lienlien
Posteur du mois :
Danny M. White
Posteuse du mois :
Opale A. Oddsparkle

Bravo à Danny et Opale pour avoir autant RP, malheureusement le voteur du mois est annulé suite à des soucis techniques.
Venez les féliciter


Voter aux top-sites, c'est le bien !
Vous gagnez des points pour votre maison et plus vous votez,
plus vous avez de chance de devenir le prochain sorcier du mois.

Envie de RP mais vous ne savez pas avec qui ?
Demandez ICI vous pourrez voir également qui cherche un partenaire de jeu.

La maison Serpentard compte le plus de membres, aussi,
il serait préférable de privilégier les autres maisons pour les inscriptions :3

Partagez | 















 

 La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde... [Opale]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar
Personnel
Patronus : Hibou grand duc
Epouvantard : ma baguette cassée
Objets en possession : baguette
Localisation : Poudlard
Sortilèges lancés : 34
Points Gagnés : 39
Est arrivé le : 15/02/2016
Cheese :

MessageSujet: La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde... [Opale]   Mar 16 Fév - 16:00


La terreur du châtiment est l'unique moyen d'arrêter les progrès de la criminalité.

Roman & Opale


Les doigts croisés, devant moi, je regarde les élèves sortir de leur cours et se disséminer à travers les couloirs et dans les escaliers pivotant. Ils sont des centaines, mais à cette heure de la journée, avec le bruit qu'ils font, on penserait à des milliers. Ca chahute, ça papote, ça crie, ça court... J'ai horreur de ça. Fort heureusement, je jouis d'un charisme ou d'une aura, appelez cela comme vous voulez, qui me permet de fendre la foule sans un bruit, sans un mot. On m'évite. Depuis ma première année ici-même, en tant que professeur. Un élève m'était rentré dedans, n'ayant pas regardé où il allait. Cela n'avait pas manqué. Une perte drastique de points à sa maison, une punition exemplaire dans la durée et un titre officiellement donné "le souffre-douleur"... La nouvelle avait fait le tour de l'école en quelques minutes. Et à partir de cet instant, plus personne ne m'était rentré dedans. Tout le monde m'évitait. J'étais Moïse séparant les eaux, comme le disent si bien les Moldus. Et en cette journée d'octobre, c'est en effet le cas. Je descends lentement les immenses escaliers capricieux, et tous les élèves rasent les rambardes de l'autre côté, afin de ne pas être dans mon passage. Tous sauf...

Et là, le drame. Une élève, le nez dans son carnet qu'elle gribouille d'annotations fait irruption juste devant moi et me rentre dedans. Pas violemment, non, j'ai tout de même vu le coup arriver, mais je ne me suis pas poussé. Ce n'est pas à moi de le faire. Alors qu'elle redresse, je m'aperçois qu'il s'agit d'Opale Oddsparkle. Serdaigle. Le visage impassible, j'attends des excuses, une explication. Déjà les autres élèves se sont arrêtés dans leur pas. Certains outrés par l'attitude d'Opale, d'autres visiblement terrifiés par ma future réaction. Il y a toujours les rumeurs du premier élève que j'ai méchamment puni, il y a une dizaine d'années. Et j'imagine plusieurs plans déjà pour faire payer à cette insolente, son manque d'inattention. De surcroit, elle n'est pas si bonne élève que cela, ne fait pas assez d'efforts, sans parler qu'elle est une Serdaigle. MA maison. Raison de plus pour être d'autant plus sévère.

Dans le choc, la jeune fille a fait tombé son carnet. Une fois de plus, d'ordinaire, je n'aurai rien fait, attendant à ce qu'elle ramasse ses affaires qu'elle a ELLE-MÊME fait tomber! Mais à la surprise générale, et surtout à l'effroi qu'un tel geste créé chez les témoins de l'assistance, c'est MOI qui plie les genoux et m'abaisse pour récupérer le carnet. Je ne l'ouvre pas, mais je ne le lui tends pas. Je vais le garder encore un petit peu. A nouveau, je recroise les doigts comme pour sceller le carnet à mes main. Bien, maintenant, il va falloir trouver une punition appropriée et surtout remarquable pour qu'on oublie pas qu'ici, on ne rentre pas dans les professeurs et que surtout... on fait attention où on met les pieds. Lentement, tel un hibou je tourne la tête vers les élèves qui ont assisté à la scène. Comme s'ils attendaient ce geste, ils se mettent tous à décamper et il ne reste plus que Mademoiselle Oddsparkle et moi-même dans ce grand escalier pivotant. Je replace mon regard sur l'élève.

- Je pense que cela se passe de commentaire, Mademoiselle Oddsparkle... Comment vous faire comprendre que le nez dans un cahier n'aide en rien à vous déplacer?

Ma voix est digne d'être déclarée d'outre-tombe. Je m'habille tout de noir, comme à mon habitude, les cheveux tirés en arrière, impeccable. Je suis un bloc de glaçon, immuable. Seule chose vivante, Fiiry, sur mon épaule qui plante, elle aussi son regard sur l'élève, puis elle galope le long de mon bras, jusqu'à mes mains, se plaçant sur le carnet en question, comme pour confirmer que je ne lui rendrais pas tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
5e serdy
Patronus : Un Renard
Epouvantard : Sa famille morte
Objets en possession : Un carnet, une trousse et une baguette (bois de hêtre et crin de licorne, 27,6 cm)
Localisation : quelque part dans le château à remplir son carnet
Sortilèges lancés : 201
Points Gagnés : 27
Est arrivé le : 24/12/2015
Cheese :

MessageSujet: Re: La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde... [Opale]   Mar 16 Fév - 18:25

La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde...

feat. Le prof psychopathe

Les cours se finissaient enfin, fini la torture de l'histoire de la magie. Amélia l'avait abandonnée pour aller avec son futur petit-ami, au train ou allait les choses se serait vraiment très futur d'ailleurs... enfin, Opale se dirigeait vers sa tour son carnet dans les mains, écrivant tout en se promenant, comme à son habitude. Elle avait développé l'étrange habileté d'éviter tout obstacle lorsqu'elle faisait ça. Passant à coté des troupeaux d'élèves, esquiver les différents murs... Enfin cela ne voulait pas dire qu'elle ne faisait pas attention à son environnement, elle gardait ses oreilles grandes ouvertes aux rumeurs de l'école, à qui faisait quoi, ses yeux aussi, si pour le plus grand nombre elle n'avait le regard rivé que sur son petit carnet, ce n'était pas tout à fait vrai, du moins la plupart du temps...

T.A.L.C se croient discrets, Martin Adderly à acheté plusieurs devoirs. Emma summerfold, sujette à des fausses rumeurs par la T.A.L.C. achetées par Angelina Dimmock.

Ha, oui la TALC se croyait très discrète, mais franchement Opale avait pour habitude de tout savoir, alors un trafique de cette envergure ne passerait pas sous son nez. Qui plus est au niveau des infos de première classe des plus fiables, tout le monde savait que c'était à elle qu'il fallait s'adresser, même si elle ne répondait pas tout le temps, loin de là. Et souvent c'était contre une certaine rémunération, comme des services par exemple. Il y avait donc plein de chose qu'elle ne faisait pas...

BANG

Elle avait buté contre quelque chose, enfin quelqu'un plus précisément... D'ailleurs ce quelqu'un semblait tellement commode que le silence s'était fait autour d'eux. Son petit carnet s'était fait la malle par terre et le sombre inconnu qu'elle avait heurté, qui n'était pas si inconnu puisque c'était son professeur de sortilèges et accessoirement son directeur de maison alias monsieur-porte-de-prison-et-sa-salamandre-chelou-qui-fait-flipper, s'était baissé pour le ramasser. ÇA c'était de très mauvaise augure... pour elle bien sûr. Et puis tout à coup elle était seule avec lui, dans les escaliers magiques... Par merlin, qu'est-ce qu'elle avait fait pour mériter ça... déjà qu'il ne l'aimait pas, ce n'était un secret pour personne, même si elle ne comprenait pas pourquoi, enfin, passons, des choses plus importants étaient en jeu.

Comme son carnet ! Il avait son carnet en otage ! Protégé par sa bestiole bizarre et pas gentille.

- Je pense que cela se passe de commentaire, Mademoiselle Oddsparkle... Comment vous faire comprendre que le nez dans un cahier n'aide en rien à vous déplacer?

- Heu... Je... hé bien habituellement je ne me cogne contre personne...

Quelle pitoyable défense, il allait faire qu'une bouchée d'elle... déjà qu'elle était presque sûre qu'il était cannibale et qu'il faisait tout les soir le rêve de tuer toutes les licornes du monde. D'ailleurs, il était bien la seule personne sur qui JAMAIS elle n'enquêterais, il lui faisait bien trop peur. En plus elle était certaine qu'il s'entendait très bien avec le fantôme d'un ancien professeur de poudlard, Snape. Ouais, ils avaient les même genre de tenue vestimentaire, mais Tkach était bien plus soigné.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Personnel
Patronus : Hibou grand duc
Epouvantard : ma baguette cassée
Objets en possession : baguette
Localisation : Poudlard
Sortilèges lancés : 34
Points Gagnés : 39
Est arrivé le : 15/02/2016
Cheese :

MessageSujet: Re: La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde... [Opale]   Mer 17 Fév - 14:36

Ah les enfants, pourquoi fallait-il qu'ils soient aussi... énervants? Ce n'est pas que n'aime pas les enfants, sinon je ne serais jamais devenu professeur, mais je ne supporte pas leur... flegme, leur... yeux de poissons-bulles et leur mine déconfite. Depuis que j'enseigne ici, il n'y avait eu que quelques incidents de cet ordre. Tout le monde m'évite et je ne m'en porte pas plus mal. Si le sort et je parle du Sort avec un grand S, synonyme de Fortune ou de Malchance, tombe sur elle, c'est donc qu'elle y était "destinée". Qu'a-t-elle fait de mal récemment? Il serait si simple de fouiller ses pensées, ses souvenirs, ses sentiments. Si nous, enseignants, n'avont pas le droit de torturer physiquement, rien ne nous empèche d'aller poignarder un intellect. Néanmoins, je lui laisse une chance de m'expliquer tout cela avec des mots. Pourtant, je ne fais pas fi de ce qu'elle raconte. Se cogner contre personne... habituellement?"... Tss, baliverne. Il faudrait qu'elle relève le nez de son calepin. Là peut-être, en effet elle ne se cognerait dans personne.

- Encore cela serait des devoirs pour vos cours ou des révisions pour vos BUSES...

Je lève le carnet, inspectant sa couverture, mais ne l'ouvrant pas... pas encore. Fiiry décampe de là et retourne prestement sur mon épaule, toujours fixant l'élève. Mais sur la couverture rien indique la thématique du livre, c'est donc quelque chose qui ne fait pas partie de la liste des ouvrages obligatoires du parfait étudiant. Cela n'a pas l'air non plus d'être un ouvrage... moldus, un conte, un récit, pire : une... bande-dessinée... J'ai beau ne pas apprécier outre-mesure la culture moldue, je m'y connais tout de même.

- Bien... Quelle mesure disciplinaire allons-nous donc vous trouver? La question est presque rhétorique. Je la pose avec interrogation à la demoiselle devant moi, bien que déjà, germe une petite idée. Mais j'attends sa réponse et si réponse ne vient pas, j'ajoute. Suivez-moi. Je continue donc ma descente vers le palier de cet escalier pivotant. Franchement qui a inventé cette chose atroce? J'ai horreur de tout ces petits... trucs qui rendent la vie impossible ici. Mais je ne le dis pas. Une fois en lieu sur, non loin d'une porte du premier étage, je me retourne pour fixer intensément l'élève. Etes-vous si assurée que vous n'ayez besoin de réviser vos cours de sortilèges? Si mes souvenirs sont bons... et ils le sont, j'ai les Serdaigles et les Poursouffles de 5ème année tout à l'heure. Alors, Mademoiselle Oddsparkle, qu'est-ce que je dois faire de vous? Je coince son carnet sous mon bras tandis que ma main va chercher dans ma poche. Fiiry émet un drôle de bruit, proche du grincement d'une porte rouillée sur ses gonds. Je ressors ma main qui contient quelques grains de poivre et la petite salamandre se rue dessus comme si ça vie en dépendait. C'est une baffreuse incorrigible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
5e serdy
Patronus : Un Renard
Epouvantard : Sa famille morte
Objets en possession : Un carnet, une trousse et une baguette (bois de hêtre et crin de licorne, 27,6 cm)
Localisation : quelque part dans le château à remplir son carnet
Sortilèges lancés : 201
Points Gagnés : 27
Est arrivé le : 24/12/2015
Cheese :

MessageSujet: Re: La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde... [Opale]   Mer 17 Fév - 17:47

La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde...

feat. Le prof psychopathe
Elle se taisait, en même temps qu'est ce qu'il pouvait bien y avoir à dire au fait qu'elle oubliait la plupart du temps de faire ses devoirs ou de réviser tout cours ? C'était Amélia qui avait généralement l'obligeance de le lui rappeler, elle elle était trop occupée à remplir son carnet... D'ailleurs en parlant de carnet, il fixait la couverture assez... bizarrement, il n'allait tout de même pas le lire ? fin, c'était pas comme si elle racontait toutes se pensée ou tenait un journal, c'était simplement son carnet, où elle notait tout ce qu'elle voyait, entendait, résolvait etc. mais ça l'embêterais quand même, elle ne pouvait pas se passer de son carnet.

- Bien... Quelle mesure disciplinaire allons-nous donc vous trouver?


Opale aurait bien envie de dire 'rien', après tout elle n'avait pas fait grand chose de mal, elle lui était juste rentrée dedans et elle s'était excusée, nan ? Oui ? Non ? Elle avait oublié de s'excuser... En même temps il l'avait pris de court, avec son carnet en otage.

- Heum... je suis désolée professeur, mais je comprends pas ce que j'ai fait de mal...

Elle avait répondu tout bas en le suivant, elle ne partirait pas sans son carnet de toute manière, qui plus est il y avait des informations précieuses à l'intérieur comme toute chose sur chaque élève et professeur de l'école, enfin presque. Ce n'était pas le premier volume et elle avait déjà une collection considérable de carnets entièrement complétés.

- Etes-vous si assurée que vous n'ayez besoin de réviser vos cours de sortilèges?


Heu... quoi ils avaient contrôle en plus ? Amélia avait oublié de la prévenir... en même temps elle était toujours fourrée avec le crétin qui lui servait de copain ces temps-ci... Non, elle était pas jalouse mais ce mec était mauvais, Opale l'avait vu torturer des animaux de compagnie des élèves la semaine dernière, elle avait tenté de prévenir Amélia mais la rousse n'en faisait qu'a sa tête et ne l'avait pas crue.

- Alors, Mademoiselle Oddsparkle, qu'est-ce que je dois faire de vous?

Le psychopathe dirigeait sa main vers sa poche, quoi il allait sortir sa baguette ? Alors c'était vraiment un taré ? Et sa bestiole qui continuait à la fixer, nan franchement elle détestait ce prof encore plus depuis qu'il avait son carnet, personne d'autre qu'elle n'y avait jamais touché.

- Je ne sais pas professeur Katch.

Bordel, elle n'était même pas sûre que ce soit la bonne prononciation... et si c'était pas le cas, elle était vraiment dans la merde. Elle regardait la Salamandre du professeur se jeter sur des grains de poivre qu'il avait sortit de sa poche - au lieu de sa baguette mais du coup ça l'arrangeait. Cette chose était vraiment mignonne seulement elle avait ce regard qui voulait dire "je vais t'étouffer pendant ton sommeil" et c'était loin d'être rassurant.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Personnel
Patronus : Hibou grand duc
Epouvantard : ma baguette cassée
Objets en possession : baguette
Localisation : Poudlard
Sortilèges lancés : 34
Points Gagnés : 39
Est arrivé le : 15/02/2016
Cheese :

MessageSujet: Re: La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde... [Opale]   Mer 17 Fév - 22:03

Elle n'a pas besoin de parler fort pour que je l'entende. Le silence est toujours roi autour de moi, quoi qu'il arrive, ça doit être dû à mon "aura". Les cris cessent quand on me voit et font place aux chuchotements. Et bien là, c'est pareil. N'ayant plus personne dans l'escalier, sa voix, aussi basse soit-elle, je l'entends très bien. Très bien, puisqu'il faut énumérer. J'inspire profondément, le dédain frolant mes traits.

- Vous rentrez dans vos professeurs, visiblement en le faisant exprès puisque vous m'affirmer que vous ne le faîtes jamais d'ordinaire. Vous ne vous excusez pas. Et vous semblez particulièrement désabusée par votre action. Trois raisons qui me font penser que vous méritez un nombre considérable d'heures de retenue.

Est-ce que cela lui suffit? C'est à mon tour d'être désabusé, ou blasé. Je lui demande alors, non sans une certaine ironie particulièrement glacée et douteuse, si elle connaissait parfaitement sa leçon à tel point qu'elle n'avait pas besoin de réviser. Mademoiselle Oddsparkle ne répond pas. Non, bien entendu qu'elle ne répondrait pas. Parce qu'elle n'est pas aussi maligne, aussi perfectionnée, aussi pointilleuse que certains de ses camarades. Non, cette élève, bien qu'elle soit à Serdaigle n'était pas dans les meilleurs de mes élèves. Et c'est ce que je dédaignais au plus haut point. Je lui demande alors ce qu'on va faire maintenant.

- Je ne sais pas professeur Katch.

Yiiiiiih, avec son dernier mot, mon nom, je sens une vague glaçante traverser de haut en bas toute ma colonne vertébrale. Si je ne savais me contenir, je tremblerais. Si à ce moment j'hésitais à retirer des points à ma propre maison, je n'avais plus aucun scrupule à le faire. Oh, j'ai beau être le directeur de Serdaigle, je me fiche bien d'être également le professeur qui retire le plus de point à cette maison. Au contraire. Je tiens les Serdaigles avec encore plus de sévérité que les autres maisons. Fiiry aussi crache comme un chat ou un serpent quand l'élève prononce mal mon nom. L'atmosphère autour de nous si elle était déjà froide, se glace encore plus. Je me penche lentement vers elle.

- Je crois que je viens de trouver une raison supplémentaire pour une retenue exemplaire, mademoiselle Oddsparkle ; moquerie envers un professeur... Cela peut aller très loin. Je pensais que 4 longues années auraient suffi pour que vous compreniez que je ne plaisante pas. Elle devrait savoir en effet mon nom. Et même si elle n'arrive pas à le prononcer, elle pourrait avoir la jugeote de ne pas le dire, tout simplement. Je me redresse. Puisque vous semblez particulièrement encline à écrire... Je crois avoir trouver le moyen de vous faire fructifier le temps perdu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
5e serdy
Patronus : Un Renard
Epouvantard : Sa famille morte
Objets en possession : Un carnet, une trousse et une baguette (bois de hêtre et crin de licorne, 27,6 cm)
Localisation : quelque part dans le château à remplir son carnet
Sortilèges lancés : 201
Points Gagnés : 27
Est arrivé le : 24/12/2015
Cheese :

MessageSujet: Re: La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde... [Opale]   Mer 17 Fév - 22:52

La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde...

feat. Le prof psychopathe

Exprès ? Désabusée ? Nombre considérable d'heure de retenue ? Quoi ? Mais enfin, qui serait assez bête pour faire EXPRÈS de LUI rentrer dedans ? Là, ça allait vraiment mal... elle n'était pas vraiment habituée aux heures de retenue, malgré son passif de peu intéressée par les devoirs. Ce n'était pas de sa faute si elle oubliait la moitié des choses pas importante aussi... Enfin pourquoi est-ce que son professeur ne voulait que des élèves parfaits aussi ? hein ? Elle, elle était parfaite à trouver touuuuus les petits trucs des gens, ça pouvais pas compter un peu, même s'il n'en savais rien du tout, puisque seul quelques initiés étaient au courant et son petit carnet ?

- Je crois que je viens de trouver une raison supplémentaire pour une retenue exemplaire, mademoiselle Oddsparkle ; moquerie envers un professeur... Cela peut aller très loin. Je pensais que 4 longues années auraient suffi pour que vous compreniez que je ne plaisante pas.

Moquerie ????? Elle, se moquer ??

Elle le regardait maintenant avec des yeux gros comme des soucoupes et la bouche en cul de poule. Un air à moitié terrorisé, moitié dubitatif. C'était pas plutôt lui qui se foutait de sa gueule à elle ? Il était compliqué à prononcer son nom, il avait pas qu'a avoir un nom pareil ! et sa salamandre qui imitait les chat maintenant, est-ce que c'était dangereux une salamandre d'ailleurs ?

Puis l'homme se fit plus grand, plus impressionnant, du moins dans l'esprit d'Opale. Bien plus terrifiant, c'était quelque chose qu'elle ne pensait pas avoir à ressentir un jour. En même temps, elle restait généralement le plus à l'écart possible de son directeur de maison.

- Puisque vous semblez particulièrement encline à écrire... Je crois avoir trouvé le moyen de vous faire fructifier le temps perdu...

- Du temps perdu ? Quel temps perdu ?

O.K. c'était peu-être pas la meilleure réponse à donner à son professeur, mais elle ne voyais pas du tout ce qu'il voulait dire par temps perdu, son carnet n'était PAS du temps perdu. C'était sa vie ! Sa passion ! Son passé ! Son future même ! Elle lui en foutrait du temps perdu, elle ! enfin sa petite rébellion intra-esprit ne transparu pas sur son visage, ni dans ses parole, parce que si elle voulait mourir, il n'y aurait pas de porte plus directe...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Personnel
Patronus : Hibou grand duc
Epouvantard : ma baguette cassée
Objets en possession : baguette
Localisation : Poudlard
Sortilèges lancés : 34
Points Gagnés : 39
Est arrivé le : 15/02/2016
Cheese :

MessageSujet: Re: La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde... [Opale]   Jeu 18 Fév - 16:27

Fiiry toise l'élève comme pas possible. Elle a beau ne pas être plus grosse qu'une main d'enfant, le petit animal a un égo surdimensionné. Et c'est pour ça que je l'aime tellement. Cette bestiole pourrait faire ramper les élèves par son simple regard si elle le voulait vraiment. Je la trouve pire que ses cousines pourtant salamandre de feu. Et c'est ça qui m'a plu chez elle. Les gens colériques éclatent et démontrent leur colère et leur limite... Alors que les gens calmes, personne ne connait leur limite et personne ne sait jusqu'où ils peuvent aller.  En plus, on a pas besoin de montrer beaucoup pour laisser la rumeur prendre beaucoup d'ampleur... Je soupire lentement et silencieusement. Et voilà qu'elle ressemble à une grenouille à qui ont aurait amputé le cerveau. Les gros yeux aussi large que des saucières, la bouche tel un poisson hors de l'eau. Cette enfant a vraiment besoin d'être secouée. J'ai horreur des poids morts et cette Serdaigle m'énerve. Elle n'est ni bonne, ni mauvaise, je sais qu'elle est intelligente, mais elle n'utilise aucune de ses capacités. Il faut qu'elle se bouge, car pour ses BUSES, elle devra montrer tous ses talents. Et pour le moment... Disons que cela pourrait être tellement mieux. J'aime être perfectionniste et cette jeune fille ne l'est pas. C'est désolant. Et voilà que je la menace d'une punition exemplaire. Sa simple réaction est sur son temps perdu? Je lève un sourcil d'étonnement. Elle se fiche de moi, ouvertement. Très bien, puisqu'elle reste prostrée dans cette attitude, alors soit, nous allons passer aux choses sérieuses. Ah la toute puissance professorale.

- Très bien. Nous commencerons par les bases, vous possédez bien le manuel "Abrégé des sortilèges communs et de leurs contre-attaques"? Si non, je suis certain que la bibliothèque de l'école en possède un volume. Vous le ramènerez désormais tous les soirs à partir de 18h et vous le recopierez dans son intégralité. Et s'il le faut, vous recommencerez jusqu'à ce que le moindre des sortilèges s'intègre dans votre petite tête.

J'aime ce petit manuel de plusieurs centaines de pages. Il a beau s'appeler "abrégé", il est bien plus épais que la majorité des bouquins de cet endroit. Je sens que ça, ça va la faire réagir, on va voir si elle va prendre le taureau par les cornes et protester. J'espère qu'elle va protester, car je pourrais alors augmenter cette punition. Mais si elle trouve quelque chose d'intelligent à dire, alors peut-être que je serais... clément... peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
5e serdy
Patronus : Un Renard
Epouvantard : Sa famille morte
Objets en possession : Un carnet, une trousse et une baguette (bois de hêtre et crin de licorne, 27,6 cm)
Localisation : quelque part dans le château à remplir son carnet
Sortilèges lancés : 201
Points Gagnés : 27
Est arrivé le : 24/12/2015
Cheese :

MessageSujet: Re: La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde... [Opale]   Ven 19 Fév - 0:01

La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde...

feat. Le prof psychopathe

Mais Pourquoiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ? Pourquoi cette salamandre bizarre, aux allures de prof sadique, tout comme son propriétaire, la fixait-elle comme ça ? Et pourquoi elle se retrouvait dans cette situation, hein ? Pourquoi ? Enfin, c'était quand même pas sa faute et puis rentrer dans une personne n'était pas un crime passible de mort, si ? Peut-être bien avec ce prof, on sait jamais...

- Très bien. Nous commencerons par les bases, vous possédez bien le manuel "Abrégé des sortilèges communs et de leurs contre-attaques"? Si non, je suis certain que la bibliothèque de l'école en possède un volume. Vous le ramènerez désormais tous les soirs à partir de 18h et vous le recopierez dans son intégralité. Et s'il le faut, vous recommencerez jusqu'à ce que le moindre des sortilèges s'intègre dans votre petite tête.

Quoi ? Un livre ? Elle devrait recopier un livre ? Et il trouvait ça fructueux lui ? Tous les soirs ? Alors que la Serdaigle avait une tonne de choses plus importante que ça à faire ? Comme trouver pourquoi Aaron Dillow ne passait quasi plus de temps avec d'autres personnes que Samuel ? Ou encore aller harceler le prof de vol pour qu'il lui révèle son secret si bien caché ou pas, mais ça c'était une toute autre histoire. Qui plus est elle ne pouvait pas faire grand chose sans son carnet, il l'aidait à garder son esprit en place et à ne pas trop divaguer et le prof l'avait toujours, c'était vraiment n'importe quoi cette journée...

- Mais, professeur, c'est pas vraiment utile de recopier un livre...

Nan, mais c'est vrai et en plus quand est-ce qu'elle mangerait ? Ce prof était vraiment taré. Et froid. Et pas cool. Et chiant. Puis il manquerait plus qu'il puisse lire dans la tête des gens et la Boum il serait le mec le plus effrayant qu'elle connaisse. Mais pourquoi Est-ce qu'il était comme ça d'ailleurs ? Comment est-ce qu'il avait pu être poussé à être aussi mauvais ? Non ! Pas de questions, pas d'enquêtes sur LUI. Trop tard, son cerveau avait décidé de tourner à plein régime.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Personnel
Patronus : Hibou grand duc
Epouvantard : ma baguette cassée
Objets en possession : baguette
Localisation : Poudlard
Sortilèges lancés : 34
Points Gagnés : 39
Est arrivé le : 15/02/2016
Cheese :

MessageSujet: Re: La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde... [Opale]   Lun 22 Fév - 16:29

Vous savez ce qui pourrait me mettre hors de moi? Une élève qui ne comprend absolument rien de ce que je lui dis. Ce n'est pas de la débilité, car quelqu'un qui n'aurait aucune jugeote serait au moins en train de me présenter des excuses pour m'être rentré dedans, de fuir loin craignant mon courroux ou tomber en pleurs terrifié à l'idée d'être la prochaine cible de mes représailles. Si elle était particulièrement intelligente, son visage aurait démontré la plus parfaite impassibilité et se serait plié à la moindre de mes exigences et aurait répondu parfaitement à mes questions. Sauf que cette demoiselle est loin d'être la plus brillante, elle n'est pas abrutie non plus, mais elle ne réagit pas le moins du monde, incrédule et parfaitement errant dans un monde loin d'ici. Ah qu'est-ce que j'aimerais bien la secouer pour qu'elle soit un peu plus réactive! AAAAAAH, cela met mes nerfs en pelote, même si je sais parfaitement le cacher derrière une expression de pure froideur. Je lance alors une punition et cette... pauvre fille réagit de la plus pitoyable des questions. Je soupire, seule preuve de mon exaspération.

- En plus du "Abrégé des sortilèges communs et de leurs contre-attaques", je pense que "Le Livre des sorts et enchantements" vous fera le plus grand bien également. J'indique la direction à prendre et elle a intérêt à prendre cette direction. Quand comprendrez-vous que plus vous poserez des questions idiotes, plus j'ajouterais un ouvrage à recopier? Je regarde devant moi quand je marche empruntant un nouvel escalier alors que Fiiry fixe toujours l'élève, sans jamais la quitter. Votre question, Mademoiselle Oddsparkle est fort simple. Si vous n'arrivez pas apprendre vos leçons et vos sorts durant mes leçons, peut-être recopier vous permettra de les réussir. Sans oublier qu'elle n'arrête pas d'écrire en continu où que ce soit, pour... quoi que ce soit, dans ce fichu carnet. Carnet que je tiens dans mes mains d'ailleurs. Je lève d'ailleurs la main et semble le lui tendre, mais je ne suis pas près de le lacher. Je me demande ce qu'il se passerait si je venais à vous le confisquer? Je m'arrête brusquement et me penche à nouveau vers elle. Fiiry se dressant et semblant vouloir cracher comme un chat en colère. Qu'est-ce qui vous ennuie à ce point dans cette école?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
5e serdy
Patronus : Un Renard
Epouvantard : Sa famille morte
Objets en possession : Un carnet, une trousse et une baguette (bois de hêtre et crin de licorne, 27,6 cm)
Localisation : quelque part dans le château à remplir son carnet
Sortilèges lancés : 201
Points Gagnés : 27
Est arrivé le : 24/12/2015
Cheese :

MessageSujet: Re: La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde... [Opale]   Lun 22 Fév - 23:34

La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde...

feat. Le prof psychopathe

Bon la réponse qu'Opale avait donnée au professeur paraissait fortement déplaire à ce dernier, il semblait pouvoir faire descendre d'au moins dix degré par seconde l'atmosphère environnante. C'était assez étonnant quand on y pensait, comment est-ce qu'on pouvait développer une capacité à baisser la température d'un pièce rien qu'en entretenant une conversation ? Mystère, d'ailleurs en parlant de mystère... Non ! Il ne fallait pas, pas avec CE prof, ce cinglé qui n'avait dans le regard que l'envie d'écrabouiller tout autre être humain.

- En plus du "Abrégé des sortilèges communs et de leurs contre-attaques", je pense que "Le Livre des sorts et enchantements" vous fera le plus grand bien également. Quand comprendrez-vous que plus vous poserez des questions idiotes, plus j'ajouterais un ouvrage à recopier?


La Serdaigle plissa un peu les yeux, sérieusement, encore un ouvrage ? Mais enfin ! c'était du grand n'importe quoi.

- Votre question, Mademoiselle Oddsparkle est fort simple. Si vous n'arrivez pas apprendre vos leçons et vos sorts durant mes leçons, peut-être recopier vous permettra de les réussir.


- Ho.

Remarque brillant d'un intelligence subtile et grandiose, elle supposait qu'il ne manquerait pas de relever le fait qu'elle avait autant de réponse/de répartie qu'un tortue. Enfin là n'était pas la question. Elle se fichait bien elle des cours, il n'y avait pas besoins d'exceller dans une quelconque matière pour pouvoir exercer le métier qu'elle souhaitait. Détective privé était un métier en free-lance alors bon... Bien qu'il fallait avouer que connaitre deux-trois sortilèges en plus pouvait être pratique, mais elle ne les apprendrait que lorsque le moment sera venu, comme sa mère disait, tout vient à point nommé. Puis elle lisait énormément sur tout à vrai dire, la dernière fois c'était un bouquin sur les maléfices les plus utilisés, il y en avait qui tombait dans la magie plus que noire d'ailleurs. Et puis, elle n'avait pas besoin de recopier quoi que ce soit pour retenir des informations simplement elle ne suis vait pas les cours, ni ne lisait les manuels alors sa mémoire photographique ne servait pas à grand chose, enfin pas à grand chose pour les cours.

Tkach fit un petit mouvement avec la main tenant toujours en otage son carnet, comme pour lui tendre et elle ne se fit pas prier pour le lui tirer des mains, du moins essayer.

- Je me demande ce qu'il se passerait si je venais à vous le confisquer? Qu'est-ce qui vous ennuie à ce point dans cette école?

- Le confisquer ? Mais vous ne pouvez pas faire ça !

Oui Opale, c'était bien ce qu'avait dit le monsieur. Elle le regarda de nouveau avec les yeux rond, comme s'il était une espèce d'alien particulièrement dangereux. Confisquer son carnet ? Très simple ce serait une catastrophe, une véritable catastrophe pour elle, la bleue et bronze pourrait bien faire des folies pour le récupérer elle y notait chaque détails de sa vie, fin de ce qu'il se passait autour d'elle plus exactement, les conversations des gens et elle y mettait ses idées au clair, autrement c'était comment dire, l'anarchie dans son esprit, la troisième guerre mondiale en fait. Si elle ne pouvait pas ranger ce qu'elle pensait, voyait, entendait, tout se mélangeait et elle finissait avec des mal de crânes horribles à la fin de la journée à force d'essayer de mettre en ordre tout ça.

Ce qui m'ennuie ? Je ne vois pas ce que vous voulez dire...

Non, elle ne voyait pas ce qu'il voulait dire par là, elle était très bien l'école, bien que pas assez grande à son goût, pas assez de monde, pas assez de conversations, de bruits qui courent et par dessus tout de mystères, de vrai mystères, elle voulait dire, ceux qu'on à du mal à définir et encore plus à trouver une réponse.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
PNJ
Patronus : .................
Epouvantard : .................
Objets en possession : .................
Sortilèges lancés : 4
Points Gagnés : 0
Est arrivé le : 24/02/2016
Cheese :

MessageSujet: Re: La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde... [Opale]   Mer 24 Fév - 11:11

Les élèves partaient dans tous les sens quand soudain, au beau milieu d’un couloir, tel un requin sort son éleron de l’eau, Peeves fit une apparition soudaine. Décidé à faire milles carnages de sa journée, il se pointa alors dans l’entre porte d’un cours, surprenant la conversation d’un prof et de son élève. Peeves n’en écoutait pas un mot, tout ce qu’il entendait c’était « bla bla bla blaaa… ». D’ailleurs, c’est exactement ce qu’il allait reproduire à pleine voix, de son ton le plus aggressif qu’il soi : « Bla bla bla blaaaaa… Il est content lui. Il a fait son cours, alors il est content ! Bla bla bla bla… ». Se moquant du professeur sans aucune gêne, l’esprit frappeur pénétra la salle et se mit en tête de fouiller les dessous de table des élèves. Tout ceci dans le but d’avoir, pourquoi pas, des projectiles à lancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Personnel
Patronus : Hibou grand duc
Epouvantard : ma baguette cassée
Objets en possession : baguette
Localisation : Poudlard
Sortilèges lancés : 34
Points Gagnés : 39
Est arrivé le : 15/02/2016
Cheese :

MessageSujet: Re: La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde... [Opale]   Mer 24 Fév - 17:17

Encore une fois, quasiment aucune réaction si ce n'est qu'une bouche en forme de poisson hors de l'eau. C'est plus qu'exaspérant! C'est même irritant. Mais encore une fois, je ne montre rien parce que je ne vais pas perdre les pédales à cause d'une élève qui bulle, qui est dans un autre monde... qui n'en vaut pas la peine. Et puis, j'en profite pour confisquer son carnet. Ou plutôt, je la menace de le lui confisquer.

- Le confisquer ? Mais vous ne pouvez pas faire ça ! Bingo. Nerf sensible. Ne jamais montrer ses faiblesse! Elle n'a pas encore appris la leçon. La seule chose que mon visage exprime, c'est un sourire de contentement. Ce qui m'ennuie ? Je ne vois pas ce que vous voulez dire... Je soupire lentement. J'aurai dû m'en douter. Après tout, ce n'est pas une élève "brillante". Et pourtant, c'est tellement évident. Je garde mon calme cependant.

- Dois-je vous rappeler ce que vous faites CONTINUELLEMENT au lieu d'étudier? Je n'ai pas laché le carnet, d'ailleurs, je l'agite. Si je vous le confisque, vous ouvrirez peut-être l'un des livres de vos leçons...

Mais elle n'a pas le temps de répliquer qu'apparait un des plus excécrables fantômes du chateau. Peeves. Il me sort par les oreilles celui-là. Et en plus, il se moque? Oh, mais ça ne va pas rester ainsi. Sans rien prononcer, ayant une facilité avec les sorts imprononcés, je pointe ma baguette vers Peeves. Le fantôme se retrouve muet, la langue figée. "Bloclang" est tellement efficace contre lui. Cela est même trop facile. J'ai toujours eu horreur de Peeves, mais il appartient à Poudlard, alors je ne peux rien faire contre lui. Mais s'il n'en tenait qu'à moi, je l'aurai déjà... chassé... Néanmoins, la nouvelle directrice a renouvelé ses voeux d'accueil des fantômes présents. Donc non, pas de conjuration, mais bon... Je me retourne vers la serdaigle comme si de rien était, laissant le poltergeist n'en faire qu'à sa tête, mais au moins, il restera muet pendant pas mal de temps car c'est pas moi qui annulera mon sort.

-  Vous disiez donc... au sujet de ce carnet et des leçons que vous ne révisez pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
5e serdy
Patronus : Un Renard
Epouvantard : Sa famille morte
Objets en possession : Un carnet, une trousse et une baguette (bois de hêtre et crin de licorne, 27,6 cm)
Localisation : quelque part dans le château à remplir son carnet
Sortilèges lancés : 201
Points Gagnés : 27
Est arrivé le : 24/12/2015
Cheese :

MessageSujet: Re: La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde... [Opale]   Mer 2 Mar - 21:14

La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde...

feat. Le prof psychopathe

- Dois-je vous rappeler ce que vous faites CONTINUELLEMENT au lieu d'étudier? Si je vous le confisque, vous ouvrirez peut-être l'un des livres de vos leçons...

Elle allait répliquer lorsque surgit l'esprit frappeur du château, Peeves. Mais son intervention, qui aurait pu être bénite pour Opale, fut de courte durée, de très courte durée puisque qu'il se retrouva incapable de prononcer un mot de plus car le Professeur de Sortilège avait lancé un sort sur lui. Son cerveau recommençait à la grattouiller, elle ne pouvait se concentrer sur le paroles du professeur.

-  Vous disiez donc... au sujet de ce carnet et des leçons que vous ne révisez pas?


Elle n'y arrivait vraiment pas, à force d'être avec ce carnet, ça commençait peut-être à la déséquilibrer un peu mentalement de ne pas l'avoir sous la main pendant un long moment. Et là ça faisait déjà un petit temps que le professeur le lui avait pris. Un flot de questions ininterrompu tournait en boucle dans sa tête, comment devenait-on un esprit frappeur ? Pourquoi Tkach était aussi froid ? Est-ce qu'il était marié ? il était un peu plus chaleureux avec ses proches ? Pourquoi la torche sur le mur était à moitié dévissée ? Allait-il lui rendre son carnet ? Est-ce que les personnes devenu des tableaux pouvaient continuer à apprendre des choses ? comment les sirènes se reproduisaient-elles ? et tout un tas d'autres questions...

La bleue et bronze se recentra deux secondes sur la question du professeur après être restée silencieuse un petit temps et avoir tiré une tête assez étrange, fixant sur carnet.

- Je révise... Je, j'ai juste... C'est que j'oublie, souvent...Est-ce que... Mon carnet...

Sa tête commençait à vraiment tourner, c'était vraiment bizarre, ça lui arrivait rarement. En même temps, il fallait lui enlever son carnet des mains et le fait que le psychopathe qui lui servait de directeur de maison l'ai en otage n'arrangeait pas son malaise. Elle commençait à psychoter, il allait lui voler son carnet ? Le balancer à la poubelle ? Le brûler ? ou pire, le lire ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Personnel
Patronus : Hibou grand duc
Epouvantard : ma baguette cassée
Objets en possession : baguette
Localisation : Poudlard
Sortilèges lancés : 34
Points Gagnés : 39
Est arrivé le : 15/02/2016
Cheese :

MessageSujet: Re: La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde... [Opale]   Lun 7 Mar - 22:00

Raaaah, elle m'énerve! ELLE M'ENERVE! Elle ne réagit pas. C'est le genre d'élève que j'exècre. Ces élèves apathiques, qui bullent en cours, qui sont... imperméables au changement, qui ne véhiculent aucune envie d'études, aucun désir d'apprendre. Ah qu'est-ce que je peux détester ce genre de personne... sans parler que c'est une élève de MA maison... S'il n'en tenait qu'à moi, elle serait à Poursoufle ou à Griffondor, mais pas à Serdaigle. Elle est peut-être intelligente, mais elle ne met pas du tout à profit cette intelligence. Et Peeves qui s'en mêle. Lui, aussi, s'il pouvait déguerpir de Poudlard, ça m'arrangerait bien. Je ne sais pas qui lui redonne la parole à chaque fois que je lui colle un sort de bloclang, mais tout les jours il retrouve sa voix. Il sait bien qu'il ne faut pas se frotter à moi, mais non, à croire que lui non plus, l'intelligence, c'est pas son fort. Bref, le voilà qui semble pester, dans le silence le plus complet. Il continue d'installer le chaos, mais cela ne me regarde pas. C'est le gardien de l'école qui rangera... pas moi. Mais je ne veux pas qu'on se moque de moi, voilà pourquoi je l'empèche de parler. Donc je me reconcentre sur la jeune fille devant moi. Voilà qu'elle se met à bafouiller. Quoi, son carnet? Aaaah, elle y est attachée? Très bien. Un très, très, très léger sourire apparait éphémèrement sur un coin de lèvres.

- Vous le récupérerez quand vous aurez terminé vos heures de colle. Mais je suis encore loin d'avoir terminé. Et si vous ne vous excusez pas, je crois que je vais rajouter plusieurs autres manuels à votre actif pour vous garder jusqu'à la fin de l'année. Je redeviens parfaitement glacial. Vous vous rendez compte que je vais être obligé de retirer des points à la maison de Serdaigle? Vous faîtes honte à vos camarades. Etant parvenu à l'étage désiré. Je me retourne une dernière fois vers la demoiselle. Vos heures de colle commenceront dès ce soir. Je garde le carnet dans ma main, serrant la reliure doucement. Je lui laisse une dernière chance, dirons-nous, avant de partir. Voyons voir si elle met à profit cette dernière chance ou bien allait-elle rester morne et sans âme dans sa petite vie hors du temps?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde... [Opale]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La terreur est dans l'oeil de celui qui regarde... [Opale]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] La beauté est dans les yeux de celui qui regarde [Alex Hellblood / Jonghyun Kim]
» Riiven [Abandon]
» La beauté est dans les yeux de celui qui regarde.
» La flèche qui ne perça pas que l'oeil de boeuf (Pv Camelle)
» Dans l'Oeil d'Or

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caput Draconis 2.0 :: 
LE CHATEAU
 :: 
Premier Etage
 :: Les Escaliers
-