je ne savais pas! C'est géniaaaaal! Faut que je lise tout! J'aime bien les ragots, moi!

- Hey, Oddsparkle, t'as écrit des choses sur moi? C'est où? Qu'elle en est écrit ou pas, cela ne me dérange pas. J'veux juste savoir ce qu'on dit de moi. Si elle a écrit que je suis le plus gros chieur de l'école, j'en serais même fier! Je tourne quelques pages et continue de lire en biais. QUOI? C'est Mafalda sort avec Aaron! Nooooooon! Haaan, j'étais persuadé qu'il préférait la poursoufle... comment qu'elle s'appelait elle déjà...Roooh, et puis on s'en fiche. Encore quelques lignes. Et je finis par pointer un passage. Ca, j'suis certain avoir vu le quatrième année près de la statue dans la cour et pas à côté des toilettes du premier étage. J'l'ai vu de mes yeux. Il venait même de négocier pour ses devoirs de runes à une serpentard de sixième année. Donc j'sais pas comment t'as eu ce ragot, mais il est pas authentique. Nan, nan, nan, j'veux pas lui rendre son carnet, y'a des trucs trop bien dedans. Et puis, si y'a des trucs sur les profs, moi, ça m'intéresse. Donc je lis encore un peu, survolant plus que décryptant. Han, mais tu fais ça depuis combien de temps, c'est trop génial!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Quand marchent les allumettes [feat. BenJ]  
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand marchent les allumettes [feat. BenJ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les gens font parfois de drôles de choses quand parle leurs coeurs [ feat Zeus]
» Quand la musique sonne ... feat Peter Banning
» Quand le passé vient frapper à ta porte! - feat: greg
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caput Draconis 2.0 :: 
ENVIRONS
 :: 
Pré-au-Lard
 :: La Cabane hurlante
-
Sauter vers: